bletchley park

Visiter Bletchley Park , où Alan Turing cassa le code de la machine Enigma

Une journée chez les casseurs de code

Ça faisait des années que je rêvais de visiter Bletchley Park. C’est ici qu’Alan Turing et son équipe ont fabriqué le tout premier ordinateur pour casser le code d’Enigma pendant la seconde guerre mondiale. Cet exploit leur a permis de déchiffrer les messages secrets allemands. Les historiens estiment que cette avancée majeure permis de raccourcir la guerre de deux ans et de sauver des millions de vies.

Pourtant, cette base militaire est restée top secrète jusque dans les années ’80. En 2014,  le grand public découvre cette épopée incroyable à  la sortie du film The imitation game . Situé à 80 km au nord de Londres, c’est une fantastique visite que je vous recommande si vous visitez la campagne anglaise .

Je vous emmène visiter Bletchley Park avec moi ?

visiter bletchley parkbletchley

Le manoir au milieu du parc où était installé le poste de commandement

L’histoire de Bletchley Park

Au début de la seconde guerre mondiale, l’armée anglaise cherche un lieu sûr pour installer ses services de décryptage des messages codés de l’armée allemande. Les allemands utilisent depuis la première guerre mondiale une machine réputée inviolable pour crypter leurs messages : Enigma. Ressemblant à une machine à écrire, elle possède 3 rotors qui permettent de chiffrer des messages avec 159 milliards de milliards de combinaisons possibles qui changent chaque jour. Les anglais en sont persuadés : casser le code d’Enigma est essentiel pour gagner la guerre.

L’armée achète Bletchley Park pour y installer ses services de décryptage. Ce domaine est à l’abandon, mais il a l’avantage d’être sur la ligne de train qui mène vers Londres. On est pile entre Oxford et Cambridge, où sont recrutés les meilleurs mathématiciens, linguistes, cryptographes du pays.

bletchley park infos pratiquespremier ordinateurpremier ordinateur alan turingmachine enigma

La réplique de Colossus et la machine Enigma

Alan Turing invente le premier ordinateur

Pendant la guerre, 8500 personnes travaillèrent sur cette mission top secrète sans relâche. 7 jours sur 7, 24 h sur 24. Le jeune mathématicien Alan Turing en est convaincu ; seule une machine peut venir à bout de ces 159 milliards de milliards de combinaisons possibles sur Enigma en moins d’une journée, avant que le codage ne change à nouveau. Alors que la Grande-Bretagne subit des bombardements quotidiens et que le temps presse, il se lance à corps perdu dans la conception de Colossus, le tout premier ordinateur de l’histoire. Et ça marche ! Avec son colosse, l’équipe de Turing peut enfin décrypter les messages codés des allemands.

bletchley turingbletchley park avis

Le bureau d’Alastair Denniston, commandant de Bletchley park

Le rôle de Bletchley Park pendant la seconde guerre mondiale

Vient alors l’heure des responsabilités ; que faire de cette fabuleuse mine d’informations quotidiennes ? Si les allemands se doutent de quoi que ce soit, il changeront leur manière de communiquer et tout sera à recommencer. Alors, les anglais vont mettre au point un savant calcul pour saborder des opérations militaires allemandes sans qu’ils ne comprennent réellement d’où viennent ces informations. On invente chaque jour à Bletchley Park des histoires rocambolesques ; faux espions, trahisons, désinformation massive. Il faut à tout prix préserver le secret. Jusqu’au jour du débarquement, les allemands ne se douteront pas que les alliés savent exactement où se trouvent chacune de leurs troupes.

que voir bletchley parkbletchley park alan turingdécouvrir bletchley park

Le bureau d’Alan Turing dans une hutte

Découvrir Bletchley Park

A la fin de la guerre, toutes les archives furent brûlées, les ordinateurs de Turing cassés et Bletchley Park tomba dans l’oubli. Les casseurs de code rentrèrent chez eux, emportant ce secret dans leurs tombes. Ce n’est que 30 ans plus tard que cette histoire commença à fuiter et il fallu attendre 1993 pour que Bletchley Park ouvre au public. Trop tard pour Alan Turing, mort peu de temps après la guerre suites aux persécutions qu’il subit parce qu’il était homosexuel.

alan turing bletchley parkalan turing bletchley

Les cottages où étaient logés les mathématiciens

Aujourd’hui, Bletchley Park a été complètement rénové à l’identique. En rentrant dans le domaine, c’est comme si on embarquait dans une machine à remonter le temps. Le manoir et les huttes des mathématiciens ont été minutieusement reconstitués tels qu’ils étaient pendant la seconde guerre mondiale. Tout y est, jusqu’au lunch bag, paquet de cigarette et imper suspendu à la patère. On a l’impression que Turing va revenir à tout instant de sa pause déjeuner pour reprendre ses calculs.

bletchley park avec un enfant

Mission top secrète pour les enfants ( avec autoportrait de Virgile )

Visiter Bletchley Park avec un enfant

Je rêvais de découvrir enfin Bletchley Park mais je me demandais si cette visite serait adaptée avec un jeune enfant. Virgile n’allait-il pas s’ennuyer ? J’ai préparé notre visite en lui montrant le film qui retrace cette aventure : The imitation game. C’était sans compter sur le talents des anglais pour rendre chaque visite attractive pour les petits.

A l’arrivée, on lui a remis à l’enveloppe de l’agent secret. Il avait rendez-vous dans 8 lieux de Bletchley Park pour remplir des missions, et voir s’il deviendrait un bon casseur de code. Virgile était gonflé à bloc !

bletchley park

Petits et grands ont aussi droit a un audioguide interactif qui raconte l’histoire de Bletchley Park. On est partis explorer le parc, où on découvre les différents espaces, du manoir du poste de commandement aux cottages et huttes des casseurs de codes en passant par un improbable terrain de tennis.

Je n’avais que 4 h pour visiter Bletchley Park avec Virgile; c’était clairement trop peu. Prévoyez au moins 5 h, entrecoupés d’un pique-nique dans le parc et de pauses à l’aire de jeux pour visiter l’ensemble du domaine et le musée dédié à l’oeuvre d’Alan Turing. Pour préserver le secret, ses ordinateurs furent détruits à la fin de la guerre mais des passionnés ont reconstruit Colossus en taille réelle et expliquent son fonctionnement chaque jour.

visite bletchley park

Infos pratiques pour visiter Bletchley Park

  • Bletchley Park est situé 80 km au nord de Londres, juste en face de la gare de Bletchley
  • Si on a un véhicule, on peut aisément coupler Bletchley Park avec une visite de Cambridge , qui est à 1h15 de route
  • Le domaine est ouvert tous les jours saufs jours fériés de 9h30 à 16h en hiver, 17h en été
  • L’entrée coûte 18£50 pour les adultes, 10£75 pour les jeunes de 12 à 17 ans, gratuit pour les enfants – valable un an pour des entrées illimitées
  • Vous trouverez sur place un excellent café et une aire de jeux

visiter bletchley park

Improbable terrain de tennis

Mon avis sur Bletchley Park

Bletchley Park est une visite complètement atypique. J’ai été frappée par le décalage entre l’apparence si paisible de ce parc et l’aventure héroïque de ces 8500 hommes et femmes qui y vécurent reclus pendant la guerre, travaillant sans relâche pour sauver des vies. On a du mal a croire qu’un tournant stratégique de la seconde guerre mondiale s’est joué là, devant un tranquille étang ou barbotent des canards.

Rien de grandiose à Bletchley Park. En entrant dans les huttes où bossaient Alan Turing et son équipe, on se retrouve devant un décor austère : quelques planches de bois en guise de bureau, un simple tissu noir punaisé aux fenêtres pour masquer ce qui se passait à l’intérieur. Et pourtant, c’est bien là qu’une poignée d’hommes et femmes ont révolutionné les sciences en créant le tout premier ordinateur. Bletchley Park, c’est avant tout un hommage au génie humain, qui su transformer ces heures les plus sombres de notre histoire en espoir pour demain.

Pourtant, la vie d’Alan Turing fut dévastée après la guerre. Parce qu’il était homosexuel, il subit un acharnement juridique qui le poussa au suicide. Le musée de Bletchley Park a dédié une section à ce drame, sans rien occulter des persécutions contre les homosexuels dans les années ’50. J’ai été touchée de voir que ce pan-là de l’histoire n’est pas occulté.

Si vous passez au nord de Londres, profitez-en pour visiter Bletchley Park . Pas besoin d’être fan de musées militaires pour se passionner pour cette visite; il n’est question ici que de célébrer intelligence et créativité, seules capables de contrer la barbarie.

Je prépare rapidement un dernier article sur notre escapade dans la campagne anglaise : visiter Cambridge avec un enfant .

Est-ce le genre de visite qui t’intéresse en voyage ?

 

16 comments

  1. Nous avions beaucoup aimé le film. Je pense que ce genre de visite pourrait plaire à mon mari. Pour un enfant, devenir un agent secret, apprendre à son niveau l’histoire de l’endroit, c’est une belle expérience.

    1. Depuis qu’on est rentrés, Virgile raconte l’histoire de Bletchley Park à tous ceux qu’il rencontre. En général, il commence par ; est-ce que tu connais Hitler ? J’ai été bluffée de la voir se passionner pour cette histoire, les anglais sont très forts pour arriver à mettre les visites au niveau de chaque public, sans oublier d’intégrer les enfants.

  2. Ça donne envie…
    Mais Ouch : le prix de l’entrée quand même !! Faut être sûre d’y passer la journée !
    Question subsidiaire pour les personnes ayant des difficultés à marcher : c’est grand comment ? Faut beaucoup marcher entre les lieux (genre 5 mn ou 15 mn – parce que 15 mn X 4 ou 5 ou 6 étapes c’est trop parfois 🙁

    1. Je dois t’avouer que j’avais un peu hésité en voyant le prix – et notre dernier échange de maison était dans un quartier sud de Londres, ce qui avait fini de me convaincre d’attendre un prochain voyage.

      Mais finalement, le prix d’entrée m’a paru justifié : mieux vaut prévoir de passer au moins 4-5 h sur place tant il y a de choses à découvrir. En moins de 3 h, il me semble difficile de faire le tour. Ce n’est pas si grand, plutôt 2 – 3 min entre chaque site – mais il y a énormément de bâtiments. Et côté accessibilité, tu trouves carrément une brochure qui détaille tout en ligne, y compris les différents types de sols : https://bletchleypark.org.uk/visit-us/accessibility

      😉

  3. Oui dis donc la brochure est très complète.
    Ceci-dit suis toujours étonnée de quand n’y a pas de tarif réduit proposé pour les personnes handicapées notamment en Angleterre dans les sites privés : alors que malgré tous les aménagement proposés, elles ne profitent jamais à 100 % des sites (on voit moins bien et moins haut depuis un fauteuil, on se fatigue plus vite quand on a des difficultés à marcher et de fait on écourte souvent la visite – or c’est rare de pouvoir revenir le lendemain sans devoir repayer). Ils sont aussi extrêmement stricts sur la durée de stationnement souvent très limitée même pour les personnes handicapées : à Saint-Yves c’est presque rebutant. Une personne qui a des difficultés à marchera forcément besoin de plus de temps (même en dehors des zones touristiques – tout est plus long quand on es physiquement contraint)… Bref…
    En tout cas ce site a l’air top (malgré le prix !). L’année dernière j’avais rebroussé chemin à Eden Garden : le tarif était très élevé, alors qu’il y avait un mariage et qu’une partie des jardins était privatisé. A la place on avait été boire une bière à Fowey et traverser la rivière sur le bac jusqu’à Bodinnick !

    1. C’est toujours surprenant en Angleterre; soit les visites sont gratuites, soit plutôt chères – par contre, Bletchley Park est gratuit pour les moins de 12 ans, c’est déjà top – et le site a été bien aménagé pour ceux qui ont un handicap ( et tu peux revenir autant de fois que tu veux ). Côté parking, le ride & park est souvent la meilleure solution chez nos voisins, parce que quelle que soit notre situation, ils sont intransigeants sur le parking.

      Je ne garde pas un souvenir incroyable de Eden Park, bien qu’il faut admettre que le jadrin est immense – on y passe la journée, voire bien plus. J’ai nettement préféré le délicieux Rosemoor Garden du RHS plus au nord – et qui est bien moins cher.

  4. Je ne connaissais pas ce site et vraiment en te lisant c’est le gros coup de coeur (j’imagine bien mes hommes découvrir cet endroit)…..après Madère. Va falloir arrêter d’écrire de tels articles sinon ma to do list va exploser!!!!

    1. C’est un lieu vraiment étonnant Plume – le contraste entre ce parc si paisible et l’incroyable aventure qu’on vécut les 8500 femmes et hommes qui ont mis toutes leurs forces dans cette bataille est saisissant. D’autant plus que l’histoire de Bletchley Park est restée secrète très longtemps – la plupart d’entre eux sont morts sans que personne ne sache ce qu’ils ont accompli. Si tu as l’occasion de voir the Imitation game avec tes hommes, qui raconte cette histoire, ce film est vraiment très chouette.

  5. Cette visite me tente énormément. C’est absolument passionnant.
    Je ne me souvenais pas que tout avait été détruit après la guerre. Ce qui m’avait touchée et révoltée , c’est la façon dont Alan Turing fut traité. Il avait permis de sauver des vies, il avait dévouée la sienne à cette recherche, et c’est sa sexualité qui fut jugée et condamnée une fois que l’on n’eut plus besoin de son intelligence. C’est une bonne chose que le site ait gardé toute l’histoire et pas seulement son pan le plus héroïque…

    1. Oui Bobette, le site fut longtemps laissé à l’abandon; ce n’est que dans les années 90 que l’histoire a commencé à être connue du grand public – et la renommée grandissante d’Alan Turing a contribué à faire connaître Bletchley Park. Le musée n’occulte pas le revers de l’histoire, l’horreur de la fin de vie de Turing, les conditions de travail épouvantables à Bletchley Park pendant la guerre et l’épuisement de ceux qui œuvraient sans rien pouvoir partager avec leurs proches.

      J’ai été surprise que Virgile se passionne pour cette visite mais il m’en parle encore presque chaque jour.

  6. C’est typiquement le genre de lieu que j’adorerais visiter (comme la maison d’Agatha Christie ou les châteaux de la campagne anglaise). Mon problème étant que je ne me sens pas du tout le courage de conduire à l’envers…

    Bon, pour l’heure, je suis presque à boucler ma valise pour notre road-trip islandais. Grâce aux grèves, nous sommes obligées de faire un préacheminement en voiture donc on part demain…
    Je suis excitée et en même temps, je stresse de cette aventure.
    En revanche, je suis dépitée : la météo est épouvantable toute la semaine. De la pluie, de la pluie et de la pluie et quand je regarde les webcams, ça ne remonte pas le moral…
    Enfin, bon, on fera avec ce qu’on a !

    1. Si tu passes à la voiture automatique, c’est déjà beaucoup plus simple à gérer 😉 . Bletchley Park est facile d’accès en train depuis Londres – par contre, pour voir la maison d’Agatha Christie, mieux vaut quand même envisager la voiture ( de toute façon, dans le Devon, les routes sont si étroites que tes rétros frôlent les haies des deux côtés – rouler à gauche ou à droite n’a plus vraiment d’importance dans ces cas-là ).

      Mais alors, comment s’est passé votre road-trip islandais ? J’espère que vous avez pu en profiter malgré la météo.

      1. L’Islande a été une magnifique expérience…
        Un pays unique et sublime même sous la pluie. Du coup, on s’est dit qu’il fallait y retourner quand il ne pleuvrait pas ! 😉
        Tout a presque été parfait. Juste une tempête qui a retourné notre portière de voiture de loc et ça me coûte la modique somme de 1.500 € en réparations (bien évidemment, je rentre dans toutes les exceptions des alinéas des assurances !)…
        Pour l’Angleterre, je te remercie de tes conseils avisés. Il va encore me falloir un peu d’auto-persuasion pour franchir le cap mais ça va venir car je rêve de campagne anglaise !

  7. Ton article m’avais donné envie de revoir Imitation Game, c’est fait aujourd’hui (et aussi Professor Marston and The Wonder Women) (le temps digne de la Toussaint m’a clouée sur le canapé 🙂 )
    Du coup j’ai relu avec de nouveaux yeux et maintenant j’ai envie d’aller sur les traces d’Alan Turing à Bletchley Park !
    Quelle aventure extraordinaire et quel travail colossal pour des intelligences hors du commun.
    Merci d’avoir rappelé cet épisode resté Si longtemps méconnu

    1. Ce film est chouette, n’est-ce pas ? Même si certains aspects sont romancés, pour cadrer au format d’un film, il reste très fidèle à la réalité de la vie à Bletchley Park.

      Comment imaginer ce qui se serait passé si ces 10 000 femmes et hommes n’avaient pas réussi l’impossible ?

Laisser un commentaire