Au pied du Kirkjufell

Fin de journée dans le Snaefellsnes

Après avoir humé l’air du large, frôlé les falaises et avalé des noix de St-Jacques extra-fraîches lors du sushi tour, l’après-midi était déjà bien entamée mais nous avions envie de nous attarder encore un peu dans le Snaeffelness. Un des grands avantages d’un voyage en Islande autour du solstice d’été, c’est que les journées n’ont presque pas de fin et rien ne nous empêche de commencer une balade à 20:00 si on en a envie. Et il faisait très beau ce jour-là, je commençais même à virer au cramoisi. Nous avons profité de la fin de journée pour explorer un peu plus la péninsule. Nous quittons le joli port de Stykkisholmur pour Grundarfjordur, une bourgade de 826 habitants à 40km de là. Nous traversons un immense champ de lave et passons non loin d’un petit musée du requin, qui promet des dégustations de Hàkarl, de la chair faisandée de requin, plat traditionnel Islandais. Si vous êtes amateur, c’est l’endroit parfait pour en déguster, bon appétit !

 

Snaefellnes peninsula road 54 grundarfjordurSnaefellnes peninsula grundarfjordur kirkjufellsfossIslande peninsule Snaefellnes grundarfjordur kirkjufellSnaefellnes peninsula grundarfjordur kirkjufell walter mittyIslande peninsule Snaefellnes route 54 vers grundarfjordurIceland Snaefellnes peninsula with kids family tripIceland Snaefellnes peninsula horses

On continue par la route 54, qui passe dans des paysages de fjords somptueux, on va mettre bien plus de temps que prévu à rejoindre Grundarfjordur, s’arrêtant tous les kilomètres pour admirer le paysage. Nous suivons encore les traces des lieux de tournage du film « la vie rêvée de Walter Mitty ». Dans le film, c’est dans le port de Grundarfjordur que Ben Stiller débarque du bateau et part en vélo tenter de rejoindre Sean Penn.

Le port est dominé par le majestueux cône du Kirkjufell, une géocache attend ses valeureux vainqueurs à son sommet mais l’ascension est un peu trop difficile pour nous. On se contente de goûter devant la Kirkjufellsfoss, l’adorable cascade à son pied. L’eau est extraordinairement limpide et le débit impressionnant alors que la neige fond. En soirée, on quitte à regret le Snaefellness pour rentrer dans la capitale. A 22 :00, il n’y a plus grand monde sur la route n°1 et Philéas guette les voitures.

Trip Iceland July 2015 road n°1

This post was written by Daphné

2
Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Mr Puffin

Ah et bien je ne savais même pas que l’on pouvait monter sur cette montagne, va falloir que je test ça au printemps prochain ! (un sal temps en ce début d’automne!) Sympas ce coin en effet: