blog de Daphné

Faisons les présentations

Bonjour , je m’appelle Daphné et :

J’aime les Beatles , plus jeune plutôt John Lennon, beaucoup Paul Mc Cartney maintenant.

D’ailleurs il fait partie des gens qui m’ont donné envie de manger moins de viande.

Mais comme je suis pleine de contradictions, je ne me vois pas trop renoncer aux pâtes carbonara ( et pas uniquement pour entendre ce « oooh » quand je pose le plat de pâtes sur la table – ch’est chuste trop bon ).

Daphné be frenchie

Au fait, je suis belge et j’aime le chocolat ( mais ça c’est un pléonasme, n’est-ce pas ? ).

Mes deux voyages les plus incroyables furent l’Islande et la Nouvelle-Zélande.

Du coup maintenant je rêve d’aller aux Açores et îles Féroé ( comment ça, vous ne voyez pas le lien ? ). Et là je viens de voir des photos de Poznan. Maintenant je veux y aller aussi ( j’avoue, j’ai illico fait une pause en écrivant cet article pour regarder les vols – qu’on ne vienne pas me dire que je n’ai pas le sens des priorités ! ).

Quand je vais à Londres, je passe toujours voir les autoportraits de Rembrandt.

Plus jeune, je rêvais d’avoir une Vespa pour me la jouer Nanni Moretti – dans les rues de Rome si possible.

Maintenant je rêve d’un bakfiets – et de pistes cyclables dans ma garrigue, bordel !

J’aime la pluie, et Gene Kelly.

Côté fotes d’ortogaf, ça va à peu près ( enfin je crois ) mais Virgile va bientôt découvrir que je ne connais aucune règle grammaticale ( on va bien rire d’ici le collège, c’est sûr ).

J’ai beau avoir toujours l’air de m’être habillée avec le premier truc venu, je suis en fait très chiante pour choisir mes vêtements . D’ailleurs je ne m’habille pratiquement qu’en bleu, blanc ou gris ( ce qui n’est pas flagrant sur ces photos, je l’admets ).

blog de Daphné

Ah, et j’essaie d’ apprendre à dire non , mais c’est pas évident ( faut dire que je traîne un gros passif côté culpabilité ! ).

J’ai du mal avec le téléphone – en grande timide, téléphoner m’est compliqué et mon répondeur est saturé. Avec les mails, c’est à peine mieux.

En plus, je déteste que les gens coupent une conversation pour répondre au téléphone – genre, si je les appelle, j’aurais droit à plus d’attention ?

Par contre j’adore ceux qui sont un peu à côté de la plaque – le monde est déjà bien trop rempli de gens qui se prennent au sérieux.

Vous noterez que je ne suis jamais à la bourre ; je laisse infuser les idées avant de me lancer à corps perdu dans mes projets, c’est différent.

Je ne savais pas trop où j’allais en créant ce blog.

3 ans après, je ne sais toujours pas où je vais, mais j’ai réalisé une chose : ça me manque quand je n’ai pas le temps de passer par ici. Pas pour bloguer, mais pour vous retrouver.

Et toi, qui es-tu ?

33 comments

    1. Évidemment que j’adore Anne Sylvestre, c’est une de nos plus grandes auteurs. Quel dommage qu’on la cantonne trop souvent à ses chansons pour enfants. C’est chouette de voir qu’on partage les mêmes goûts <3

  1. Un très beau portrait, j’aime beaucoup votre sincérité, vos choix.
    Bon weekend !

    1. Merci Josiane ! Moi j’adorerais en savoir un peu plus sur vous aussi 😉 .

  2. J’aime beaucoup. Très bien écrit. Je suis comme toi, dès que je vois un reportage sur une destination, je veux y aller 🙂

    1. Je n’ai même pas vu de reportage, c’est ça le pire. J’avais juste tapé Pologne dans la recherche de photos pour chercher des infos et je suis tombée en arrêt devant une photo de Poznan.

      ( Et je dois t’avouer qu’il m’arrive de chercher des replays à mettre à mon homme pour faire mine de tomber par hasard sur la destination qui me fait de l’oeil – mais quelle coïncidence. Je crois qu’il flaire le coup fourré maintenant ).

  3. les iles Féroé, oui j’irais bien avec toi! un peu comme les iles Shetland, je suppose, mais en encore plus sauvage?..
    mon voyage de rêve sera pour la Nouvelle Zélande, bientôt, bientôt! l’Islande m’a emballée!
    j’aime ton blog pour les voyages, mais aussi pour ta décontraction, ton authenticité,les sujets d’actualité ou pas qui me plaisent, tes belles photos!
    merci pour ce joli portrait, et j’ajoute que j’aime aussi le chocolat, LOL!
    bon WE à bientôt
    bises

    1. Je doute de convaincre qui que ce soit de m’accompagner là-bas ; ça a l’air très sauvage, et brut, plein d’oiseaux et de brume.

      Je n’ai toujours pas compris comment on peut ne pas aimer le chocolat ? ( Quoique ça a quand même un avantage ; vu la demande exponentielle pour la fève de cacao, le chocolat risque bientôt de devenir un produit de luxe – quand il faudra choisir entre manger du chocolat OU voyager, je ne sais pas trop comment je réagirai 😉 ).

  4. Hello Daphné,
    Alors moi c’est Marjorie, et je crois bien que c’est mon premier commentaire ici (ou le deuxième?). Je te suis principalement sur Instagram où je te laisse parfois un petit mot. Si je ne me trompe pas, j’ai découvert ton blog via un post d’Elisa (EtDieuCréa).
    J’aime beaucoup la sincérité, la douceur et l’originalité de tes textes et de tes images.
    Moi je ne suis pas blogueuse du tout et si j’ai 4 images dans mon compte Instagram, c’est un maximum … Les réseaux sociaux m’intriguent car ils m’apportent à la fois de l’inspiration et beaucoup d’information…mais, moi qui ne propose pas de texte ni d’image sur ces médias, je ne suis pas à l’aise avec cette situation où je prends mais ne donne rien en retour (seulement quelques like, toujours honnêtes)… Cela reste un vrai plaisir de lire et fureter, ici en particulier !
    J’ai donc trouvé juste de répondre à ta question, savoir qui sont tes lecteurs, qui suis-je…
    Je vivait jusqu’à il y a peu dans le Var avec ma petite famille (j’ai un petit garçon à peine plus jeune que Virgile) et dans notre quête d’un territoire plus dynamique, nous voici donc à Bordeaux! Nous avons la chance d’avoir plusieurs pieds à terre familiaux en France et en Suisse (tu as dit chocolat?!❤️), et nos voyages sont donc plutôt des escapades vers ces points de chute. Je ne me plains pas, loin de là, mais ces allers retours grèvent notre cagnotte « grands voyages »… alors en attendant, je rêve de retourner au Canada, de visiter un jour la Colombie Britanique, et tant de destinations en Europe! Je ne suis pas fan de la plage ou de la baignade, j’aime les montagnes, l’automne et la neige (je suis haute-savoyarde en fait).
    Je t’avoue que je m’étais dit que jamais je ne prêterai ou louerai mon chez moi pour partir en vacances… figures toi que tu m’as largement fait relativiser ce point de vue, et encore, je n’ai pas lu tous tes échanges de maison .
    Je ne peux pas me définir par mes passions parce que je n’en ai pas…j’ai mis longtemps à chercher pourquoi, et, à la place de me passionner pour quelque chose en particulier, il se trouve que je m’intéresse à presque tout , enfin, je crois que c’est ça . Je suis pas mal une rêveuse finalement. L’un de mes plus grands rêves c’est de savoir bien danser… je rêve de savoir faire des claquettes ☺️.
    Je m’arrête dans cette longue dissertation… tu me voies ravie de nous trouver quelques points communs (dont la culpabilité, mais bon, on aurait pu éviter ).

    1. Quel plaisir de te lire Marjorie; c’est chouette de se découvrir des affinités et envies communes ( t’ai-je dit que j’ai gardé un paire de chaussures de claquettes rescapée de mon enfance ? ).

      Aïe, la culpabilité, c’est quand même terrible; je pense que chez moi ça remonte à l’enfance, et j’essaie de faire gaffe à ne pas transmettre ça à mes enfants – c’est quand même très efficace pour se pourrir la vie ! J’essaie d’apprendre à dire non, en mettant ma culpabilité de côté mais ce n’est pas simple.

      Tu sais, ces échanges sont très importants pour moi; ce sont vos commentaires qui font la vraie richesse du blog – sans vous j’aurais déjà jeté l’éponge depuis longtemps 😉 . C’est tellement agréable de découvrir la personne derrière le pseudo ! Bon dimanche à Bordeaux <3

      1. Alors tu as fait des claquettes dans ton enfance?! C’est génial! Comment en as tu eu l’envie?
        … un jour je m’y mettrai!
        A très bientôt sur ton blog ou instagram, pour le plein de bonnes idées, belles images et précieux échanges!

  5. J’adore cette présentation… ça me donnerait presque envie de faire de même

    1. Oh mais j’adorerais lire ça chez toi; je suis sûre que tu as plein de choses à nous dévoiler Debohra !

  6. Bonjour Daphné ! Nous nous connaissons un peu, à force, mais voici qui je suis ! Une passionnée, une engagée, une tenace, un zèbre, avec tout ce que ça comporte d’à fleur de peau et de banquises solitaires… J’aime le chocolat, oh oui, oh oui, Anne Sylvestre (ah, écrire pour ne pas mourir…), les orages, les vieilles pierres chargées d’histoire, Bach, Mozart et plein d’autres, découvrir d’autres pays et d’autres gens, les romans policiers, les longues lettres et mes quatre affreux jojos ! Je vis à Marseille, ville que je n’ai jamais appris à aimer et, malgré mon phénotype de femme du sud, j’ai un génotype nordique, amateur de jolies maisons et de rues propres, de civisme et de courtoisie !
    Voilà mesdames !

    1. Coucou Yanne ! Moi qui t’ai rencontrée je peux compléter ; tu oublies de préciser que tu es une magnifique femme, qui creuse son propre sillon avec tendresse et humour, cultivée et à l’écoute et que tu as l’air de super bien danser en plus. 😉

  7. Halala la Nouvelle Zélande et l’Islande sont aussi mes 2 plus beaux voyages ! J’ai tellement aimé ces 2 pays! J’aime beaucoup ton auto-portrait!

    1. Ces paysages sont fous, n’est-ce pas ?

      Comment ne pas y repenser chaque jour ? Ce sont des voyages qui marquent, et j’ai l’impression que ces terres lointaines forgent aussi un caractère unique ; islandais et néo-zélandais ont en commun ce flegme à toute épreuve, mâtiné de pas mal d’entraide – ce doit être spécial de vivre si loin de tout.

      Si tu as aimé ces deux îles, je pense que la côte nord de Madère pourrait aussi beaucoup te plaire ( et pour le coup c’est une destination bien moins chère à rejoindre ).

  8. Je suis fan de Paul aussi, les Beatles ont bercé mon enfance avec, aussi, Anne Sylvestre que ma grande soeur m’avait fait découvrir.
    Des années plus tard, j’ai offert à mes enfants l’intégrale de ses disques pour les plus jeunes, nous avons chanté , dansé et parfois pleuré en écoutant celle ci par exemple : https://www.youtube.com/watch?v=ra8Z13oac6w
    J’ai dévoré les livres durant une enfance et une adolescence particulières. Maupassant, Zola, Colette, furent mes compagnons dans la solitude.
    Nous avons deux enfants merveilleux de 13 et 9 ans qui illuminent nos vies et pour qui nous tremblons un peu trop. La culpabilité est une vilaine compagne chez moi aussi.
    Elle me pourrit la vie. e ne sais pas dire NON : Ce midi encore je n’ai pas osé dire non à un ancien combattant qui venait me refourguer un calendrier épouvantable que j’ai payé trois euros cinquante pour le mettre à la poubelle aussitôt après en me disant que décidément j’étais vraiment trop nouille.
    Je me suis mise au yoga pour de vrai cette année avec une femme fantastique. Je rêve de retourner en Ecosse, en Norvège, en Angleterre et en Allemagne . Pour la première fois de ma vie je vais passer deux jours à Amsterdam dans une semaine et devine quel guide je vais utiliser pour me rassurer???
    Je suis d’une anxiété maladive et pas à une contradiction prêt : j’adore rigoler.

    1. J’étais tellement déçue quand j’ai vue que Mc Cartney passait à Montréal pendant notre séjour – mais vu le prix des places à la revente, j’ai lâché l’affaire rapidement.

      Je suis infiniment touchée en te lisant Bobette; je crois que j’ai fait des provisions de lecture pour une vie entière dans ma jeunesse aussi. C’est sans doute pour ça qu’aujourd’hui je privilégie des activités qui créent du lien – celui qu’on a ici compte beaucoup pour moi tu sais ?

      Si quelqu’un a une recette pour cette fichue culpabilité, je suis preneuse. C’est tellement compliqué de bousculer un schéma qui date de l’enfance – j’essaie au moins de ne pas transmettre cet héritage-là à mes enfants.

      Oh mais c’est génial – j’espère que tu vas passer de doux moments à Amsterdam – il ne faut pas hésiter à sortir des quartiers devenus trop touristiques pour goûter à cette douceur de vivre si typique. Si tu as envie de partager ça, je serais ravie d’avoir ton ressenti sur cette ville que j’aime tant. Bon séjour <3

      1. Ta réponse me touche aussi Daphné.
        Notre découverte d’Amsterdam est compromise : un petit garçon est né hier et nous sommes invités à venir le rencontrer. Si nous partons tout de même , j’aurais grand plaisir à te donner mon ressenti.

  9. Coucou, quel joli portrait ! J’aime ce genre d’article même si tu dévoiles un peu dans chaque billet que tu écris… je dois t’avouer que rarement un blog m’a accroché à ce point, ta sincérité sans doute, et la richesse de tes échanges !
    Moi je suis une bloggeuse endormie… 😉 Trop de choses dans le réel actuellement, trop de doutes (merci Anne, pour moi c’est son disque de Noël qui passe en boucle au boulot comme à la maison dès qu’arrive décembre), d’autres priorités… je suis passée chez toi ce soir pour voir si tu avais déjà exploré la Suède, un rêve évoqué aujourd’hui avec mon homme à la faveur d’une pause week-end rien que nous deux… voilà, tu es MA référence voyage ! Merci pour tous ces mots !

    1. Mim, mais je vais rougir en te lisant ! Merci, tes mots sont d’une telle douceur – je n’aurais jamais imaginé en débutant cette aventure-là rencontrer des personnes aussi fantastiques ; la vraie richesse du blog, c’est vous ! Vous qui faites vivre cet espace et me tenez la main avec une délicatesse infinie.

      Oh la la, je ne connais pas encore la Suède – c’est le dernier pays scandinave que je n’ai pas exploré en fait. Mais Helsinki l’été dernier m’a donné envie d’y aller aussi.

  10. Hello Daphné, c’est une jolie description de toi. Même si je te suis depuis quelques années, cet autoportrait permet toujours de mieux te connaître.
    Me concernant, je suis une ch’ti et j’aime, pour ne pas dire j’adore, le chocolat. J’ai également une faculté à culpabiliser et je sais que ça vient de mon enfance. Je ne souhaite pas transmettre ce défaut à mes enfants, mais je me rends compte que parfois je fais la même chose que ma mère alors je tente de corriger le tire immédiatement, ce qui n’est pas toujours facile.
    J’aime lire ton blog, car il me fait sourire, rire et voyager. J’aime tes idées de bricolage en particulier avec le béton. Je bricole surtout avec et pour mes enfants, alors je n’ai pas encore essayé tes techniques.
    Je vais avoir 40 ans à la fin de l’année et je n’ai pas envie. J’aimerais changer de job mais je ne sais pas quoi faire d’autre (en même temps j’aime mon travail mais pas forcément les valeurs de mon patron). J’aimerais prendre des cours d’anglais, mais ne trouve pas le temps. Bref, en attendant d’avancer sur ces sujets, je prépare mon prochain voyage en famille: l’Andalousie.
    Belle semaine Daphné.

    1. Coucou Hélène, c’est tellement chouette de te découvrir un peu plus encore. Oui, c’est fou quand même de voir ces bagages encombrants qu’on se trimballe depuis l’enfance. Je me dis qu’arrivée à la moitié de mon existence ( enfin, si j’en ai la chance ), il serait peut-être temps d’en jeter un ou deux par-dessus bord ! ( Moi ce qui m’épate, et m’inquiète parfois, c’est quand j’ai l’impression de m’entendre en écoutant mes garçons ).

      Oh mais le béton c’est vraiment pas si compliqué tu sais ; tu peux commencer avec un moule fait dans un emballage en plastique ( barquette ou bouteille par exemple ). Le plastiques fonctionne généralement bien ; c’est lisse, rigide mais souple et facile à découper ensuite.

      Je ne sais pas trop que penser rapport à mes 40 ans ; en général, j’ai besoin de réfléchir pour me souvenir de mon âge mais là je n’ai plus aucune excuse. Finalement, je me dis que c’est déjà un privilège de pouvoir les fêter, et que chaque jour supplémentaire ici devrait être accueilli comme un cadeau.

      Je t’embrasse Hélène <3

  11. C’est un joli portrait, fidèle à celui montré sur le blog, ce qui prouve que tu ne triches pas.
    Je suis un peu triste de voir toutes ces blogueuses qui ne publient plus.
    J’adore tes billets, je m’en inspire un peu, je pioche des idées quand j’ai ma petite fille à la maison.
    Mathilde a 8 ans. Inès a un an et l’année prochaine, en mars, on repart dans les couches et les biberons.
    Je crois que ce qui va me définir, dans les prochaines années, c’est le rôle de mamie. Alors, j’apprends, je regarde les vidéos pour faire le moins d’erreurs possibles.
    Mais sans prise de tête, on garde notre spontanéité.
    Ce qui m’étonne le plus chez toi, c’est cette réticence à dire non. Tu as peur qu’on ne t’aime plus ? Mais on t’aimera toujours Daphné.

    1. Je comprends qu’on puisse avoir envie de tourner la page Jo ; c’est quand même un vrai sacerdoce au quotidien – mes soirées n’ont plus jamais été les mêmes depuis que j’ai ouvert ce blog.

      Je sais Jo, c’est très con. A 40 ans, il serait temps que j’en finisse avec ça, d’autant plus que je suis parfaitement capable de me dire non, à moi. N’empêche, je déteste l’idée de faire de la peine aux gens et que je sais que je me punis toute seule quand je dis non. Ce qui est ridicule, effectivement. Mais le savoir, c’est déjà ça, n’est-ce pas ? 😉

  12. Bonjour je m’appelle Fanchette,
    J’ai 45 ans.
    J’aime bien voyager mais j’essaye de ne pas prendre trop souvent l’avion. Alors quand je voyage pour mon boulot j’essaye d’en profiter pour caser quelques visites touristiques, ça me déculpabilise. Du coup je choisis rarement mes destinations touristiques et je passe souvent mes vacances dans des coins complètement farfelus : un terminal portuaire pétrolier au Chili, les grandes plaines agricoles de l’Iowa et les grands élevages de chevaux du Kentucky, les forêts de bouleaux de Mazurie et la vieille université de Wroclaw, un élevage d’ormeaux dans le Connemara… Là j’ambitionne la Hongrie sans passer par Budapest !! Bien sûr j’embarque mon mari dans l’aventure, la vie est moins drôle sans lui.
    J’écoute rarement de musique pourtant j’ai su lire la clef de sol avant l’alphabet et j’ai joué 15 ans dans un orchestre de musique baroque.
    Moi aussi ça me gave les gens qui décrochent le téléphone quand nous avons une conversations en live : ça me donne envie de les planter là et de les appeler sur leur portable…
    J’aime les fils et les tissus, les chaînes et les trames.
    Je n’aime pas l’ironie, j’y vois une forme de méchanceté.
    J’aime beaucoup lire tes articles et tes réflexions.

    1. Je sais Fanchette ; j’ai clairement une contradiction à propos de l’avion et je culpabilise à chaque fois ( ce qui fait pas mal d’occasions de culpabiliser dans l’année, j’en conviens ).

      Oh mais j’adore ta manière de voyager tu sais ; peut-être faudrait-il aller partout, sauf dans les « incontournables » pour réellement sentir l’âme d’un pays ? Le tourisme devient une industrie majeure et pourtant on ne s’est encore si peu penchés sur ses conséquences. Tout comme certains pays ont souffert d’avoir trop d’or, pour d’autres le pétrole est une malédiction et les beaux sites le seront sans doute aussi. Quand on voit ce que certaines côtes sont devenues, il y a de quoi se poser la question.

      Moi je craque pour l’humour anglaise, très pince sans rire, et le surréalisme ; mais ça j’imagine que tu le savais déjà 😉 .

  13. Bonjour,
    Je m’appelle Sylvie, 57 ans et deux grands enfants(Un garçon de 30 ans et une fille de 28)
    je vis dans le Doubs mes « petits » ont quitté le nid L’ainé vit dans les Alpes, la cadette vient de terminer son internat de médecine en Nouvelle Calédonie où je suis allée en Septembre (J’ai m^me eu une pensée pour toi sur l’île des pins)
    A travers tes voyages ,je fourmille d ‘idées pour les années à venir( faut aussi travailler).
    Un ami vient de me proposer l’Ouest Américain pour 2019 Si tu pouvais publier un billet « comment séduire son banquier » cela m’arrangerait..
    Sinon j’aime en vrac le chocolat,le cinéma , rire .et lire (une préférence pour les polards, ceux qui tiennent en haleine ) cuisiner . On peut me faire rouler ,voler ,plonger, marcher,skier pas moyen de me faire grimper
    Merci pour tes billets(un vrai régal ) je suis venue te lire par les commentaires laissés sur Pensées by Caro et comme Jo suis un peu triste de voir toutes ces blogueuses qui ne publient plus même si ……

  14. Dites les filles, vous vous rendez-compte de notre point commun ? A part Daphné, bien sûr ! Le chocolat !
    Faudrait se faire une rencontre autour du chocolat ! Chacune apporte son préféré, on décline sous toutes les formes imaginables, on fait des tests à l’aveugle…
    Ça vous tente ?

    1. j’avais oublié le chocolat, C’est fédérateur, en effet, partante pour une rencontre

  15. Coucou Daphné en général je lis mais suis silencieuse pas de blog 53 ans, 2 ados 19 et 16 ans Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne, Paris a mon actif toujours en voiture j’ai essayé de faire découvrir l’ailleur à mes enfants et de partager l’envie de découvrir, de s’ouvrir aux autres,voilà mon ado partie vers l’aventure l’europ raid 2019 projet humanitaire à travers l’Europe. J’aime plutôt la ville, la Bretagne, le nord habite chez cyrano partage mes coups de cœur sur instangram. Aime ton naturel et ta façon de voyager dommage je ne suis pas sur Paris il m’est arrivée de rencontrer les blogueuses que je suis et de déboucher sur des amitiés.

  16. Bonjour Daphné,
    Bravo pour ce si joli portrait qui respire la sincérité. J’ai découvert, moi aussi, ton blog en lisant tes commentaires sur le blog de Caro, puis apprécié tes stories, dont le style tranche tellement avec beaucoup de récits publiés sur les réseaux sociaux, tous calibrés, tenant plus du publi-reportage. J’ai l’âge d’être ta maman…mais cela ne m’empêche pas de me sentir très proche de tes préoccupations. J’admire la façon dont tu fais découvrir le monde à tes enfants.
    J’ai beaucoup voyagé (ne jamais remettre à demain ses rêves, les vivre tout de suite !) et suis désormais dans une période de la vie (que connaissent beaucoup) où l’on rend à ses parents ce qu’ils nous ont donné. Continue à nous faire partager ta découverte du monde (c’est la thématique de ton blog, qui me parle le plus…J’ai deux mains gauches !).
    J’ai aussi un blog (qui n’a d’autre ambition que de mémoriser les bons moments avant qu’Alzheimer ne me rattrape) tout en gardant un lien avec une poignée d’amies réelles éloignées géographiquement.

Laisser un commentaire