Monchique

A la découverte de Monchique , un village authentique en Algarve

L’Algarve hors sentiers battus

Allez hop, j’y vais sans détour : Monchique fut notre coup de cœur en Algarve. On y allait sans trop savoir à quoi s’attendre, pensant ne faire qu’une rapide balade dans ce village de montagne. Finalement on y est restés une journée.

Après avoir passé 2 jours sur la côte Algarve , on avait envie de partir balader dans la nature. Quelle bonne idée ! Ici, ni discothèque, golf ou spa de luxe, pas de résidences touristiques. Que la nature à perte de vue. Je vous emmène balader dans les rues de Monchique avec moi ?

monchique algarve

Où est Monchique ? 

Nichée à 468 m d’altitude, Monchique est une petite ville de 6000 habitants entourée de massifs culminants à 900 m. A seulement 30 km et 30 min de la côte, l’ambiance à Monchique contraste avec l’agitation des stations balnéaires de l’Algarve. Ici, on ralenti le rythme pour prendre le temps de vivre au rythme des saisons.

Quand nous y sommes allés début janvier, on a croisé en route des centaines de cigognes perchées sur leurs nids, traversé des champs de citrons et orangers aux fruits prêts à être cueillis.

Ici, c’est l’ambiance roots qui prédomine : Monchique et ses environs sont prisés des randonneurs qui y trouveront d’excellents sentiers de randonnée dans la montagne.Si vous aimez la nature, le calme, et les ambiances authentiques, Monchique est une très belle excursion pendant vos vacances en Algarve.

découvrir Monchiqueque faire à Monchiqueportugal authentiqueque voir à Monchiquemonchique portugal

Excursion à Monchique

Pour monter à Monchique, la route serpente paresseusement entre pins, eucalyptus et chênes liège. Régulièrement, on voit émerger du paysage des grappes vives; oranges et citrons mûrs alourdissent les arbres. La culture du chêne liège est la spécialité de la région; certains arbres semblent avoir plusieurs centaines d’années. Ils sont très graphiques avec leurs bas de troncs dénudés, avant d’élancer leurs branches noueuses vers les nuages.

Des cigognes volent bas puis se posent en s’attribuant les poteaux de la région. Leurs nids ressemblent à d’étranges totems qui dominent la région. Elles nous regardent passer en faisant claquer leur becs, à l’unisson.


monchique avisvillage algarvealgarve authentique

Balade dans les rues 

Puis on découvre la ville ; Monchique est accrochée à flanc de montagne, dominant la vallée de sa masse blanche. Quelques maisons de couleurs contrastent avec le blanc qui prédomine sur les façades; tiens, certains tentent la façade vert pomme façon San Francisco.

Monchique ralenti le rythme. Les très casse-gueule pavés moussus de ses ruelles en pente semblent n’avoir été conçus que pour nous obliger à marcher tranquillement. Dès que tu as la moindre velléité de vitesse, hop, ton pied dérape. Et puis, ces rues qui serpentent agrippées à la montagne semblent s’amuser à nous perdre. Tiens, encore le même chat, ne serait-on pas déjà passés par là ?

aller a monchiquebalade à monchiquevisiter l'algarve en hiveravis sur Monchique

Monchique hors-saison

Vers midi, on sent nos ventres gargouiller. Ça tombe bien, l’homme a repéré un restaurant dans la campagne alentour qui sert du sanglier. Hum, c’est bon, très bon, mais vu la taille des assiettes, Obelix serait rassasié. Qu’à cela ne tienne, on retourne se perdre dans les ruelles pour digérer. Et si on partait à l’assaut monastère abandonné qui surplombe Monchique ?

Pour rentrer, je tente une approche à travers les champs abandonnés, sautant d’une restanque à l’autre. A quelques centaines de mètres du but, notre équipée sauvage est stoppée net par le pré d’un troupeau de moutons. On se regarde en faisant bêêêe, rebroussons chemin pour retrouver nos chers pavés.

visiter monchique

Mon avis sur Monchique

On rentre vers la côte la carte mémoire saturée de photos de pavés, vieilles maisons et chats. Bref, Monchique est une très jolie excursion en Algarve pour découvrir un village authentique loin de la frénésie touristique de la côte.

Ici, vous trouverez du calme à foison – enfin, sauf le 1er week-end de mars pendant la fête de la saucisse? Et le 1er novembre pour l’incontournable festa de Magusto, quand on célèbre la liqueur d’arbouse de la région. N’oubliez pas que la route est sinueuse pour redescendre !

 

14 comments

  1. 6.000 habitants ? Le village le plus grand dont nous sommes le plus proche comporte moins de 3.500 habitants, et semble bien moins calme (j’allais écrire « mort »). Enfin, tout dépend de l’heure… (il faut dire aussi qu’il y a un lycée).
    Bref en effet, Monchique m’a l’air d’un vrai havre de paix. Et parfait pour des mollets affûtés ! Le monastère est-il joli ?

    1. J’ai été interrompue, je reprends.
      Je me rappelle aussi de ces immenses forêts de chênes-lièges dans le nord du Portugal, géographiquement à l’opposé donc (je crois que le Portugal se partage entre chêne-liège (bouchons (9 ans pour des bons bouchons !) mais aussi divers articles de mode comme les sacs, trousses ; on en avait vu plein dans les vitrines de Porto notamment) et eucalyptus (pour le papier). On était passé par là exprès pour traverser un village minuscule, portant exactement le même nom que la petite ville dans laquelle mon homme a grandi aux Pays-Bas (Ermelo) ! C’est dans le splendide parc naturel de Alvão. A cet endroit : forêts de chênes-lièges à flanc de montagne, magnifiques spots de rando et de baignades en rivière, et voilà.
      Ça fait drôle, ces zones d’arbres au tronc pelé !

    2. Bon, je crois que les habitants de Monchique parleraient plutôt d’une ville – quoique, j’espérais en me baladant dans ses rues tomber au pif sur une pâtisserie pour s’acheter quelques pastels à croquer en remontant. Rien. C’est bien le premier coin au Portugal où on est tombés en rade de douceurs.

      La visite au monastère était pour le moins étrange; on a monté un adorable chemin entre les chênes liège et sommes tombés sur un bâtiment à moitié ruiné Ce qu’il en restait était habité et barré de pleins de panneaux de sens interdit. Dépités, on s’est assis face à la vue quand un vieux monsieur s’est approché de nous. Contre une pièce, il nous a fait entrer à l’intérieur. Il nous a expliqué qu’il squatte le reste du monastère, transformé en ferme assez improbable.

      Dans un mur, il a créé un trou qui permet de rentrer dans la chapelle pour en voir les restes. Il faudrait que je regarde si je peux retrouver quelques photos du moment le plus what the f**k du voyage.

  2. Oui je me suis fait la même réflexion : ou sont les gens de Monchique ? Sans doute à se reposer de leur réveillon ?
    Les peintures autour des portes et fenêtres me font penser aux maisons de Belle-Île. C’est trop joli.
    Par contre les pavés pendus ouille-ouille-ouille pour les genoux mal-foutus 🙁

    1. D’habitude, je patiente en espérant qu’une rue sera tranquille pour prendre quelques photos. Cette fois, j’ai attendu que quelqu’un passe pour que ça n’ai pas l’air trop mort. J’ai fait de mon mieux Fanchette, hein. 😉 Purée, on n’a même pas trouvé de boulangerie, tu imagines ça ?

      Mais c’est vraiment très joli. Et calme. Qu’est-ce que ça fait du bien après les snacks multilingues de la côte !

  3. J’avais raté ton article Anne, merci pour toutes ces infos. Décidément, on voit sur tes photos que ce n’était pas à cause des nuages que tous les habitants étaient cloîtrés chez eux. Oui, on sent cette désertification du Portugal rural qui contraste avec les banlieues sans fin de Lisbonne.

    1. Oui, au marché (tout petit) on n’a croisé que des personnes vraiment âgées, pourtant il faisait beau. C’est vrai qu’il ne doit pas y avoir une forte activité économique ou touristique, et le trajet est long pour le faire chaque jour et travailler sur la côte.

      1. Du coup je suis allée jeter un coup d’oeil au taux de natalité au Portugal : 1,23 enfants par femme. C’est le pays d’Europe qui fait le moins de bébés. De plus, le Portugal a subit de plein fouet la crise économique et se relève à peine. Il semble donc que ces chiffres généraux et rues de Monchique un peu trop calmes puissent être liés.

  4. C’est avec beaucoup d’attention que j’ai lu vos articles sur le Portugal (enfin sur l’Algarve) je me demandais justement si c’est une destination qui pourrait nous plaire, bon après vos commentaires, je ne crois pas que nous irons, hors saison ou pas.

    1. Comme j’en parlais dans mon top/flop, je suis assez ambivalente sur l’Algarve. Mais il y a des paysages sublimes et quand on s’éloigne des zones trop touristiques de la côte, il y a de jolies surprises. Je prépare un article sur la côte vicentine, à l’ouest, qu’on a longée pour rentrer à Lisbonne. Protégées par un parc naturel, elle est restée merveilleusement préservée.

  5. Bon, je note . Merci beaucoup. Et merci à Anne , je suis allée sur le blog et pris plein de note.

    1. Si tu montes jusqu’au monastère en ruine au-dessus de Monchique, attends le vieux monsieur qui squatte les pièces attenantes et laisse-le te faire la surprise de ce qui se cache derrière le mur 😉 .

      Et si ton homme est affamé, le restaurant Luar Da Fóia est du genre très, très typique, et la vue magnifique ( mais il faut aimer le sanglier – et prévoir de ne rien manger le soir ).

      1. Merci. Mon homme est toujours affamé !!

Laisser un commentaire