Montréal en été

Je reviendrai à Montréal

Je reviendrai à Montréal

Tu sais Robert, dès nos premiers jours chez toi l’été dernier j’ai su que j’étais foutue.  Montréal  est tellement dingue. J’aime cette énergie incroyable qui émane d’elle, tous ces projets qui bouillonnent pour inventer la ville de demain. Moi aussi Robert, je reviendrai à Montréal. Départ prévu le 29 août, pour être précise.

street art à Montréalmurale à Montréalstreet art à Montréal

Dans un grand Bœing bleu de mer

Bon, pour être honnête, je doute que notre  avion  Lufthansa soit de cette couleur-là. Mais c’est joli ce que tu dis.

J’ai besoin de revoir l’hiver
Et ses aurores boréales

J’ai un léger doute-là Robert ; n’aurais-tu pas repris deux-trois pintes ce jour-là ? Montréal est à la même latitude que Bordeaux, ça me parait chaud patate côté aurores boréales. En plus, on y va en automne. Tu sais, cette saison qui n’existe que dans le Nord de l’Amérique. Là-bas on l’appelle l’été indien.

J’ai besoin de cette lumière
Descendue droit du Labrador
Et qui fait neiger sur l’hiver
Des roses bleues, des roses d’or

Techniquement, le Labrador étant au nord de Montréal, il me semble difficile que la lumière vienne de là – surtout en hiver. Mais je pense quand même saisir le concept Robert. Veux-tu dire que je devrais envisager doudoune triple-couche + lunettes de soleil si j’arrive à convaincre mon homme de revenir un jour en hiver ?

festival à Montréalmarché Atwatermétro à Montréal

Dans le silence de l’hiver
Je veux revoir ce lac étrange
Entre le cristal et le verre
Où viennent se poser des anges

Bon, en septembre, j’espère qu’on pourra encore profiter à fond des terrasses et festivals, hein. Veux tu parler du lac aux castors, au cœur du parc du Mont-Royal Robert ? Parce que Montréal est en réalité une île au milieu du Saint-Laurent. Au fait, as-tu déjà essayé de faire du  surf  dans le Saint-Laurent ?

Je reviendrai à Montréal
Ecouter le vent de la mer
Se briser comme un grand cheval
Sur les remparts blancs de l’hiver

Tout doux Robert, Montréal est quand même à plus de 300 km à vol d’oiseau de la mer ( et encore, faut traverser la frontière des USA et je n’ai pas prévu d’y aller – on est si bien au Canada ! ). Donc tu penses que je devrais rajouter des cache-oreilles si je rate mon vol retour ?

Je veux revoir le long désert
Des rues qui n’en finissent pas
Qui vont jusqu’au bout de l’hiver
Sans qu’il y ait trace de pas

Finalement, ce n’est peut-être pas une si mauvaise idée de rentrer début octobre. En plus il parait qu’il neige jusqu’en avril. Et que le loisir préféré des montréalais préféré en hiver, c’est d’aller voir un match de hockey. Je comprends maintenant mieux pourquoi certains québecois jouent au snowbirds.

jardin collectif à Montréalété à Montréalbagel à Montréal

J’ai besoin de sentir le froid
Mourir au fond de chaque pierre
Et rejaillir au bord des toits
Comme des glaçons de bonbons clairs

C’est bon, j’ai compris le message Robert. Donc ces panneaux « attention chute de neige et glace » placardées sur les façades des immeubles ne sont pas juste-là pour décorer, c’est bien ça ? Rassure-moi, l’été indien dont parle ton copain Joe, ça existe vraiment, n’est-ce pas ?

Je reviendrai à Montréal
Dans un grand Bœing bleu de mer
Je reviendrai à Montréal
Me marier avec l’hiver
Me marier avec l’hiver

Me marier avec l’hiver, pas sûre finalement. Par contre, faire un  échange de maison  5 semaines à Montréal entre la fin septembre et début septembre, ça me botte carrément tu sais !

visiter Montréal

Toutes les photos sont issues de notre voyage à Montréal l’été dernier

Notre prochain échange de maison à Montréal

Je demande pardon à Robert Charlebois, j’ai pas pu résister. Mais j’ai des circonstances atténuantes :

  • 1 cette chanson, je la connais par cœur depuis mon enfance. En vrai, je l’adore ( et Robert aussi ).
  • 2 je suis follement excitée, Montréal fut un coup de cœur absolu l’été dernier
  • 3 à vrai dire, j’ai plein de trucs à boucler avant de partir, alors ça m’arrangeait un peu d’emprunter les jolis mots de Robert Charlebois pour vous le dire.

Bref, on repart le 29 août à Montréal et j’ai hâte de partager cette aventure avec vous ( en plus on part le jour même de l’anniversaire du blog – si ça c’est pas un signe du destin de guedin ! ) .

18
Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Jo Ridee rieuse

Ce billet est drôle. Belle idée, on suivra vos aventures.
Se marier avec l’hiver !!! Bof, bof
Avec l’été ou l’automne, c’est plus confortable.

bobette
bobette

Youpi, c’est parti pour de nouvelles aventures!! c’est magnifique de faire ça avec ses enfants. Apprendre à rester ancré partout dans le monde, se sentir en sécurité ailleurs et découvrir de nouveaux horizons c’est un sacré départ dans la vie que tu leur offres.
Nous, rien que de partir visiter les châteaux de la Loire en camping ils étaient HEUREUX comme tout! Sam, passionné, m’a demandé d’aller à Versailles du coup. Le Canada j’en rêve aussi depuis que tu avais partager tes story l’an dernier.
Je suivrai votre périple avec plaisir.

Anne

Pour avoir testé le grand froid de février dans le Minnesota, je confirme, vous avez raison de partir à l’automne!

Yanne
Yanne

Tu repars fin août ? Y’a pas de rentrée scolaire dans la garrigue ? Et si tu me réponds qu’il sèche, je dirai bravo ! Voilà, mon coeur n’en finit pas de balancer entre Finlande et Québec, je ne te dis pas merci, pas merci du tout ! Je pense que le prix du billet d’avion sera déterminant (bye Montréal, je crains…).
En tous cas, j’ai hâte de te lire !
Enjoy !

madame Alfred

Quelle chance !! Je rêve aussi d’y retourner et de goûter cette ville en été, au printemps ou en automne. J’ai adoré la découvrir, cet hiver ! au plus fort du froid (jusqu’à -40° la nuit du nouvel An), magique, chaleureuse, joyeuse, douce… Faire de la luge, des raquettes et du ski de fond sur le Mont Royal, sous un ciel limpide, c’était une sacrée expérience! avec une ambiance de station d’altitude! et du patin à glace au bord du Saint-Laurent… Marcher dans le parc Lafontaine, le 25 décembre, immaculé et vierge de tout pas humains, juste les écureuils … et toutes les rues enneigées, illuminées. C’est vraiment une belle expérience aussi, l’hiver.

catherine

nous avons passé tout un mois en septembre il y a déjà de nombreuses années au Québec, à Montréal, mais pas que..on a bien visité le nord, Québec, la Gaspésie, le lac St Jean, en bus et en auto, et je peux t’affirmer qu’en septembre, il peut geler, alors n’oublie pas ta petite laine..
je t’envie fort, j’adore le Canada où je suis déjà allée de nombreuses fois (est et ouest) et je vais rêver en découvrant tes articles..profite bien!
merci d’avance!

Ecoquillette

Voilà bien trop longtemps que je n’y suis retournée. Et 5 semaines c’est formidable! ( je n’en peux plus de jouer l’épicière avec mes maigre jours de congés…) Je pense souvent avec un peu de saudade aux nombreux mois passés là-bas en tant qu’étudiante. Quelle vie j’y ai eu! ( non, je n’en dirai pas plus 😉 Seras-tu logée sur le plateau? j’adore ce quartier même si d’autres ont leurs charmes aussi. Enfin… D’abord, je dois me remettre doucement de ce weekend. Encore merci à toi! le temps de faire le tri des photos et je te montre ça.

marieno
marieno

Moi aussi je veux partir, promis je me ferai toute petite dans la valise et là-bas !
Si vous êtes gourmands et n’avez pas peur du sucre et du gras, un stop chez Felix et Norton est incontournable ! On peut aussi les acheter en magasin, mais dégustés juste tièdes à la sortie du four, c’est du bonheur en barre.
Et si d’aventure, vous poussez quand même en dehors de Montréal, n’hésitez pas à aller à Cap Tourmente voir la migration des oies des neiges, c’est juste incroyable ! Tu l’auras ton hiver tout blanc, et peut-être même en t-shirt; magique non ? Et les couleurs sont encore plus belles là-bas 🙂 (en vrai, je n’ai jamais vu Montréal en automne, mais je le connais très bien en hiver et c’est aussi un coup de cœur même si j’ai bien compris que ce n’était pas forcément le rêve de ton mari). J’ai le souvenir de la Nuit Blanche à Montréal, où les rues sont aussi vivantes et animées qu’en plein jour, et où l’on se perd avec plaisir dans les multiples galeries d’artiste éphémères créées à peu près n’importe où.
L’hiver n’est pas froid ! il est juste un peu…saisissant :-).
Bon courage pour les derniers préparatifs, et j’ai hâte de vous lire outre Atlantique !

chris30
chris30

Oh la chance Daphné!! Nous y avons passé 3 semaines il y a …12 ans! pour notre voyages de noces de mi/fin septembre à mi-octobre et le premier jour nous avons gratté le pare-brise!! (nous étions à 1h au nord de Montréal). Nous y avions fait un road-trip de 3 semaines sans n’avoir rien réservé d’autres que notre billet retour et tous les accueils ont été incroyables! Comme cet homme près du Lac St-Jean qui nous voyant promener un matin, nous a proposé de visiter sa maison et nous a même montré les photos de sa construction sans que cela n’étonne sa “blonde”! On aimerait vraiment y retourner l’été prochain avec nos filles mais à 4, ça chiffre vite! Je vais suivre vos aventures avec envie! Ton grand vous suit aussi? Quelle chance de pouvoir partir aussi longtemps malgré les rentrées diverses! Beau voyage!