La cinquième saveur

Recette des sablés au parmesan et éclats de noisettes

On sait aisément distinguer salé, sucré, acide et amer. Mais connaissez-vous l’umami, cette cinquième saveur ? En japonais, umami veut tout simplement dire « goût savoureux ». Un concept exotique ? Pas tant que ça; l’umami se retrouve dans nombre d’aliments occidentaux, à commencer par le parmesan. Cette saveur, qui active des papilles particulières de notre langue est créée par l’acide glutamique naturel, qui n’a rien à voir avec le vilain glutamate. On la retrouve dans les asperges, chutney, pizzas, jambon cru, ketchup mais elle est à son apogée dans le parmesan.

Pour exalter le goût du parmesan et lancer les conversations à l’heure de servir l’apéritif, quoi de mieux que ces sablés au parmesan ? Avec eux, vous ferez d’une pierre trois coups :

  • un jeu d’enfant à préparer; vous pourrez donc rentabiliser votre apprenti-cuistot
  • l’umami, un sujet de conversation idéal pour éblouir vos invités avec votre culture culinaire
  • et un vrai délice, qui régalera vos convives épatés

Décidément, quelle chance vous avez ! Telle la Nadine de Rothschild du XXIème siècle, je vole à votre secours pour lancer vos soirées mondaines d’été autour de l’umami et vous révéler le secret des sablés au parmesan et éclats de noisettes. Vous en rêviez, Be Frenchie l’a fait :

faites glisser le curseur ci-dessous pour voir les deux images

Comment préparer des sablés au parmesan et éclats de noisettes ? 

A acheter, à piocher dans vos placards

pour 50 sablés

  • 200 gr de parsmesan
  • 260 gr de farine
  • 180 gr de beurre coupés en petits morceaux à température ambiante
  • 2 jaunes d’oeuf
  • 50 gr de noisettes
  • 20 gr de ciboulette

aperitif originalsablés au parmesan apéritifsalted shortbreadsavory parmesan shortbreadsablé salé

 

temps de préparation : 15 minutes + 15 min de repos ( Nadine pourra ainsi refaire son brushing avant que les invités n’arrivent )

temps de cuisson : 10 minutes

niveau : « atelier pâtisserie salée en famille»

  • ciseler la ciboulette
  • dans un grand bol, mélanger avec vos doigts : farine, parmesan, beurre ramolli et jaunes d’œuf
  • quand le mélange est homogène, rajouter la ciboulette et mélanger à nouveau
  • rouler la pâte obtenue en un boudin de 4 cm de diamètre
  • le rouler dans un film plastique et le laisser refroidir 15 min au congélateur – ainsi le boudin sera plus facile à couper en tranches
  • pendant ce temps, faire préchauffer votre four à 200 °C
  • hacher les noisettes pour en faire des éclats
  • sortir votre boudin du congélateur
  • le couper en rondelles de 5 à 8 mm d’épaisseur
  • que vous disposez sur une plaque recouverte de papier de cuisson
  • parsemer d’éclats de noisette
  • et faire cuire 10 à 15 minutes jusqu’à ce qu’ils brunissent

Si vous avez préparé trop de pâte, vous pouvez congeler le reste du boudin pour l’utiliser plus tard. J’ai mis de la ciboulette mais je pense que ces sablés au parmesan pourraient aussi être délicieux avec des herbes de Provence.

recette sablésparmesan shortbreadsablé au parmesan

Et voila ! Vos invités vont bientôt arriver, vous n’êtes même pas décoiffée par votre immersion en cuisine et prête à crouler sous les compliments quand vous leur révélerez tous les secrets de l’umami. Aimeriez-vous connaître mon secret pour une entrée légère après ces agapes umamiesques qui vous ont mis en appétit ? Patience, mes petits – le temps d’arpenter Berlin et de tester quelques variantes de currywursts et dès mon retour je vous dévoilerai ma salade star de l’été. Au fait, savez-vous comment Nadine préconiserait de déguster une currywurst ?

This post was written by Daphné

 

EDIT: voilà ce qui arrive quand on part les mains dans les poches sans disque dur de secours. La version française de la photo des ingrédients est restée à la maison. C’est ballot, il faudra bien que je rentre pour la changer – si Virgile n’était pas déjà une bonne raison de retrouver ma garrigue. 

17
Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Morgane
Morgane

Super, je suis justement dans une période “grignotages maison pour l’apéro”, je testerai! Je sèche pour Nadine et la currywurst… Mais pourtant ça me fait déjà rire!!
Dis donc je vais être obligée de me créer un compte instagram moi pour te suivre (ou pas, parce que je réussis quand même à voir tes photos). Amusez-vous bien à Berlin:-) Bises

Mila
Mila

Encore un constat amer (pas unami) = même mes boudins ne sont pas ronds comme les tiens ! cf “je vous l’avais bien dit que j’étais pas douée…”
Je pense que Nadine aurait l’astuce folle de déguster la currywurst en smoothie, seule façon de rester digne face à sa saucisse. Parce qu’avec les doigts, c’est impensable, Nadine, n’est-il pas ?
Mais attention Nadine, pas de “slurp” à la fin du verre avec ta paille en argent massif !

Selki
Selki

Voilà une recette qui tombe à pic ! Grande fête familiale la semaine prochaine et je cherchais de quoi changer de mes sablés aux olives qui sont une tuerie de la mort !!!!!!! Je m’en vais d’ailleurs t’envoyer la recette et tu verras que ces sablés sont à se taper le popotin par terre (et sans se faire mal étant donné les ingrédients et la quantité nécessaire 😉 )
Donc en “fourniseuse” officielle des chichibelles qui vont accompagner vins et autres Champagne de l’apéro, je vais les épater avec “mes” nouveaux sablés (et mes macarons au chèvre et confit de figues !).
Mila, mes sablés présentent souvent une forme ronde tarabiscottée, mais franchement, on s’en fout du moment qu’ils fondent dans la bouche et te procurent un plaisir proche du 7ème ciel !!!!!!!!
Je ne connaissais pas cette 5ème saveur (j’en suis restée au 5ème élément !!!!), mais je me propose d’étaler (comme la confiture) ma culture lors de l’apéro familial accompagnée, j’espère, par les applaudissements des cigales du maset !
Bonne fin de séjour à Berlin.
Bon WE à toutes avec du soleil je vous, nous, le souhaite <3

Yanne
Yanne

Oh que ça me tente ! Sauf le côté hyper calorique tout de même ! Mais bon, allez, c’est pas pire que les chips ? Dis-moi que c’est pas pire que les chips !

Val Lao sur la Colline

Ce truc a l’air top (et est instructif) ! Tant pis pour les calories, je ferai 1km de plus de running le lendemain. Mais en fait, ce ne sont pas les calories qui m’inquiètent, c’est ma vésicule biliaire qui râle dès que je mange un peu gras…
Tant pis, j’essaierai, et je n’en mangerai qu’un peu.
Je suis bluffée par ta technique de roulage en boudin, quelle bonne idée !
Une variante au romarin serait sans doute pas mal aussi.

Christine

J’ai testé tes « sablés au parmesan et éclats de noisettes »… Excellents ! De l’avis de tous. En revanche, j’ai tenté le coup de « l’umami, un sujet de conversation idéal pour éblouir vos invités avec votre culture culinaire ». Ben mes grognards m’ont envoyée me faire foutre : je dérangeais pendant le match ! Tu parles d’une bande de sagouins ! Bien la peine de faire ma Nadine. La prochaine fois, c’est sachet de Curly (même pas wurts) pour tout le monde, et puis basta !

Marie Bambelle

Suis-je la seule à maintenant avoir cette chanson dans la tête “uuumami, uuumami-mami blues, umamiii blues”
😀
Sinon, à côté de chez moi, une biscuiterie artisanale en fait des assez semblables (ils mettent du comté en plus) (et du romarin) et je confirme, c’est une TUERIE!

Soleil
Soleil

Du coup je découvre cette recette que je vais m’empresser de réaliser (parmesan = MIAM) mais avec des amandes ou noix de pécan (Théodore est allergique aux noisettes…)