les baux de provence en hiver

Les Baux-de-Provence en hiver

Une journée aux Baux-de-Provence hors-saison

Le week-end dernier, on est allés se balader aux Baux-de-Provence. Ce village médiéval accroché à un éperon rocheux au cœur du massif des Alpilles fait partie du club restreint des plus beaux villages de France

alpillesvisiter les baux-de-provence

Un village médiéval en plein cœur des Alpilles

Si au Moyen-Age les princes des Baux-de-Provence contrôlèrent la région toute entière, le village vit désormais dans le souvenir de cette gloire passée. C’est aujourd’hui devenu un des hauts lieux du tourisme en Provence. A juste titre d’ailleurs; le village médiéval est magnifiquement préservé. En marchant dans ses ruelles, on a l’impression d’embarquer dans une machine à remonter le temps.

Le site est superbe lui aussi. Ici, on est en plein cœur du massif des Alpilles, et les rares constructions modernes au pied du village s’intègrent parfaitement au site. Autour des Baux-de-Provence, les paysages alternent entre oliveraies centenaires, étroites gorges, mers de rochers et paisible vallée tapie en contrebas du château.

baux de provencebaux de provence village

Les Baux-de-Provence , lieu incontournable du tourisme en Provence

Bref, un lieu magique et incontournable de tout séjour en Provence. Mais à quel prix ? En été, les ruelles sont envahies de touristes. Et les Baux-du-Provence en hiver sont déserts. Des plus de 3000 habitants de son âge d’or, il ne reste plus qu’une vingtaine d’irréductibles dans le vieux village.

Le village est tout entier dévolu à l’activité touristique, du distributeur bancaire à l’entrée aux nombreuses toilettes publiques qui le parsèment ( très agréable d’ailleurs ). Ici, le commerce fonctionne bien ; presque chaque maison accueille galerie d’art, boutique, chambre d’hôtes ou restaurant.

Mais en hiver, tout est fermé aux Baux-de-Provence, qui se transforme en village désert. On voit bien les effets de la muséification d’un lieu. Le village des Baux-de-Provence est merveilleusement préservé et le patrimoine restauré avec soin. L’activité touristique génère nombre d’emplois et les visiteurs peuvent découvrir un village dans son jus, comme si on se baladait au Moyen-Âge.

les baux de provencevisiter les baux de provenceles baux de provence en hiver

Un village musée

Sauf qu’il n’y a presque plus aucun habitant. Que la majeure partie de l’année, les rues des Baux-de-Provence sont pratiquement vides en attendant le prochain car de touristes.

En rentrant, je me suis demandé ce que les 3000 habitants des Baux, au Moyen-Âge, en penseraient :

Vaut-il mieux préserver un village en le vidant de ses habitants

ou le laisser se transformer pour prolonger l’histoire ?

PS : comme je savais que je serais tranquille aux Baux-de-Provence en hiver, j’en ai profité pour organiser une partie de cache-cache géant dans les rues du village et dégainer Dumbo. C’est la première fois que je publie ici des photos faites seule avec lui et suis plutôt contente du résultat. Le sujet d’étude n’était pas mal, non ? ( Et aucune mouette à l’horizon, nan mais quel bonheur ).

 

26
Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
DeboBrico

ah bon, il n’y a plus d’habitants à l’année? Je ne savais pas…

Yanne
Yanne

Les grands esprits se rencontrent ! Nous avons passé un week end hivernal à côté des Baux et, du coup, sommes allés y faire un tour ! Impressionnant ! Toutes les maisons sont fermées sauf quelques petits restaus et quelques courageux vendeurs de savons et autres cochonneries. Pas un chat dans les rues. Et un froid glacial. Mais comme nous n’aurions jamais l’idée d’y aller en été, cela nous a permis de découvrir un charmant village. Et de rêver. Bon, l’homme entrerait au monastère plutôt que vivre dans un endroit pareil mais moi j’aime bien m’imaginer dans les lieux que je découvre. Et puis il y a la « fenêtre des protestants » (ou est-ce la porte ?). Bon, nous, on n’a pas de Jumbo alors merci pour les photos ! Es-tu passée chez Jean Martin acheter de l’huile d’olive et des conserves trop bonnes ? On avait fait provision pour nos échangeurs !

Val Lao sur la Colline

Quelles magnifiques photos !
Je ne savais pas que ces lieux étaient à ce point désertés hors saison estivale, je trouve ça désespérant et d’une infinie tristesse. Sans doute le village est-il victime de son succès, les habitants sont peut-être partis à cause de l’invasion touristique, cela doit en effet être invivable pendant cette période !

Charlotte
Charlotte

J y suis allée il y a environ 8 ans. En été donc noir de monde. C est beau mais ces lieux uniquement pour les touristes me dépriment. Ne peut il,y avoir un juste milieu? C est tellement dommage ces lieux morts l hiver. Et qui sont des usines à touristes aux beaux jours…

Anne

J’ignorais que ce n’était pas du tout habité, quelle tristesse! Mais on peut comprendre aussi qu’au quotidien, c’est difficile. J’ai habité à Grasse, et les cars de touristes, c’est une plaie!

Fanchette
Fanchette

Vu aussi, au printemps, et déjà envahis de touristes. D’ailleurs beaucoup ne vont pas au-delà des 3 premières boutiques car y déambuler sur les pavés n’est pas facile pour les personnes âgées qui constituent l’essentiel des cars. Effectivement les innombrables stands de savons m’avaient beaucoup fait rire 😉
L’arrivée aux Baux est vraiment spectaculaire et tes images via Dumbo le traduisent bien : quand on ne connait pas on se demande vraiment ou on va…

Mais le pire c’est Gordes : je ne sais pas pourquoi ce village rend les japonais hystériques – quand nous y sommes passés cet automne, ça grouillait d’Asiatiques qui s’interpellaient d’un bout à l’autre de la place en hurlant (littéralement : un effet secondaire des effluves des faux savons de marseille ?). On a observé tout ça depuis notre petit van avec beaucoup de perplexitude;

Myrtilla

C’est vrai que ce village est magnifique ! Mais je ne serai pas rassurée de me balader dans ces rues alors qu’il n’y a quasiment personne dans le village… :O

Mahie
Mahie

On y fera un arrêt en partant dans le Lubéron en Mai
Il y a 2 ans en Charente nous avons fait un détour pour aller voir un de ces plus beaux villages de France, certes c’est magnifique quand on arrive, un rocher au dessus de l’embouchure de la Garonne mais ensuite un parking payant, et dans ce tout petit village que des restos ou des soit disant artistes ! Le désert ! plus de vie ! si ce n’est les touristes
Quelle déception ! j’en ai même oublié le nom ! Je trouve que c’est d’une tristesse infinie ces villages morts à cause du tourisme de masse ! mais je vais quand même faire un arrêt aux Baux car ce que tu nous montres m’a donné envie

Pétunia
Pétunia

C’est tout le problème de la conservation du patrimoine. Pour l’époque gallo-romain, un archéologue disait qu’il fallait faire les fouilles, tout recouvrir puis y planter un champ de luzerne… Toutes les solutions sont bonnes (ou mauvaises), et c’est intéressant de découvrir toutes les alternatives.

J’ai découvert les Baux fin août 2016, en bonne touriste. Sous une chaleur écrasante qui nous donnait envie d’aller nous mettre au frais dans les carrières de lumières.

Marikat (Selki)
Marikat (Selki)

Les Baux portent vraiment bien son nom ! En mars avril c’est aussi sympa à faire, un peu de touristes qu’en hiver :-). Mais bien bien moins qu’en été !
Tu aurais pu survoler également le domaine de Baumanière avec son mas du 14 ou 15ème et et son manoir du 17 ou 18 me semble-t-il (on est pas à un ou 2 siècle près !!!!!!) et ne pas être allée chez Jean Martin récupérer quelques douceurs Roooooooh !!!! 🙂
Bravo pour les photos, Dumbo me parait t’avoir adoptée !

Karoll
Karoll

Moi qui ai grandi à Aubagne, je ne connais même pas Les Baux (enfin si, j’ai dû y passer un jour hors saison mais c’est un souvenir très vague, je me souviens surtout que tout ce minéral m’avait laissée… de marbre !) J’ignore quelle est la solution pour à la fois préserver ces villages et leur rendre un peu de la vie qu’ils méritent. En Bretagne nous en avons quelques-uns aussi, je connais particulièrement bien Locronan, dans le Finistère, magnifiquement conservé mais qui devient hélas une annexe de Disneyland aux beaux jours, ça me désole…

marjopette
marjopette

c’est magnifique. Je retiens qu’il ne faut pas y aller pendant les vacances scolaires mais je vais mettre ce petit village de côté on sait jamais pour un long week end. Et si en plus je fais un déguisement de chevalier à mon fils avant d’y aller alors là je vais passer pour une super maman. Merci daphné