Islande, pays de feu et de glace

A la découverte de la culture Islandaise  

Ce qui nous a marqués à notre arrivée en Islande

Le 1er Juillet, nous nous sommes envolés pour Reykjavik, de retour sur les traces de notre premier voyage deux ans auparavant. Depuis que nous en étions rentrés, nous avions une obsession – y retourner. Ce premier voyage au goût de mise en bouche nous avait éblouis, je continue d’ailleurs à me demander si l’Islande est bien sur notre planète. Ce pays est si déroutant que nos repères habituels volent en éclats. Voici ce qui m’a le plus marquée dans la culture Islandaise :

mouton islandeculture islandaisechevaux islande

L’islande est un pays déroutant

Oubliez tout ce que vous avez pu voir avant : ce pays est grandiose. La nature est impressionnante, souvent hostile et on se sent tout petit face à sa puissance. Des morceaux de glacier qui dérivent dans la mer ? Des cascades qui s’étirent sur un kilomètre de long ? Mettre ses mains dans le trou brûlant d’un volcan ? Marcher en plein jour à minuit ? Explorer un tunnel de lave ? En Islande, on peut vivre ces expériences en famille sans être un baroudeur. Le plus incroyable, c’est que ces paysages uniques sont facilement accessibles en voiture ou par de courtes marches.

Le dépassement de soi fait partie de la culture islandaise 

Un pays où le sol bout, les volcans et geysers crachent, recouvert par le plus grand glacier d’Europe, où les arbres ne mesurent souvent pas plus d’un mètre de haut et l’hiver les journées ne durent pas plus de 4 heures. Les Islandais ont fait mieux que de s’adapter à cette nature hostile, ils l’ont embrassée et savent en tirer parti. Ce pays de feu et de glace a été peuplé tardivement par les vikings, vers 900, qui y ont emmené des esclaves celtes. Des régions entières ont été balayées par des éruptions volcaniques et on dit que celle du Laki en 1783 entraîna la Révolution Française après avoir semé en Europe un nuage de cendres cause de famines.

Les islandais ont réussi à s’enraciner sur cette terre pourtant si rude. Ils ont épousé cette nature hostile pour en tirer parti et leur relation à la nature fait vraiment paryie de l’ADN de la culture islandaise.

Des payages dépouillés

Quand on arrive à l’aéroport de Keflavik, on se retrouve au beau milieu d’un champ de lave. Pour rejoindre Reykjavik depuis la péninsule de Reykjanes, on roule dans un paysage lunaire, chaos de pierres volcaniques recouvertes de maigres mousses. Nous sommes arrivés à 2 heures du matin, on roulait dans une très légère pénombre, rapport au soleil de minuit. Aucun arbre en vue – en Islande, quand on voit des arbres, ce sont généralement soit des arbres plantés aux abords des villes, soit des mini arbres à hauteur de trolls. Connaissez-vous ce proverbe Islandais ? Si tu es perdu dans une forêt Islandaise, relève-toi !

Les Sagas – une clé pour comprendre la culture islandaise

L’Islandais, tel qu’il est parlé aujourd’hui n’a presque pas évolué depuis le Moyen-Âge, les Islandais peuvent donc lire sans difficultés les sagas, ces histoires fleuves qui narrent les histoires familiales, faites de trahisons, revanches et batailles. Dans les maisons, on trouve souvent tous les tomes des Sagas, régulièrement lus en famille. Ces histoire font partie intégrante de la culture islandaise.

Appréhender l’Islande à travers sa langue

D’ailleurs, même si l’Islandais est une langue très énigmatique, on comprend vite la signification des noms : quand ça se termine en « foss », c’est une chute d’eau – en « jökull », c’est un glacier – en « fjall ou fell », c’est une montagne – en « dalur », une vallée – en « ey », une île – en « laug », une piscine – et en « ostur », c’est du fromage !

L’entraide fait partie de la culture islandaise

Les Islandais sont à la fois rudes, bourrus et exubérants. D’un abord très réservé, ils peuvent se révéler extraordinairement créatifs et joyeux. Ils vivent sur une île si loin de tout, dans des conditions climatiques si imprévisibles qu’on sent qu’ils sont habitués à se débrouiller par eux-mêmes. L’entraide n’est pas un vain mot ici, comme l’égalité entre hommes et femmes.

Un mode de vie sain

Leur tempérament énergique et le système social du pays doivent aider à bien veillir ; l’Islande est un des pays où on vit le plus vieux au monde, l’espérance de vie dépasse 84 ans.

Pas de nom de famille en Islande

Les Islandais n’ont pas de noms de famille, les filles portent le prénom de leur père suivi de « dóttir » ( fille de ) et les garçons « son » (fils de ). Du coup, dans l’annuaire téléphonique, les Islandais sont classés par ville et par prénom ! Mais comme ils ne sont que 320 000, les liens de parenté sont forts.

Le tutoiement fait partie de la culture islandaise

Dans un si petit pays mais aux si vastes étendues, la solidarité joue au quotidien et les relations sociales sont très détendues. Pas de cérémoniel, tout le monde se tutoie, y compris le Premier Ministre, qui a d’ailleurs tout juste 40 ans.

L’Islande est une des plus anciennes démocraties du monde

L’Islande à le plus vieux parlement toujours en activité. Depuis 930, l’Islande est une démocratie qui se réunissait chaque été toute sa population à l’Alþing ( Althing ), son parlement en plein air, sur la faille entre Europe et Amérique.

Les livres sont dans l’ADN de la culture islandaise

« Betra er berfættum en bókarlausum að vera » – Je préfère aller nu-pied que sans livre. Ce vieux  dicton Islandais résume bien leur attachement à la littérature et à la culture en général. Beaucoup d’Islandais sont aussi artistes, peintres, écrivains ou musicien. Les soirées d’hiver sont longues et ça a du contribuer à l’émergence d’une société d’artistes. Quand on demande quel est son métier à un Islandais, il n’est pas rare qu’il réponde : «éleveur de moutons et guitariste » ou «banquier et écrivain ». La culture islandaise est bien vivante et ce pays pourtant si loin de tout est d’une bouillonante créativité.

La piscine, véritable patrimoine islandais

L’Islande compte plus de 120 piscines pour 320 000 habitants ! La piscine fait partie intégrante de l’art de vivre à l’islandaise. Les enfants apprennent tous à nager dès 6 ans. Mais attention, souvent il ne s’agit pas de simples piscines mais de complexes aquatiques comprenant piscines, jeux d’eaux, hammam et hots pots. Les Islandais se prélassent pendant des heures dans les hots pots, le jacuzzi à l’islandaise, et s’y retrouvent pour bavarder en famille ou entre amis. Mais avant de poser un orteil dans une piscine, il faut entièrement se laver, nu, avant d’enfiler son maillot. Le rapport au corps est très différent et cela ne choque personne. Gare aux regards désapprobateurs sont on tente d’esquiver la douche. L’eau des piscines n’est pas traitée, elles sont alimentées en continu par des centrales géothermiques et c’est pourquoi les Islandais sont intraitables sur la propreté.

Un pays résolument tourné vers les énergies renouvelables

Saviez-vous que l’Islande produit 99.8% d’énergie renouvelable ? Les Islandais ont réussi à dompter leurs éléments naturels et produisent presque toute leur électricité grâce à des centrales hydroélectriques, des éoliennes, mais surtout la géothermie qui alimente les villes en électricité mais aussi en eau chaude pour du chauffage urbain. Et le surplus sert aux piscines !

La famille est au coeur de la vie en Islande

Ici, les enfants sont au centre de la société, dès qu’on pose le pied à l’aéroport de Keflavik, on trouve partout tables à langer et poussettes en libre-service. Dans chaque ville, aires de jeux, musées et piscines invitent les petits à jouer. Chaque restaurant ou station-service dispose de tables à langer et chaises hautes. Bref, l’Islande est une destination parfaite en famille – à condition de ne pas oublier une bonne doudoune, rapport à la météo un poil capricieuse.

Un météo sans cesse changeante

En Islande, il n’est pas rare de vivre 4 saisons en une journée. Ça, c’est du climat océanique ! Sans rire, il vaut mieux être prêt à toutes les éventualités climatiques, du short à la grosse doudoune, tant le temps change. Moi, j’utilise la technique de l’oignon.

La culture islandaise n’a pas fini de me surprendre

Ces deux voyages en Islande nous ont marqués. Ce pays est tellement surprenant, sauvage et impressionnant, nous avions l’impression de respirer pour la première fois tant l’air était pur et d’avoir des lunettes 3 D devant ces paysages grandioses. Mais l’Islande ne se résume pas à des paysages, si beaux soient-ils. La culture islandaise et cet art de vivre si particulier nous ont charmés. La vie quotidienne doit être douce ici. Je vous raconte la suite, très vite – en attendant, je retourne me plonger dans mes photos.

Êtes-vous déjà allé en Islande? Ce pays vous attire-t-il ?

This post was written by Daphné

15
Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
virginie

ou que oui! et tout comme vous nous restons très marqués par ce voyage… En 3 semaines (aout 2013) nous avons tenté d’en faire le tour (géographiquement hein) et ce fut un pur régal. J’ai adoré, j’ai été touchée, impressionnée, epoustoufflée… bref qu’une envie : y revenir!

mila
mila

Bonjour Daphné !
Je découvre votre blog et suis bien contente de tomber sur cet article ! Je rêve d’y aller en famille (deux filles, 18 mois et 5 ans, peut-être sont-elles encore petites ?). Avez-vous marché sur l’île, fait beaucoup de route ? Les hébergements vous ont-ils convenu ?
Merci d’avance pour vos précieux conseils !

Mila

mila
mila

Un immense merci pour votre réponse rapide ! et je reste tout près de Be Frenchie alors !

Selki
Selki

L’Islande résonne chez moi ; c’est dans ce merveilleux pays, au pied du volcan au nom imprononçable (mais qui a beaucoup fait parler de lui quand il a cloué au sol nombre d’avions il y a quelques temps pour le plus grand bonheur de mon frère !), où repose une partie des cendres de mon neveu parti sur l’autre rive.
Mon frère et ma belle-soeur y vont très régulièrement depuis de très très nombreuses années puisque, comme tu le dis c’est un pays d’artistes !
Les photos sont superbes

trackback

[…] dans le canal de la Fontaine, on a assisté à un tournoi épique. Après notre approche des sagas Islandaises, voilà une façon bien différente de redonner vie aux traditions […]

Christel

J’adore l’Islande, c’est vraiment un très beau pays… Sauvage comme il faut !

trackback

[…] vallée, on découvre Hraunfossar & Barnafoss. Petit indice; comme je vous l’expliquais ici, foss veut dire « chute d’eau » en Islandais. Et hraun, c’est un […]

trackback

[…] je l’expliquais dans mon article sur la culture Islandaise, c’est un pays merveilleux à découvrir en famille. Les Islandais sont accueillants et […]