donner des objets

Le cadeau que je me suis fait

Pourquoi donner des objets m’a fait du bien

Ce week-end, j’ai donné des choses auxquelles j’étais pourtant attachée. J’avais pris cette décision il y a plusieurs mois déjà : donner ces objets devenus trop encombrants. Ils prenaient trop de place dans ma tête – et dans cette pièce. J’avais besoin de m’alléger un peu pour aller de l’avant. Faire le vide, littéralement.

(suite…)

Alors il y aura des couleurs et du chocolat

Dimanche, j’aurai 39 ans. Pourtant ni ma mère, ni ma sœur ne me souhaiteront un joyeux anniversaire. Mes parents se sont séparés quand j’étais enfant. Depuis, je ne les ai pratiquement jamais revues. Je suis partie avec mon père, ma sœur avec ma mère. Je ne sais pas comment ils ont choisi – ni s’ils l’ont vraiment décidé – de prendre chacun une fille, et ne le saurai sans doute jamais.  (suite…)

qui suis-je ?

Je suis celle qui

Qu’est-ce qui nous définit ? 

Pour la société, dans quelles cases entrez-vous ? Âge, lieu de naissance, taille, couleur des yeux, profession. Voilà qui nous résume à quelques stéréotypes. Nous sommes ça, certes. Mais nous réduire à ces clichés-là, c’est passer à côté de ce que nous sommes vraiment.

Vous êtes-vous déjà demandé comment vos enfants, compagne/compagnon, famille, amis, collègues, boulangère vous définiraient-ils ? J’ai l’impression que nos identités sont fragmentées en milliers d’éclats. Et que chaque personne qu’on croise en reflète un fragment. Parfois avec d’infimes nuances, mais il arrive que ce reflet soit très éloigné de ce qu’on est. (suite…)

faire du velo a londres

La vie est trop courte : puis-je manger le dessert d’abord ?

Coupe playmobil et épinards

Quand j’étais petite, régulièrement, ma mère préparait des épinards pour le dîner. Je détestais ça. Avec du recul, je me dis que ce devait être des épinards surgelés de la marque Beurk. Sans doute un copain de Captain Iglo ? Si tu n’es pas belge, voici l’objet du crime. Et pour te prouver que j’ai beaucoup morflé enfant, il faut que tu saches que j’avais la même coupe de cheveux que la gamine condamnée à manger les bâtonnets dans la pub.

Alors je vous vois venir ; oui, les épinards peuvent être bons. Mais là, franchement, ils ne l’étaient pas. (suite…)