besta hack

Ma bibliothèque Besta hackée : comment faire du sur-mesure à petit prix

Comment transformer des éléments Ikea basiques en bibliothèque sur-mesure ? 

Je rêvais de construire une bibliothèque sur-mesure dans mon escalier mais mon budget était très limité. Alors, pourquoi ne pas hacker des éléments Ikea ? Quelques tours de vis plus tard, voici ma bibliothèque Besta relookée en meuble design. 

Connaissez-vous le hack de meubles Ikea ? Le principe est simple : il s’agit de détourner des éléments standards pour créer un meuble unique. Avec un peu d’astuce et de bricolage, on peut transformer n’importe quel objet standard du commerce de masse en meuble unique. J’adore ce principe, qui met le design à portée de tous. Je l’ai d’ailleurs déjà expérimenté plusieurs fois ici. Découvrez comment transformer des meubles basiques pour fabriquer une bibliothèque Besta sur-mesure au look très tendance.

Le problème :

ma maison est traversée par un long escalier qui relie toutes les pièces. De chaque côté de l’escalier, j’ai conçu des banquettes pour installer une grande bibliothèque en 4 sections. Petit souci; j’avais besoin de faire plus de 10 m linéaires de bibliothèque sur-mesure et mon budget déco était bien entamé par les travaux. Mais hors de question de renoncer à ce projet.

L’idée de départ

Visible de toute la maison, cette bibliothèque serait un élément marquant de ma décoration. Elle me permettrait de ranger tous nos livres et d’exposer quelques objets qui me tiennent à coeur. Mon idée était de créer une bibliothèque destructurée mixant éléments fermés et ouverts dans deux matériaux : chêne et surfaces blanches. Mais comment faire cette immense bibliothèque avec un tout petit budget ?

Dans un premier temps, j’ai installé des bibliothèques Billy basiques. Elles me permettaient de tout caser mais cette solution n’était franchement pas esthétique. Et surtout, les Billy n’étaient pas adaptées à la taille de mon escalier. Il était temps de construire ma bibliothèque sur-mesure !

ikea billy bibliothequebibliotheque billy ikea

Ma bibliothèque avant travaux

Voici à quoi ressemblaient mes bibliothèques Billy : basique et pratique certes, mais elles n’étaient clairement pas à leur avantage à cet endroit-là. Il y a 3 ans, j’ai commencé à fabriquer mes bibliothèques sur-mesure à partir d’éléments Besta. J’ai vite construit les 3 premiers modules. Puis, j’ai calé au moment de construire le dernier. Ne me dites pas que je suis la seule à avoir du mal à finir un projet ?

Après une longue pause chantier ( ahem, je me suis quand même lancée dans d’autres projets entretemps ), j’ai fabriqué ma dernière bibliothèque Besta il y a tout juste deux semaines. Et je suis plutôt contente du résultat ! Je vous montre ça ?

fabriquer bibliotheque sur mesure

 

Conception de ma bibliothèque Besta hackée

Comme toujours, j’ai commencé ce projet avec la fameuse méthode FDP+C. J’ai fait un plan à 1/10ème du mur où j’allais installer cette bibliothèque Besta et découpé les éléments à l’échelle dans du papier pour tester différents assemblages. Une fois satisfaite du résultat, je l’ai recopié au propre. 

 

Les bases de mon projet :

  • Utiliser comme structure de ma bibliothèque des éléments Besta de chez Ikea. Ils sont d’un excellent rapport qualité-prix et existent en différentes tailles et profondeurs. Les portes laquées blanc brillant renvoient la lumière en donnant de la sobriété à l’ensemble.
  • Pour relier ces éléments, j’ai fabriqué des cubes et étagères en bois qui apportent une touche plus luxueuse à ma bibliothèque et mettent en valeur mes objets décoratifs.
  • Enfin,j’ai laissé des espaces vides entre ces éléments pour alléger le meuble ( tout en réduisant coût et temps de fabrication ).
  • Le but est de créer une bibliothèque destructurée, comme celles que je vous montrais ici. J’ai donc volontairement choisi de ne pas aligner les élements et de varier leurs profondeurs, de 15 à 40 cm.
  • J’ai collé un papier-peint graphique de chez Orla Kiely, déjà utilisé pour décorer ma chambre. Garder un même motif de pièce en pièce donne une unité à ma décoration et agrandit visuellement l’espace.
  • Deux lampes LED viennent éclairer ma bibliothèque pour mettre en valeur des niches.

 

tutoriel bibliotheque sur mesureikea bibliotheque sur mesurefabriquer bibliotheque ikeabesta ikea hackhack ikea bestacomment faire bibliotheque sur mesuretuto bibliotheque sur mesurepapier peint orla kielydecorer meuble papier peint

 

Travaux pour faire cette bibliothèque Besta hackée 

 

Une fois les plans de ma bibliothèque Besta validés, c’est l’heure des travaux :

  • Après avoir dit adieu à Billy, j’ai repris les murs : enduit, ponçage, peinture. J’admets : j’avais laissé le mur brut derrière ma bibliothèque cache-misère et ce n’était pas très joli à voir.
  • Puis j’ai assemblé mes cubes en bois et fabriqué des étagères sur le même principe. C’est très facile à faire, comme je vous l’explique en détails dans ce tutoriel.
  • Ensuite, j’ai fixé les éléments bas. Attention, ces éléments doivent être parfaitements planes et bien accrochés au mur. Ils vont supporter l’ensemble de la bibliothèque Besta, alors mieux vaut prendre le temps de les ajuster. Le sol n’étant pas droit, j’ai mis des cales sous mon cube.
  • Place au deuxième niveau : cette fois, les éléments sont à la fois fixés au mur et dans ceux du premier niveau.
  • Le but est de créer des fixations discrètes : vis relieuses, ou vis placées dans des éléments fermés de préférence.
  • Une fois tous les éléments de ma bibliothèque Besta installés, j’ai posé du papier-peint dans certaines niches pour les mettre en valeur. Petite astuce; le papier-peint masque aussi les vis de fixation des éléments ouverts.
  • Enfin, j’ai terminé en installant un éclairage intégré à LED.
  • Et voilà, ma bibliothèque sur-mesure à petit prix est finie !

ikea hack bestabibliothèque besta

Hack de bibliothèque Besta : le verdict 

Cette bibliothèque combine côté pratique et esthétique. Ses grands rangements fermés me permettent de ranger plein de choses tandis que cubes et étagères en bois mettent en valeur les objets posés. Le côté destructuré donne de la légèreté à l’ensemble. Ainsi aérée, je trouve que cette bibliothèque Besta ne parait pas massive malgré son énorme capacité de rangement. Enfin, j’adore ce papier-peint par petites touches et les lampes LED offrent un éclairage discret et efficace.

J’ai pu à la fois caser des accessoires hivernaux, livres, boîtes, souvenirs et même une sculpture dans une niche dédiée. On aperçoit d’ailleurs de nouveaux DIY cachés sur les photos ci-dessous. Sauras-tu les retrouver ?

bibliothèque ikea bestaikea besta hackbibliothèque sur mesure ikeabibliotheque ikea besta

Design à petit prix

Je bave souvent devant des créations de designers mais mon budget ne suit pas. Mais en fait, je crois que même si mes finances me le permettaient, je continuerais à bricoler pour créer mes propres meubles. Nul besoin d’être riche ou expert en bricolage pour faire une bibliothèque sur-mesure ; un peu d’astuce suffit pour faire quelques chose d’unique. La seule règle ? Regarder les choses sous un autre angle, ne pas chercher à copier ce qui se fait ailleurs pour créer le meuble dont TU as envie.

Changer de point de vue. Je pense que c’est ce une des choses qui nous manque le plus dans la vie. En faisant un pas de côté, on s’offre la liberté de faire des choses qui nous ressemblent vraiment. Que ce soit une bibliothèque, un voyage ou juste une recette, expérimentons et traçons notre propre sillon !

hacker bestabibliotheque sur mesure ikeabibliothèque besta

Après vous avoir tant parlé de ma bibliothèque, j’ai hâte d’avoir votre avis sur ce hack. Aimez-vous détourner des objets pour vous les approprier ?

This post was written by Daphné

69 comments

  1. En totale admiration, je bave de jalousie, ça a l’air tellement simple (même si j’ai pas commenté, j’ai suivi tes « tutos » précédents !), tu sais mettre à profit les multiples dons que les bonnes fées ont pailletés sur ton berceau 😉 (notamment celui d’avoir des journées de plus de 24H 🙂 )
    Le résultat est superbe et quel bonheur ce doit être de (se) dire : et c’est moi qui l’ai fait !!!!!
    Les vacances c’est ce soir parait-il, j’espère que tu vas goûter un repos bien mérité (ne serait-ce que pour éviter de me donner des complexes 😉 🙂 )
    Et le casier à chaussures au fond, c’est ton oeuvre aussi ? Tout à fait ce qu’il me faudrait !!!!!!!
    Bon vendredi

    1. Et si en plus tu me dis que c est toi qui a fait l escalier, je m empale direct avec mon tournevis. Tu veux une photo de ma bibliothèque faite avec des planches de pin, peintes en blanc mais juste sur le dessus, avec des equerres bien visibles ? 🙂

      1. Dans mes bras Mila !!!!!!!!! (Toi tu sais où est ton tournevis, le mien disparait systématiquement quand j’en ai besoin !)

        1. Il doit être amoureux d’une chaussette égarée. Mais quoi, tu es une fille tu n’as qu’un seul tournevis ? Omagad !

          C’est le genre de truc que je collectionne, parce qu’un pozidrive n’a quand même rien à voir avec un plat, n’est-ce pas ? 😉

      2. Oups, j’espère que je ne m’en suis pas vantée dans l’article; je l’ai conçu mais c’est un artisan qui l’a habillé avec ses jolis pigments. Nous, on se contente de le cabosser.

        Mais c’est super joli aussi le pin Mila, et le côté bicolore doit être très sympa.

    2. Je plaide aussi coupable pour les casiers à chaussures Marikat – n’accumule-t-on pas toujours bien trop de souliers ?

      Pour l’instant, le vrai bonheur est juste de me dire: « c’est fini ». Ce dernier module de ma bibliothèque traînait depuis si longtemps que lorsque j’ai repris mes plans initiaux, Ikea avait abandonné la fabrication de certains éléments – rendez-moi les grandes portes de 128 cm de haut ! ( Et c’est quand tu réalises que tu connais la taille de chaque élément Besta par coeur que tu prends peur ).

      Oui, les vacances sont bienvenues, même si je ne suis pas sûre qu’elles soient de tout repos. J’ai promis d’aider Philéas à fabriquer un panneau LED – mais je ne suis pas sûre qu’il réalise que je suis une quiche en soudure.

  2. Bonjour

    Je découvre votre blog, c’est passionnant!
    Je me pose une question sur l’éclairage de la bibliothèque. C’est relié à un va et vient?

    Je vais devenir une fidèle lectrice! Bonne journée,

    Christelle

    1. Bienvenue Chris Telle !

      Oups, j’ai oublié de l’expliquer; en construisant ma maison, j’avais prévu des arrivées électriques pour la fameuses bibliothèques ( on la voit sur la dernière photo du chantier ). Oui, elles sont reliées à un va-et-vient sur chaque palier. Du coup, j’ai pu installer des spots Omlopp, de chez Ikea aussi. Comme ils sont prévus pour être branchés à une prise classique, j’ai simplement recoupé le câble d’arrivée.

      Et voilà ! 😉

      1. Ok! Le résultat est splendide!
        Encore une petite question: comment cacher les fils électriques?

        1. Très pertinent ! J’ai essayé à chaque fois de mettre un élément fermé devant l’arrivée électrique, pour y ranger le transformateur. Ici, ce n’était possible, alors il est simplement caché derrière une rangée de livres. Pour le câble vers les spots, deux solutions: soit le passer derrière les modules, soit le scotcher ou fixer avec quelques points de colle ( si c’est en hauteur, le câble qui court au fond d’une étagère ne se remarque pas 😉 ).

          Et je réalise que j’ai oublié quelques photos des travaux, je les rajouterai dans la journée.

          1. Merci pour les précisions!

          2. Je réalise que mon article n’était pas assez détaillé à ce sujet.

            En fait, j’ai voulu abréger, pensant que le tuto en lui-même n’intéresserait grand monde. Non mais vous lisez vraiment tous les détails, trop fortes ! 😉

        1. Mais oui Val Lao, ce n’était pas des spots à piles voyons ! L’arrivée électrique prévue attendait depuis la construction de ma maison et c’est le principal éclairage de l’entrée. Autant dire que j’étais joie en allumant mes spots !

          1. Le transfo dédié est planqué derrière Soljenitsyne, cela ne fait-il pas sens quand on a besoin de lumière pour éclairer son chemin ?

  3. C’est bluffant, bravo !

    1. Merci Wafa !

      Bon, il faut vraiment que je range les autres modules de ma bibliothèque pour vous les présenter. En espérant que la nouvelle arrivée ne finisse pas par crouler sous les livres comme ses prédécesseurs.

  4. Huuuuu – ceci est un cri d’admiration !
    C’est très joli.
    Je craque aussi pour le casier à soulier : un casier à bouteille détourné ? Ou un meuple spécial ?
    Qu’est-ce que tu appelles une vis relieuse : tu visses un élément l’un dans l’autre avec une simple vis ou avec un système spécial d’attache ?
    Bravo en tout cas c’est très chouette.

    1. Haaaaan, cri de soulagement en finissant ce chantier ( enfin, celui-là tout du mois – j’ai déjà d’autres projets pour le printemps ).

      Nan, m’dame, j’ai fait ces casiers toute seule comme un grande – avec du MDF, Val Lao serait fière de moi 😉 . Suite à des rebondissements de chantier, on s’est retrouvés avec cette grande niche. Les maçons voulaient tout boucher quand j’ai eu une vision : mon rangement à chaussures – ben quoi, on ne choisit pas le moment où on est touché par la grâce, non ?

      Voici à quoi ressemble une vis relieuse : https://goo.gl/X0LF78 . Elles permettent de fixer deux meubles ensemble, ou une poignée par exemple. La prochaine fois que tu vois un cuisiniste, n’hésite pas à lui lancer : « et vous ne lésinerez pas sur les vis relieuses jeune homme ! ».

      Peut-être devrais-je me lancer dans la rédaction d’un guide des bonnes manières du chantier ? Serai-je la Nadine de Rotschild du XXIème siècle ? Ou alors la Bernadette Soubirou du casier à chaussures !

      1. Ok c’est donc une vis dans une tige filetée ?
        Mais les cloisons de ton casier à chaussures comment tiennent-elles : équerres ?
        Bravo en tout cas il s’intègre vraiment parfaitement dans l’escalier.
        Ta maison doit être vraiment très agréable à vivre, en plus d’être très jolie.
        Pour mon moral j’en retire donc que parfois les errements des maçons ont du bon… J’ai plus qu’à attendre de voir le côté positif des choses !!
        Merci pour ton blog qui redonne le moral et qui donne de bonnes idées.

        1. Mais oui, voilà ! C’est une excellente manière de fixer deux meubles hauts de cuisine ensemble par exemple :

          tu les maintiens en place avec un serre-joint, puis il suffit de les percer et placer une vis relieuse et hop, le tour est joué !

          Le casier tient principalement avec des tourillons lui aussi, plus un fond dans lequel les casiers sont cloués. C’est du bricolage mais il il tient depuis plus de 8 ans !

          Je ne peux pas vraiment accuser le maçon sur ce coup-là: en fait, on a repris un chantier abandonné depuis longtemps par son ancien propriétaire et l’escalier devait au départ continuer encore plus haut. Le projet de départ était bien trop grand pour nos finances et je l’ai remodelé pour le transformer en ne gardant que les 6 dalles déjà coulées.

          Il faudra que je vous raconte un jour l’histoire de ma maison – mais je crains que vous ne vous endormiez avant la fin 😉 .

          Mais alors, votre projet avance-t-il bien ?

          1. Ici ça avance… très doucement.
            Mais globalement oui ça avance.
            Parfois ça recule mais on va dire que c’est pour prendre de l’élan et pouvoir sauter plus loin 😉
            Depuis quelques jours c’est le jardin qui nous occupe et là on compte sur nous même : on est plus sûr du résultat – ou du moins on ne peut s’en prendre nous même si ça ne pousse pas : – Mais où est le rosier que j’avais déplacé l’année dernière et qui semblait repartir ? – Quoi tu veux dire la ronce que j’ai déracinée hier ? – Ok, tant pis pour le rosier…

          2. Aïe, je connais ça Fanchette : certaines tranches de chantier sont plus ingrates que d’autres et on a parfois l’impression que les choses piétinent. Mais si vous travaillez sur le jardin, c’est quand même bon signe, non ?

            Alors que j’ai emménagé il y a 9 ans déjà, mon jardin commence à peine à prendre forme.

            Instant radotage : je t’en ai sans doute déjà parlé mais connais-tu l’émission « the house that 100 k built » sur la BBC ?

            Architecte et designer accompagnent des gens dans leur projet de rénovation. Rien à voir avec les émissions de M6, je te rassure. L’idée est de recentrer le projet sur l’architecture et de garder un cap quand les e**erdes de chantier s’accumulent. C’est une vraie quotidienne des travaux et une source d’idées bien pensées ( en plus de m’aider à réviser un peu l’anglais ).

          3. Ben disons que comme c’est une rénovation : on rénove aussi le jardin. J’imagine que c’est différent dans ta garrigue qui devait être sauvage avant que vous n’y installiez votre château de 6 étages ? 😉 😉 Ok demi-étages mais quand même : on va finir pas t’appeler Raiponce…

            Ici on débroussaille avec parcimonie : on a dû arracher des kilo de ronces quand même, juste en faisant attention au tout petit arbrisseau là enfoui en dessous. La première année on a commencé en mai ; on a atteint le fond du jardin en août !
            L’année suivante on a évacué l’équivalent de 4 bennes à maïs (c’est l’étalon volume par ici – on est breton ou bien ?) de déchets verts, gravats et autres.
            Du coup, on découvre des trésors (cette année les tulipes ont fleuri sans qu’on pose un seul bulbe ; en ce moment un tapis de primevère recouvre le sol). Et on récolte le fruit du labeur de l’ancien propriétaire. Je le remercie chaque été pour les framboises, groseilles, cassis et raisins qui nous inondent…

            Je ne connais pas l’émission de la BBC : je vais chercher sur internet. Je vois rarement la télé mais j’ai déjà vu les émissions d’M6 qui me semblent quand même bien de l’esbroufe car j’ai du mal à croire au rendu avec un papier peint faux bois et du lino façon tomette… Mais bon, vus les affres du chantier parfois je comprends ceux qui cèdent à la facilité du lino et du papier peint… Après tout si c’est bien fait, c’est sans doute pas plus moche qu’un sol en carreaux mal posés (le dossier assurance du moment…)

          4. Notre construction était assez particulière; on a repris un chantier démarré puis abandonné. Je n’en ai gardé que les dalles mais le terrain avait brûlé entre-temps. Du coup, tout avait densément repoussé et on a aussi loué des bennes pour évacuer avant de démarrer les travaux. Je me souviens encore des jours passés à couper, puis remonter la pente chargée de branches et bois mort.

            Ce doit être fabuleux de redécouvrir le jardin longtemps enfoui sous les ronces. Mais c’est vrai Fanchette; un jardin demande tant de temps pour retrouver forme. Cela fait des années que je taille les lauriers-tin de mon entrée et ils commencent enfin à ressembler à la mer de verdure que j’avais imaginée ( mais la salsepareille en profite pour revenir à l’attaque ).

            Cette émission n’a rien à voir avec M6 – oublie lino clinquant et papier-peint zébré, on est pleinement dans les affres du chantier. Mais j’aime la vision architecturale que l’émission apporte à des projets pour transformer un projet lambda et offrir une vraie réflexion sur notre façon d’habiter notre maison.

            Aïe, les malfaçons ! J’ai aussi eu un souci avec ma terrasse, qui s’est soldé par un procès dont je me serais bien passé. Et en attendant quelques années que l’histoire soit enfin finie, à ton avis, qui a recollé chaque dalle à la main ? 😉

  5. C’est carrément magnifique, j’aime beaucoup.
    Je rêverai de faire ça dans mon salon (avec mon homme hein)ou une étagère immense ikéa regroupe tous les vinyles, albums, livres, lecteur dvd , télévision. Avec ce genre de création , j’aurai quelque chose de plus aéré et moderne et du sur mesure. J’ai prévu de repeindre les escaliers et la chambre de ma fille dans les semaines à venir, mais je garde l’idée. Tu es vraiment douée Daphné.

    1. Oui, on accumule tant d’affaires – je suis souvent effarée par la quantité de livres que mon cher et tendre arrive à faire rentrer à la maison. Si trier jouets et vêtements d’enfants n’est pas souci, c’est bien plus compliqué côté bibliothèque.

      Du coup, j’ai essayé de construire une solution efficace et originale – j’espère protéger quelques cubes et niches de l’invasion bibliophile qui s’annonce déjà.

      Peindre un escalier, c’est toujours un sacré challenge pour mettre l’échelle en équilibre sur les marches – j’espère que votre hall n’est pas trop haut ! Mais oui, ça fait un bien fou de donner un coup de frais à la peinture !

  6. J’aime beaucoup ! Bravo Daphné c’est du bon boulot ! Et comme les copines, j’aime les casiers à chaussures je ne comprends pas bien le principe de ton escalier colonne vertébrale qui dessert toutes les pièces. .. j’aimerais plus de photos : mon côté « j’adore regarder par les fenêtres éclairées  » … encore bravo

    1. Ah, ces casiers à chaussures – je n’aurais jamais cru qu’ils puissent intéresser qui que ce soit tant c’est simple à faire.

      Pour prendre en photos mon escalier, il faudrait arriver un jour à ranger TOUTE la maison ! Pour schématiser, j’ai construit ma maison à flanc de colline sur 6 demi-niveaux qui suivent la pente. L’escalier passe au centre; chaque volée dessert un niveau ( je te rassure, ce n’est pas si grand que le nombre de niveaux ne laisse l’imaginer – le premier est cette entrée de 3 m2 😉 ).

      Mais tu peux voir d’autres photos dans mon article « photographier sa maison » par exemple ou celles de ma chambre et cuisine dans les articles qui leurs sont consacrés.

      Moi aussi, j’adore zieuter les maisons des autres – les offres d’échange de maison, par exemple, sont pour moi une inépuisable source de contemplation 😉 .

  7. Moi, ce que j’aime, c’est la console ! Quoi ? J’ai rien compris ? Je sors ? Pfff ! Bon, sérieux, j’admire, mais c’est tout ce que je peux faire ! Ça me dépasse totalement ! Cela dit, mon homme à moi est arrivé ici avec en tout et pour tout trois meubles art déco (j’adore) et quinze cartons de disques et de livres… moralité, on aurait bien besoin de bibliothèques. Bon, j’ai pas d’escaliers, non plus ! Dont acte, je vais plutôt aller chez Emmaüs ! Mais tu me scotches, Daphné, vraiment ! Quel talent !

    1. Mais si Yanne; console et miroirs sont très cools ! Ils étaient fournis avec le chéri – un package plutôt sympa, n’est-ce pas ?

      Il a bien fallu trouver de la place pour les trop nombreux cartons qui faisaient aussi partie du lot. Cet après-midi, j’ai fait la poussière dans les autres modules de la bibliothèque – OMG, je pense que certains livres n’avaient pas été époussetés depuis que Jospephine Baker montait sur scène pour la première fois.

      1. Je vois que nous avons des points communs : nos hommes et leurs cartons ! Je regarde ma maison d’un autre oeil depuis que je la prête à des italiens et j’avoue que la poussière… OMG comme tu dis ! Le problème, c’est que, ici, les moutons reviennent en 24 heures ! Comment vais-je faire ?

        1. C’est pour moi un des grands avantages de l’échange de maison Yanne; ça m’oblige à faire un peu de ménage et de tri. Au retour, j’apprécie vraiment de retrouver ma maison organisée – même si ça ne dure jamais longtemps.

          Quand partez-vous ?

          1. Jeudi saint (et mon anniv’ par la même occasion !). J’ai extorqué mon après-midi à un boss réticent et zou, direction Gènes pour un point d’étape avant de filer sur Florence le lendemain ! Trop biiien ! Notre premier échange !

          2. Le 13 avril donc ? En arrivant côté Italie, les tunnels sont assez impressionants sur l’autoroute. Peut-être aurez-vous le temps de faire un stop dans les Cinque Terre en route pour Florence ? Un peu plus loin sur la route, Lucques est aussi une très jolie étape pour faire une pause.

            J’ai hâte de savoir si ce premier échange vous donnera envie de recommencer ;-).

          3. Nous sommes allés à Florence en novembre et j’ai eu tout loisir de compter les tunnels ! Au 39ème, je me suis endormie ! J’espère avoir envie de recommencer les échanges parce que j’ai signé pour juillet avec des autrichiens !!!

          4. Yanne; attention drogue dure ( dis celle qui vit toute l’année avec – au moins – un échange sur le feu ).

          5. Je sais ! J’avoue que j’ai déjà commencé à regarder les States pour l’été suivant…

          6. Oh, tu me fais envie Yanne – vises-tu la Maison Blanche d’hiver et ses robinets dorés ?

          7. Rire ! Non, plutôt une des très jolies maisons de San Francisco ! On peut rêver, non ? L’homme a une cousine à New York (avec un penthouse à Manhattan) donc, plutôt ailleurs. Plutôt une grande ville. Boston ? Los Angeles ? Ou Québec, je suis en amour pour le Québec !

          8. La maison de Mme Madrigal ! Puis-je venir Yanne ?

            Quand Philéas avait 4 ans, on était partis à San Francisco en échange de maison chez un couple d’architectes. J’en rêve encore !

            Et OUI, vive le Québec ( pardon, c’est mon côté Général de Gaulle ).

          9. Aaaaah, les chroniques de San Francisco…. ! Mais quel bonheur ! Tu as vu la série ? Elle est excellente !

          10. J’avais dévoré les chroniques à leur publication en français – c’était pourtant une grosse dépense sur mon tout petit salaire. Mais non, je n’ai jamais regardé la série; je crois que je préfère garder en tête les images que je me suis fabriquées.

            Un ami américain me disait récemment que San Francisco a beaucoup changé depuis l’arrivée des géants d’internet. D’après Fred, Portland est le nouveau San Francisco 😉 . Et dans ma liste d’envies de ce coté-là, il y a aussi Vancouver.

  8. Vraiment top cette bibliothèque. Je t admire pour ton savoir faire en tout et avec l audace du pourquoi pas…et puis ce rangement à chaussures qui m a tapé dans l’oeil comme les autres lectrices ! C est un soucis récurrent du comment caser toutes les chaussures de la maison d ‘une facon très pratique, à ce jour,la solution idéale n’ est pas encore trouvée ! et j ‘avoue qu’ un tuto,ma foi,Daphné, ..hum hum…
    Ta maison doit regorger de bonnes idées encore , j en suis sûre,!
    Bonnes vacances et bonnes heures créatives avec Phileas

    1. Je t’assure Valérie, ce n’était vraiment pas compliqué à faire – il suffit juste d’empiler les éléments.

      Comment aurais-je pu penser que ce casier à chaussures intéresserait qui que ce soit ? C’est si simple à faire avec du mdf et quelques tourillons. Du coup, j’essaie de limiter le nombre de chaussures de la maison aux casiers correspondants ( mais le nombre est déjà assez grand, je pense qu’il doit faire 180 cm de large 😉 ).

      Philéas m’a entraînée dans la fabrication d’un panneau LED pendant les vacances. Je ne sais pas s’il a vraiment compris que je suis nulle en soudure. On verra bien si ça fonctionne !

  9. Une très belle bibliothèque ! Comme quoi on peut tout faire sur mesure sans se prendre la tête haha 🙂

    Bisous, Lisa

    1. Mais oui Lisa, on peut même faire ce projet sans scie. Comme je n’ai ni le budget ni les outils pour faire des meubles sur mesure très recherchés, j’essaie toujours de trouver des solutions réalisables avec des éléments de grande distribution. Mon bureau est d’ailleurs aussi fait en Besta dans la continuité de la bibliothèque.

      Je te souhaite un bon dimanche !

  10. rHo lala ! Magnifique, quel boulot !
    C’est drôle, parce que quand j’ai parlé de l’idée à mon homme pour chez nous, j’ai aussi pensé à tapisser certains des fonds de boîtes. Et d’ailleurs, toujours dans l’idée de modifier mon mur rose, je me suis dit, puisque je n’arrive pas à visualiser une couleur de remplacement, que coller un papier peint pourrait être une bonne idée… Donc je suis illico allée farfouiller sur internet pour faire mon choix et me projeter dans mon nouveau salon… Mais quand j’ai vu les prix des rouleaux… Ouille ouille ouille ! Le dernier mur que j’ai tapissé était celui de la chambre de bébé de ma cadette qui vient d’avoir 17 ans… Depuis, je n’ai fait que peindre ou repeindre… Je ne me rappelais pas que c’était aussi cher ! Je trouvais déjà que la (bonne) peinture était assez onéreuse, mais là… !
    Question : comment as-tu inséré de la lumière ? Est-ce que ce sont ces petits spots que l’on colle et qui marchent à pile ? J’en ai mais je ne les ai finalement jamais installés : je trouve que ce n’est pas pratique de les allumer un à un et en plus leur lumière froide bleutée ne me plaît pas.
    En tout cas, bravo, l’équilibre visuel de ta bibliothèque est très agréable

    1. Je ne me suis convertie que récemment au papier-peint, par petites touches dans la maison. J’aime l’idée d’un motif récurrent de pièce en pièce qui donne une unité à l’ensemble.

      Mais oui, certains papiers-peints sont très, très chers ( d’où ma fameuse idée de minuit de swap de papier-peint ). Un seul lé m’a suffit à faire l’ensemble de ma bibliothèque ou le pan au-dessus de mon lit, soigneusement coupé pour ne pas en perdre le moindre bout.

      Il faudrait d’ailleurs que je refasse mon stock, j’ai un autre projet avec ce fameux papier-peint tant aimé. Un projet en appelle toujours un autre ici, c’est sans fin.

      Mais on trouve parfois des ersatz de papiers-peints de créateurs à petit prix ; https://goo.gl/bG1YPl – coucou la copie Ferm Living !

        1. J’ai pensé à toi en le voyant; il me semblait bien que tu avais déjà travaillé ce type de motifs et teintes.

          Ah flûte, je n’arrive pas à accéder au lien.

          1. Mais c’est très joli !

            Il me semblait que j’avais vu ce motif dans ta boutique sur un coussin. Mais j’ai réalisé que c’était, bien sûr, un papier-peint Graham & Brown. Ils proposent souvent de chouettes design.

  11. C’est marrant, dans mon premier appart (il y a donc une vingtaine d’années… Gloups !), j’avais créé une bibliothèque constituée uniquement de caisses de vin.
    J’en avais récupéré quelques unes puis j’étais allée en acheter chez un fabriquant (c’est utile parfois d’habiter dans une grosse région viticole et de sylviculture ! 😉

    1. Mais oui Miss Blabla; c’est une excellente manière de construire une bibliothèque – j’en ai fabriqué une sur le même principe pour la chambre de Virgile. Il faut que je vous montre ça !

  12. Les félicitations du jury Mme BeFrenchie!! Je savais bien que tu nous préparais un truc de ouf, je ne suis point déçue. J’aime le mélange de casiers blancs et bois, de profondeurs différentes, de casiers fermés et de casiers ouverts… Mais je ne me sens quand même pas capable de réaliser un truc pareil! Je vais d’abord me lancer dans la fabrication d’un cube en bois (quand? Telle est la question…)
    Encore merci pour toutes ces explications Daphné:-)

    1. Merci Morgane; dès que je trouve le temps de m’en occuper, je photographierai les autres modules. Ce qui est amusant, c’est que chaque bibliothèque est très différente des autres même si le principe reste le même. Mais il faudra être indulgents côté rangement – les livres s’y empilent dangereusement ( et je doute que mon cher-et-tendre vienne jusqu’ici lire mon appel au secours pour désencombrer un peu tout ça ).

      C’est exactement comme ça que je procède la plupart du temps; si je regarde un projet dans sa globalité, ça me parait impossible à faire. Alors, je découpe par petites tranches, comme lorsque j’ai fait mon escalier en béton – mais ça, pas sûre de le refaire, c’était quand même un sacré chantier !

  13. Je suis archi fan de tes articles diy et cette bibliothèque déstructurée me fait rêver. Je fourmille d’idées mais laisse l’homme manier les outils alors que finalement c’est sûrement à ma portée, en tout cas tu me donnes envie de m’y atteler.
    J’attends avec impatience les prochains.

    1. Merci Sabine !

      Je ne suis pas si calée en bricolage mais j’avais envie de montrer qu’avec un peu d’astuce, on fabriquer un meuble est à la portée de tous. Et puis, j’aime l’idée de détourner un élément basique pour en faire un objet unique.

      Le prochain DIY arrive bientôt mais ce sera un projet bien plus simple à faire ( ça y est, tous les pans de murs sont pris, je n’ai plus de place pour une autre bibliothèque 😉 ).

  14. Moi aussi je suis bricoleuse dans l’âme mais là je suis bluffée.
    Je n’ai pas le temps à l’instant mais je vais tout relire pour bien comprendre tout à l’heure.
    En tout cas un gros bravo, car avoir l’idée c’est bien, mais la réaliser c’est tellement mieux.

    1. Merci Margo; en fait, ce n’était pas tellement plus compliqué que d’assembler les éléments de manière classique. Mais j’adore ce résultat destructuré et le côté unique de ma bibliothèque.

      Il faut vraiment que je prenne le temps de photographier les autres modules pour vous la montrer en entier.

  15. Un seul mot :BRAVO !

    1. Merci Carole !

  16. absolument superbe !!!! j’aimerais avoir le temps de ma lancer dans ce genre de création !!

    1. Merci Lollipop ! En fait, ce n’est pas tellement plus compliqué que de poser les meubles Besta de manière classique 😉 .

    1. Merci Virginie; et c’est à peine plus compliqué que de monter les meubles de manière classique, promis !

      Alors pourquoi ne pas en profiter pour créer une bibliothèque exactement à nos mesures ? Vive les détournements et ce qui est différent.

  17. J’aime beaucoup ta céramique !

Laisser un commentaire