dartmoor que faire

Visiter le Dartmoor , des paysages sauvages en plein coeur de l’Angleterre

Découvrir le Dartmoor, un parc national préservé dans le Devon

Je n’aurais jamais cru craquer pour le Dartmoor. La première fois que j’ai entendu parler de cette région sauvage du sud-ouest de l’Angleterre, c’est en lisant, petite, le Chien des Baskerville. Brrr, les landes brumeuses décrites par Sir Arthur Conan Doyle m’ont fait froid dans le dos et je me souviens avoir regretté m’être lancée dans cette lecture en frissonant sous ma couette. Ne me dites pas que je suis la seule maso à avoir eu peur mais trop envie de lire la suite ?

Puis j’ai vu l’adaptation télé du Chien des Baskerville sauce Sherlock ( ne saviez-vous pas qu’on adore Sherlock ? ). Quoi, il y aurait aussi dans le Dartmoor jolis villages et salons de thé cosy ? 

Il y a quelques années, quand on a fait un échange de maison dans les Cornouailles, une de mes priorités fut d’en profiter pour découvrir cette région. Et ce fut un coup de coeur immédiat !

Alors quand j’ai organisé ce week-end dans le Devon début mai, le Dartmoor était bien sûr au programme. Et rebelote, ces retrouvailles n’ont fait que confirmer ma première impression : le Dartmoor semble hors du temps, si loin de notre monde moderne. Je vous embarque  découvrir cette terre de légende avec moi ?

dartmoor que voir

Que voir dans le Dartmoor ? 

Le Dartmoor, c’est surtout un incroyable patchwork dans une petite région. Comme si on avait mis dans un shaker :

  • grandes landes sauvages d’Ecosse
  • vestiges préhistoriques de Stonehenge
  • mignons villages aux toits de chaume des Cotswolds
  • forêt moussue de Sherwood
  • animaux gambadant de Beatrix Potter
  • ambiance énigmatique de Sherlock Holmes

 

Secouez le tout et hop, voilà le Dartmoor ! En quelques centaines de mètres, on passe d’un paysage bucolique typique de la campagne anglaise, avec adorables villages où prendre un cream tea, aux landes sauvages qui semblent tout droit surgies des Highlands – les km en moins pour y aller.

Des barrières encerclent la lande qui surplombe le Dartmoor. Une fois arrivé dans les moors, on se retrouve dans d’immenses étendues sauvages peuplées de poneys, chevaux, vaches et moutons par milliers en liberté . Aux sommets des collines émergent des tors, éboulements de granit qui semblent surgis de nulle part. Et comme si ce n’était pas déjà assez destabilisant, le temps lui même change en permanence. On a commencé la journée sous un ciel bas pour la finir sous un soleil éclatant, qui nous valut une golden hour d’anthologie.

que voir dans le dartmoorune journée dans le dartmoorvillage dartmoorlustleighdartmoor villagebuckland in the moor

Les jolis villages du Dartmoor

Quand on monte en voiture vers le plateau, ce sont ces adorables villages si typiquement anglais qu’on découvre en premier. D’étroites routes, à peine assez larges pour la voiture, filent entre champs. Quelques fermes éparses et ces vieux poteaux en fer droits sortis du XIXème sciècle. Ici, peu de choses on changé; seules les traditionnelles cabines téléphoniques nous rappellent la modernité.

Widecombe & Buckland-in-the-Moor, Lustleigh, Postbridge, Moretonhampstead, ces noms de villages sont déjà une invitation au voyage. La plus grande “ville” à moins de 4000 habitants et seuls 30000 personnes vivent dans les 950 km2 du parc national du Dartmoor. Autant dire qu’il y a de l’espace pour tous !

Les villages se résument souvent à un petit hameau perdu entre champs. Quelques cottages au toit de chaume autour d’une église entourée de verdure, un magasin général qui sert aussi de poste/boulangerie/station service/droguerie et fait salon de thé. Et puis c’est tout !

En montant dans le Dartmoor, on a pris en stop un ado qui rentrait chez lui. Il nous a parlé de son amour pour ce coin si sauvage, des longues balades. Et de cette impression d’être ilien, sans mer autour. C’est exactement ça; le Dartmoor se mérite mais une fois arrivé, on se sent hors du monde – alors même qu’Exeter et la mer ne sont qu’à 40 min de voiture.

Le Dartmoor, un territoire préservé

Ici, pas de constructions récentes. Le parc national du Dartmoor est protégé à tiple titre :

  • d’abord, par son statut de parc. Ici, le National Trust veille au grain pour préserver et mettre en valeur nature et bâtiments remarquables
  • un grand camp militaire au nord réserve ces terres à l’état sauvage. L’armée s’en sert pour s’entraîne à survivre dans des conditions extrêmes. J’imagine que par jour de grand vent, ces landes et tourbières désolées doivent être particulièrement adaptées
  • enfin, peu de gens savent que le plus grand propriétaire terrien du Dartmoor est le Prince Charles, himself. Le Duc des Cornouailles possède près de 300 km2 sur les 950 que compte le Dartmoor, de nombreuses fermes, maisons et commerces. La priorité de la famille royale est de préserver ces terres et d’y maintenir une agriculture raisonnée

Du coup, il y a très peu d’infrastructures touristiques ici malgré la beauté du site.

hound tordartmoor parc nationalque voir dans le devon

Une région habitée depuis la préhistoire

Partout, des traces d’occupation préhistoriques nous rappellent que le Dartmoor fut habité depuis le néolithique. Plein de menhirs, et plus de 5000 cercles de pierres furent ici érigés. Mais pourquoi venir s’installer dans des lieux aussi inhospitaliers ? En fait, à l’époque, les landes du Dartmoor étaient couvertes de forêts; ce sont les hommes, en s’installant ici, qui ont défriché et modifié le paysage à jamais.

Un terrain d’aventures en pleine campagne anglaise

A peine sortis des villages, on s’élève vers les landes sauvages. Le contraste entre ces deux paysages en saisissant. Un instant, on est au milieu d’un pré d’herbe grasse entouré de chênes centenaires. Quelques centaines de mètres plus loin, on escalade d’énormes rochers qui dominent la lande déserte. Du haut de ces amas rocheux, les tors, on découvre le Dartmoor tout entier, plongeant vers la mer et l’English Riviera.

Des tors, il y a 160. Autant dire qu’on peut mulitplier escalade et points de vue à l’infini. Mais le plus connu est Hound Tor, qui vaut le déplacement ne fusse que pour son café. Au pied des rochers, il y a un petit parking. Dessus est plantée un van qui n’a pas du rouler depuis longtemps mais sert chocolats chauds et gâteaux aux randonneurs fourbus. Son nom ? “The hound of the basket meal”, jeu de mots sur le titre anglais du Chien des Baskerville. J’adore.

dartmoordartmoor torque voir dans le dartmoordartmoor paysage

Fin de journée dans le Dartmoor

En fin d’après-midi, les nuages se sont barrés d’un coup et le ciel est devenu uniformémement bleu. Plus un souffle de vent et une golden hour de folie, avec paillettes d’or voletant dans l’air. Je n’aurais été surprise qu’une licorne vienne gambader avec nous dans le pré du village où on s’est affalés. On était crevés par cette journée et pourtant incapables de remonter pour dans la voiture pour rentrer. Comment ne pas chercher à grapiller encore quelques minutes dans ce paradis ?

dartmoor visite

Visiter le Dartmoor une fois encore

Cartes mémoires saturées et batteries vidées, il fallu bien se résoudre à redescendre du plateau pour rejoindre Bristol. On a roulé fênetres ouvertes, dans la lumière dorée, David Bowie à fond et des souvenirs pleins la tête. Une seule petite journée pour visiter le Dartmoor, c’est bien trop court. Ce mini road trip nous a donné envie de revenir plus longtemps la prochaine fois. Et pourquoi pas en faisant un échange de maison ?

Envie de découvrir notre première journée dans le Devon ? Rendez-vous pour visiter Greenway, la maison d’Agatha Christie

25
Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Dom
Dom

Tes images sont excellentes, le reportage fait rêver et dès que nous serons installés dans notre nouvelle province, c’est une région que je note pour mes prochains voyages, après l’Islande repoussée cause déménagement
Mais, comment fais tu Daphné pour rejoindre tous ces lieux magiques, à partir de ta garrigue? Un aéroport très proche? une piste d’hélicoptères rien qu’à toi au bout de ton champ?

Camille - mavielabas

C’est trop joli, je veux y aller ! J’adore ce paysage qui fait penser aux plaines écossaises. Et les petits villages ont tellement de charme. Je viens de découvrir une nouvelle région à ajouter à ma wishlist voyage. Merci pour cette jolie balade 🙂

Samsha

C’est vraiment magnifique la campagne anglaise!

Fanchette
Fanchette

Trop beau…
Pour notre prochaine virée vers la Cornouailles ont prévoit un petit détour par le nord.
De toute manière j’ai envie d’aller à Tintagel : c’est la route… presque…
Y’a plus qu’à attendre les propos de la brittany Ferries

Yanne
Yanne

Ah ben voilà, j’ai des envies de voyage pour plusieurs vies ! Une retraite (très) anticipée, peut-être ? Bon, allez, je me concentre, j’ai déjà trois destinations de prévues pour l’année prochaine !

la Fourmi Elé

Oh ces photos !! Cela me donne envie de traverser à la manche à nouveau ! J’ai fait une partie de mes études à plymouth et dartmoor était un peu notre terrain de jeu ! quel bonheur de revoir ces photos et de repenser à ces vastes étendues magnifiques où les animaux sont en liberté !