Derrière les montagnes

Quelques jours à Golden Bay, Nouvelle-Zélande

Derrière les Takaka Hills se cache une baie sauvage. Golden Bay, depuis longtemps peuplée par les Maoris, qui l’appellent Mohua, « la baie riche » – tant chasse et pêche y sont bonnes. Donc, c’est une baie riche et dorée, pas mal, non ? En 1642, Abel Tasman, premier Européen à accoster en Nouvelle-Zélande, y trouva un mouillage calme pour son navire après avoir longé l’inaccessible côte ouest de l’île du sud.

Mais à peine l’ancre jetée, son bateau, le Hemmskerck, est attaqué. L’assaut des Maoris pour protéger leur territoire le force à partir précipitamment. C’est sans doute pourquoi il faudra attendre 1769 pour qu’un autre Européen, James Cook avec l’Endeavour, revienne à Aotearoa, le pays du long nuage blanc.

Le temps s’écoule paisiblement à Golden Bay, aujourd’hui reliée au reste de la Nouvelle-Zélande par une unique route qui franchi les montagnes. On y découvre un paysage contrasté, entre pâturages au faux-airs Suisse, plages de sable doré de l’Abel Tasman National Park, dunes et lagunes.

(suite…)

La vie est douce au paradis

 

Quelques jours au Hopewell Lodge dans les Malborough Sounds

Nous avons eu la chance de faire un échange de maison à Auckland cet hiver. Nous avons beaucoup arpenté la ville et ses environs, de toute beauté mais, quelques jours avant Noël, nous nous sommes envolés pour l’île du Sud. Nous rêvions de retourner dans deux régions adorées lors de nos précédents voyages : Golden Bay & les Malborough Sounds.

Les Malborough Sounds, c’est une région de vallées submergées par la mer, qui ont créé une côte déchiquetée de 1200 km de long faite de fjords et d’îles. Ce petit coin sauvage de Nouvelle-Zélande abrite à lui seul 1/5 des côtes du pays.

Notre projet était simple; retourner passer quelques jours au paradis. Mais le paradis se mérite, et c’est même ça qui lui donne toute sa saveur une fois qu’on y arrive, n’est-ce pas ? (suite…)

Au détour des routes néo-zélandaises

Une spécificité Néo-Zelandaise

En fonçant sur les routes néo-zélandaises, on ne les a pas tout de suite remarquées. C’est en ralentissant sur les petites routes de Waiheke Island qu’on a vu leur singularité. Alors, on s’est mis à les chercher, et notre allure a ralenti. Maintenant, à chaque fois qu’on prend la route, tous les passagers de la voiture sont rodés et le premier qui l’aperçoit crie « miiip-miiip », suscitant l’arrêt obligatoire pour immortaliser ce nouvel exemple de la créativité kiwi. Grâce à elles, nos trajets se sont transformés en safari, mieux encore, en safari-boîte aux lettres.

(suite…)

Cap vers 2016

Une nouvelle année

Jeudi soir, nous nous sommes installés face à la baie, allongés dans l’herbe, pour regarder le feu d’artifice d’Auckland illuminer les premières minutes de 2016. Nous avions eu la chance de voir celui de Sydney il y a 4 ans, impressionnant et très prisé. Pour espérer avoir un carré d’herbe libre pour s’installer, nous y étions arrivés à 19:00, alors que la foule était déjà compacte. Certains campaient depuis la veille, attendant vaillamment les douze coups de minuit. (suite…)