campagne anglaise

visiter la campagne anglaise avec un enfant

3 jours en Angleterre seule avec Virgile

Lundi et mardi dernier, l’instit’ de Virgile était absent. Comme il nous avait prévenus depuis longtemps, j’ai pu en profiter pour organiser une petite escapade dans la campagne anglaise , juste nous deux. J’adore l’Angleterre et j’étais sûre que cette destination serait top avec mon petit gars.

Pendant ces 3 jours dans la campagne anglaise, nous sommes allés dire bonjour à des amis qui vivent à St Albans, une petite ville au nord de Londres et nous balader au nord de Londres. Voici notre programme :

wimpole estate

Dimanche : départ pour la campagne anglaise et visite de Wimpole Estate

Notre vol devait partir dimanche midi; j’avais prévu de visiter une propriété du National Trust en arrivant. Entre la grosse heure de retard de l’avion, le sac cabine ( coucou Ryanair et sa nouvelle politique bagages ) et siège-auto à récupérer, les formalités pour passer la frontière puis récupérer la voiture de location, l’après-midi était déjà bien entamé quand on est finalement arrivés à Wimpole Estate, près de Cambridge.

campagne anglaise que voirvisiter la campagne anglaise

Du coup, on s’est contentés de visiter le jardin et la ferme de cette belle propriété typique de la campagne anglaise. Ensuite, on a filé rejoindre nos amis, et Virgile n’a plus pensé qu’à profiter de son copain, qu’il avait tellement hâte de retrouver. Les garçons ne s’étaient pas vus depuis longtemps et l’excitation était à son comble.

campagne anglaise visiterbletchley park

Lundi : Bletchley Park

Lundi, on a accompagné le copain de Virgile à l’école – je te raconte pas l’ambiance dans la voiture en traversant St Albans. Ils se sont donné la main jusqu’à l’entrée de la salle de classe; moment de mignonitude absolue.

Puis j’ai filé avec Virgile vers Bletchley Park, que je rêvais de visiter depuis longtemps. Ceux qui ont vu « The imitation game » se souviennent sans doute de cet immense domaine perdu dans la campagne anglaise où Alan Turing et son équipe ont réussi à casser le code de la machine Enigma pendant la seconde guerre mondiale. Cet exploit a permis de raccourcir la guerre d’au moins 2 ans et de sauver des millions de vies.

campagne anglaise au printemps

Le contraste entre ce lieu si paisible et l’importance stratégique de cette mission est saisissant. Je te reparlerai de cette visite, qui m’a profondément touchée.

st albans

L’écolier anglais terminant sa journée à 15h, il était déjà temps de filer rechercher le copain. Le soir, je gardais espoir qu’il nous fasse visiter la Cathédrale de St Albans – un joyau de la campagne anglaise – mais l’enfant de 6 ans est nettement plus intéressée par l’aire de jeux à côté. Du coup, j’ai joué avec Dumbo tandis que les garçons cherchaient les œufs que j’avais planqués dans le parc – les cloches font souvent des essais avant le grand jour.

visiter Cambridge

Mardi : une journée à Cambridge

Mardi matin, dernier trajet vers l’école du copain de Virgile et la promesse de se retrouver bientôt. Puis on file à travers la campagne anglaise vers Cambridge pour notre dernière journée. Ça faisait quelques années que je n’y avais pas remis les pieds mais la ville est aussi belle que dans mes souvenirs – on dirait qu’ici rien n’a changé. Promis, je ferai aussi un article sur notre journée à Cambridge ; cette ville est vraiment idéale avec un enfant.

que voir à CambridgeCambridge en familleCambridge en un jour

Devant la grille de son College, des fleurs étaient déposées en mémoire de Stephen Hawking. En haut de l’escalier de la Wren Library, la canne d’Isaac Newton veille depuis 400 ans sur les étudiants qui potassent leurs partiels. Des grappes de jonquilles éclaboussaient de taches jaunes les berges de la rivière Cam. La maison a été rénovée mais la cloche de Kettle’s Yard est restée ce simple rondin de bois récupéré. Au Michaelhouse cafe, on sert toujours d’aussi délicieuses parts de carrot cake.

Les années glissent sur elle; il y a un sentiment d’éternité à Cambridge. Cette ville reste fidèle à ce qu’elle était et sera ; la gardienne de la culture anglaise, lieu de pèlerinage et d’invention qui perpétue une tradition millénaire.

visiter cambridge

Dernière soirée en Angleterre

On s’est attardés dans Cambridge. Ce n’est qu’à la nuit tombée, qu’on a rejoint notre hôtel à côté de l’aéroport. Virgile m’a regardée avec des yeux ronds quand j’ai posé des sushis sur le lit en guise de pique-nique nocturne.

– » Maman, on n’a pas le droit de manger sur un lit. » m’a-t-il rappelé.

Je sais mon coeur. Mais les règles ne sont-elles pas faites pour être contournées ? Ces sushis mangés allongés sur le lit avaient un goût délicieux ; celui de la transgression. Dans cette chambre banale d’un hôtel de chaîne le long d’une autoroute, mon petit gars n’en finissait pas de rire en les mangeant.

Cambridge avec un enfant

Notre escapade dans la campagne anglaise

Ça faisait longtemps que j’avais envie de partir seule avec Virgile. Et il a été un compagnon de voyage absolument génial ; curieux de tout, drôle, d’une motivation sans faille pour faire des visites. C’était vraiment chouette de s’offrir ces souvenirs qui n’appartiennent qu’à nous deux. Je vous raconterai Bletchley Park et Cambridge plus en détails mais peux déjà vous confirmer une chose : ça vaut le coup de s’éloigner un peu de Londres pour découvrir la campagne anglaise , qui regorge de jolis coins.

On se donne rendez-vous bientôt pour la suite de notre escapade ?

Merci à C., G. et A. pour leur accueil, c’était chouette de vous retrouver. 

26 comments

  1. Il me tarde de faire de même avec Charlie ! Je ne sais pas si j’aurais la patience d’attendre la fin de mon allaitement avec Gaspard pour organiser un week-end en tête à tête avec ma puce, ça se transformera peut être en une virée d’un jour et demi en camping-car dans notre bon vieux Baloo 😀

    1. Oui, c’est tellement bon de s’offrir des moments à deux, pour se fabriquer des souvenirs qui n’appartiennent qu’à nous. Pas besoin de partir loin ou longtemps : l’aventure est au coin de la rue 😉

      J’ai hâte de remettre ça avec Virgile, c’est un super compagnon de route.

  2. C’est vraiment une belle idée de partir en week-end juste avec un enfant. J’aimerai bien le faire, mais l’organisation familiale fait que ce n’est pas évident à organiser.
    Ton Virgile a l’air heureux sur les photos. Ce week-end a dû être une jolie bouffée d’oxygène pour tenir jusqu’aux prochaines vacances scolaires qui approchent à grands pas.
    Belle semaine Daphné.

    1. C’était une vraie chance sur ce coup-là; je savais que l’instit’ de Virgile serait absent. On n’est pas partis longtemps mais Virgile me parle de ce voyage comme d’une grande épopée – et c’est vrai : qu’est-ce qu’on a rigolé dans la voiture ! J’ai adoré cette parenthèse un peu transgressive, qui changeait complètement de nos habitudes

      Mais je reste persuadée qu’on n’a pas besoin de partir loin, ou longtemps, pour se fabriquer des souvenirs magiques ; un simple après-midi à côté de la maison peut aussi de se transformer en grande aventure – à nous de prendre les chemins de traverse pour mettre de la fantaisie dans quotidien !

      Je te souhaite une douce semaine aussi Hélène <3

  3. Pouvoir combiner la visite avec les retrouvailles, c’est quand même plus sympa pour les enfants! Je viens « d’infliger » un week end de rando avec des adultes à mon fils, il a été cool, mais il était content de rentrer à l’école ce matin avec ses copains!

    1. Oh la la oui, l’excitation était à son comble avec avec le copain de Virgile – et c’était chouette aussi de se retrouver ensuite à deux pour faire des balades plus posées.

      Ce sont de jolis souvenirs que tu as offert à ton grand Anne; que c’est bon de renouer avec la nature, d’accorder son pas au rythme que nous impose un paysage. Randonner, c’est une belle leçon de vie <3

  4. Les cloches font des essais avant le grand jour ? Et aussi, elles en mettent partout : nous avons trouvé un œuf oublié dimanche au bord d’un sentier à Saint Pée sur Nivelle, c’était trop drôle.
    Joli séjour , et j’aime beaucoup ce vélo avec le pare-chaîne à carreaux…

    1. Le copain de Virgile m’a affirmé qu’il voyait les cloches tourner au-dessus du parc depuis quelques jours déjà : comment en douter avec un tel témoignage ?

      Dimanche, en cherchant les oeufs dans le jardin, on a retrouvé un tas d’autres trucs perdus dans les buissons – il serait temps que j’aille faire un peu de ménage dehors. Et hier soir, en fermant les volets, j’ai retrouvé un mini oeuf oublié par Virgile. Il a illico enclenché une mission sauvetage, pieds en pyj’ pour aller récupérer le pauvre échoué. ( Et le boulotter, donc ).

  5. pour la campagne anglaise, je confirme, il y a des endroits absolument adorables dès qu’on sort des sentiers battus.. (ma fille habite en Angleterre, près des Cotswolds) la région est superbe..
    bon retour!

    1. Oh la la oui Catherine; les Cotswolds sont féériques ! J’adore notamment Hidcote Garden, tout au nord. Passion Dorset, Devon et Cornouailles aussi – on a l’impression de rouler dans un album de Beatrix Potter, y compris les lapins qui gambadent devant ta voiture ( tu as le temps de les voir passer, quand tes rétroviseurs frôlent les haies des deux côtés ).

      Ce qui me surprend à chaque fois, c’est qu’une fois sortis de Londres, Cambridge, Oxford, la campagne anglaise est peu connue des visiteurs étrangers – on a même du mal à trouver un guide de voyage en français. Alors qu’il y a de vraies merveilles à découvrir.

  6. Encore un article qui tombe à pic.
    On prévoit de partir dans le sud de l’Angleterre la dernière semaine d’avril, en shuttle avec la voiture.
    Pas encore d’itinéraire fixé, mais Cambridge est sur la liste des possibilités, j’aimerais la faire découvrir à ma fille. Et du coup, tu me donnes encore plus envie.
    Je vais aussi utiliser ta carte de Londres pour sans doute 2 jours de découverte (court mais c’est un début).
    Et puis, il faut qu’on choisisse parmi les chateaux, jardins, propriétés… 😉
    Vive les voyages!

    1. Oh chouette Claire ! Il y a tellement de belles propriétés à découvrir dans le sud de l’Angleterre. Un endroit où j’aimerais un jour faire un stop, c’est Margate, la ville où Turner trouva inspiration et apaisement.

      J’ai commencé à préparer un article sur Bletchley Park, et vais aussi en faire un sur Cambridge; cette ville est un rêve éveillé ! Si tu as l’occasion de l’écouter en différé, j’ai fait un direct hier sur instagram où je parle de l’Angleterre, avec plein d’infos pratiques. Je te conseillerais de regarder du côté du National Trust, qui gère ( formidablement bien ) de nombreuses propriétés en Angleterre. Les visites sont toujours adaptées avec les petits et ils proposent un pass d’une semaine pour les touristes à un tarif très intéressant.

      Bons préparatifs !

  7. Oh je suis désolée d’avoir ratée le direct : je me rends compte que j’ai beaucoup d’invitations imprévues car ça fait 3 directs que je rate et celui là m’intéressait particulièrement.
    Je l’écoute en Replay en tapant ce message..
    J’ai découvert la Cornouailles l’année dernière et adoré, mais surtout je connais bien le nord pour y avoir vécu. Je suis sûre que tu adorerais. C’est plus sauvage que le sud, moins « ordonnancé » mais c’est brut et terriblement attachant.
    Alors pour convaincre ton homme qui a l’air d’aimer les livres : dans le Yorkshire il y a la maison des soeurs Bronte à Haworth ! et sur la côte nord il y a Withby : là où débarque Dracula ! C’est tellement beau. Il y a aussi une réserve de phoques absolument dingue pas très loin. Et entre les deux la fête foraine vintage de Scarborough (spécial Virgil : la barbe à papa vendue en sachet !).
    A York il y a un musée des vieux métiers avec des reconstitution de boutique et d’une rue entière : je pense que Virgile adorerait ! Il y a aussi un musée sur les Vikings que les enfants aiment beaucoup en général.
    Je connais moins le lake district : mon parc de prédilection c’était le Peak district, beaucoup moins célèbre mais à mon avis tout aussi fabulous. Dans landes à perte de vue, des moutons, des petits villages trop mignons : la Bakewell tart (pour changer des scones) et le yorkshire pudding au pub après la rando…
    Bon pis y’a aussi Liverpool…
    Han j’ai trop envie d’y aller là tout de suite…
    Merci pour ton direct. Ça donne envie de filer… à l’anglaise !

    1. Oh la la Fanchette, tu me fais rêver. Mais est-il vraiment nécessaire de me titiller avec York ? Cette ville me fait rêver depuis longtemps déjà. Quand j’y partirai, puis-je t’embaucher comme conseillère spéciale ? Je connaissais la chanson Scarborough Fair mais ne savais pas qu’elle existe pour de vrai. Il faut que je regarde ça.

    2. Ah et puis c’est dommage que tu aies raté le direct – les aléas du serveur d’instagram complètement out après son orgie de Pâques nous ont valu 3 faux départs. Pourtant, le premier direct était super sympa – je chantais en duo avec Virgile, qui nous faisait ensuite l’honneur d’une interview pour expliquer que ce qu’il a préféré en Angleterre, c’est de boulotter du chocolat avec son copain.

      Plus jamais je l’interviewe, non mais !

  8. Mais si bien sur qu’il y a des manèges à Scarborough 😉 Enfin y’a encore quelques années la foire était toujours là !! Et on peut sans doute toujours acheter des sucres d’orge avec écrit le nom de la station dedans : oui dedans : tout du long que tu manges ton sucre d’orge y’a toujours le même mot écrit : fascinant non ? C’est une telle institution dans le Nord de l’Angleterre !

    Je suis trop déçue d’avoir ratée l’interview de Virgile ! Il a raison : le chocolat c’est la vie. et les sushis au lit aussi !

    Le nord de l’Angleterre c’est trop de bons souvenirs pour moi. J’adore tout. Certes, il risque d’ y faire mauvais : mais c’est pas grave y’a les Tea House et les Pub ! Y’a la grande piscine olympic de Sheffield ! Et pis après les trombes d’eau à Madere vous avez prouvé que vous étiez waterproof !
    En même temps c’est une chouette destination pour l’été car c’est quand même pas bondé ! Et puis se baigner dans la mer du nord c’est tellement exotic non ? Franchement vas y, c’est trop trop beau. La côte est est vraiment charmante, je suis sure que tu trouvera des échangeurs de maisons, ravis de venir se mettre au chaud dans ta garrigue !

    1. Oh merci Fanchette; je n’aurais pas envisagé d’aller jusqu’au bord de mer. Scarborough a l’air d’avoir un délicieux charme désuet – je note ! 😉

      Bon, à Madère, je pense qu’on est vraiment tombés sur les quelques jours extrêmes de l’hiver ; toute la semaine avant, et après notre retour, il faisait beau.

  9. Ben voilà, j’ai envie d’Angleterre, moi !
    Chapeau de partir seule avec un enfant, je crois que je n’aurais pas pu ! Pourtant, les sortir de la fratrie, c’est bien aussi. Moralité, les miens ne font rien tout seuls, ils ont toujours besoin d’un frère ou d’un copain ! Il a de la chance, ce petit Virgile ! Et j’adore la réflexion sur « manger sur le lit » !
    Je prévois l’Angleterre pour l’an prochain, c’est dit, mais ce sera Londres, je pense, à moins qu’on ne me propose quelque chose de farfelu ! Je me suis bien retrouvée à Gars am Kamp en visant Vienne (je vous laisse chercher, les filles !).
    Et bravo pour Dumbo (je veux un drône, je l’ai déjà dit ?)

    1. Virgile a été génial Yanne ! Maintenant, il raconte l’histoire de Bletchley Park à chaque personne qu’on croise – en commençant systématiquement par demander aux gens s’ils connaissent Hitler.

      Manger des sushis allongés sur un lit, n’est-ce pas la transgression absolue quand on a 6 ans ? Purée, ça fait un an, environ, que je promets un article sur Dumbo – faut vraiment que je m’y mette.

      Le Dorset Yanne, je crois que c’est ça l’équivalent british de Gars am Kamp.

  10. Quelle belle idée d’être partis seuls tous les 2 ! Ces 3 jours ont-ils semblé longs ou courts aux 2 hommes restés à la maison ?!!!!!
    Comme à chaque fois que tu racontes tes escapades anglaises, j’ai envie d’y aller (alors que bof, c’est pas vraiment ma cup of tea :-;
    Et ce domaine « imitation game » est réellement « visitable », wouah, ça fait envie, j’ai adoré le film !
    La campagne anglaise est magnifique

    1. Je crois qu’on a tous kiffé Marikat – du coup, faudra que je remette ça 😉 .

      Oui, on a vraiment l’impression de se promener dans le film, qui fut en grande partie tourné sur place. Et tout a été minutieusement reconstitué à l’identique, jusqu’au lunch bag posé sur le bureau – on a l’impression que Turing va revenir d’une minute à l’autre. J’ai préparé un article si tu veux en voir plus, je le publierai la semaine prochaine.

      1. Oh oui, j’en veux plus ! Et quelle tristesse quand on songe à ce qu’il a subi à cause de son homosexualité

        1. C’est effrayant. Le musée de Bletchley Park a dédié une section entière à ce qui s’est passé après la guerre, exposant aussi la lettre de la Reine, qui demande pardon. J’ai apprécié qu’ils n’occultent pas cette partie-là de l’histoire, même si c’est bien sûr beaucoup trop tard pour Turing.

  11. C’est drôle, nous avons passé une nuit à St Albans il y a qques années avt d’aller visiter les studios d’Harry Potter 😉 Cet article me donne envie de refaire un séjour en Angleterre , aaaargh, je n’aurai pas assez d’une seule vie! Cet été ça sera l’Ecosse et après on verra bien… Ma fille a l’intention de s’installer au UK après ses études, j’aurai de quoi faire ;)))

Laisser un commentaire