Les pieds mouillés

Une balade le long de Abel Tasman coast track

Abel Tasman National Park, bien qu’étant le plus petit parc national de Nouvelle-Zélande est l’un des plus fameux. D’innombrables plages de sable orangé se succèdent le long de l’Abel Tasman coast track, l’un des plus célèbres sentiers de randonnée du pays qui longe la côte sur 52 km.

On peut le parcourir en autonomie en 3 à 5 jours ou n’en faire qu’une portion en se faisant déposer en bateau-taxi. C’est aussi la great walk la plus accessible, aucune portion ne pose de difficulté même si on est un randonneur novice. Les campings et refuges du DOC sont nombreux et bien aménagés  et on peut à tout endroit se faire ramener en bateau ou combiner cette marche avec du kayak. Il est même possible faire transporter son équipement de camping et son sac à dos par un bateau-taxi tandis qu’on randonne. Mais, victime de son succès, le sentier de randonnée de l’Abel Tasman est très fréquenté en haute saison.

abel tasman np nztotaranui beach abel tasmantotaranui nz

Nous y étions déjà venus deux fois, émerveillés par cette nature sauvage aux allures de carte postale ; mer turquoise venant lécher les plages dorées cachées entre les fougères arborescentes. Nous avions randonné, pagayé et profité des plages. Mais cette fois nous avions décidé d’aborder le parc par son entrée nord, côté Golden Bay, bien moins fréquentée.

Pratiquement tous les visiteurs arrivent par le sud du parc, côté Marahau. C’est de là que partent les bateaux-taxis qui peuvent vous déposer sur les plages sauvages. Plus on remonte vers le nord, plus on est au calme, la plupart des touristes s’arrêtant avant Bark Bay.

Nous avons pris la route qui mène de Pohara à Totaranui Beach, une superbe baie aux eaux cristallines.  Les derniers kilomètres ne sont pas goudronnés mais la route est bien entretenue et ne pose aucune difficulté.

L’ Abel Tasman coast track est merveilleusement bien aménagé par le DOC, avec des toilettes, tables de pique-nique à intervalles réguliers, panneaux et cartes partout. Il dispose même d’une application très pratique, téléchargeable sur place grâce aux hotspots dédiés gratuits. Attention, le DOC mène une lutte féroce aux opossums et vous verrez très fréquemment le long du sentier de randonnée des pièges.

abel tasman np trackpossum trap nzabel tasman coast trackgolden bay abel tasmanoyster catcherawaroa bay abel tasmanChaffinch nz

De Totaranui, on a fait un tronçon du Abel Tasman coast track pour rejoindre Awaroa Bay, à juste 7 km de là. Le sentier longe la plage puis monte dans la forêt native. On marche entre mer et montagne, le chemin réservant de magnifiques vues sur le parc. Partout, on entend le chant des oiseaux, à peine entrecoupé par le bruit des vagues.

Quand nous avons quitté Totaranui, Philéas et moi avions bien noté que nous arriverions un peu tard pour traverser le bras de mer d’Awaroa, où nous avions rendez-vous avec le reste de la famille. Ce bras ne peut-être traversé qu’à marée basse, donc, si nous arrivions trop tard, nous n’aurions plus qu’à rebrousser chemin. En route, on croisa de jeunes Néo-Zélandais venus profiter des vacances d’été, certains marchant pieds nus et guitare en bandoulière. Avez-vous jamais vu quelqu’un partir pour une randonnée de plusieurs jours avec sa guitare ? Décidément, les Néo-Zélandais sont à part.

On se doutait bien que nous finirions la marche les pieds trempés, mais en arrivant face à Awaroa, l’eau arrivait déjà à hauteur de chevilles alors qu’il nous restait un bon kilomètre à parcourir. Pas question de renoncer, on tente de contourner le bras de mer en longeant la côte les pieds dans l’eau. Seul problème, nous devons absolument garder l’appareil photo au sec. Philéas remonte le sac photo aussi haut que possible avec pour mission de ne pas se casser la figure dans l’eau.

On avance péniblement dans la mangrove, le niveau d’eau monte et atteint bientôt nos genoux. Impossible de remonter dans la forêt, impénétrable, alors on tente la traversée du bras de mer. L’eau est maintenant à mi-cuisses, la jetée d’Awaroa semble encore bien loin et les marécages gênent notre progression. C’est avec de l’eau jusqu’à la taille que nous y arriverons, mais l’appareil photo est sauf. On sera quitte pour se changer et faire une lessive ce soir.

doc totaranui nztotaranui campgrounddoc totaranui beach abel tasmandoc totaranui campground

Infos pratiques

Totaranui Bay est à 32 km de Takaka, la ville principale de Golden Bay. Si vous n’avez pas de véhicule, un bus quotidien effectue le trajet. Vous pouvez aussi rejoindre Totaranui en bateau-taxi depuis Marahau, au sud du parc. Le DOC y possède un bureau d’information et un vaste camping donnant sur la plage qui peut accueillir jusqu’à 850 personnes. Attention, les commerces les plus proches sont à Takaka, pensez à emmener vos provisions.

totaranui campground abel tasmannz doc campgroundtotaranui doc campground abel tasman

Les photos du camping ont été prises au début de l’été, comme vous le voyiez, il y a de l’espace. Avez-vous remarqué les deux bus ? Beaucoup de Néo-Zélandais réaménagent d’anciens bus en camping-car pour faire le tour du pays. Il suffit d’y accrocher un bateau, dans lequel on range kayaks et vélos et on a son propre Club Med roulant ! Pas mal, non ?

This post was written by Daphne

1
Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de