Pourquoi mon cœur bat #15 : danser dans les coquelicots !

Oui , je sais : cette rubrique coups de cœur est la plus décousue du blog . Mais je vous vous épargnerai mon sempiternel laïus sur le temps qui file plus vite que mes doigts ne tapent des articles sur un clavier . On va dire que la rareté de ces articles fait aussi leur saveur , OK ? Et dans ce 15ème épisode , j’ai une fournée de trucs beaucoup trop cools à partager avec vous . Aujourd’hui chef Daphné vous propose ( oui, depuis que je suis rentrée du café Bras à Rodez , Top Chef coule dans mes veines ) : de la danse , de la musique bien sûr , mais aussi de découvrir quel serait votre pays du bonheur .

Allez hop , c’est parti !

un festival indie-rock en famille

Mais si , souvenez-vous : je vous ai déjà parlé de TINALS l’an dernier . Ce festival – qui a lieu durant le week-end de l’Ascension à Nîmes – propose une programmation géniale, axée sur des artistes émergents . Mais surtout , This Is Not A Love Song propose plein de chouettes ateliers et activités en famille ( en plus , l’entrée est gratuite en journée ). C’est l’occasion de se faire un festival rock avec nos petits bouts, dans un espace sécurisé hyper cool . Je ne pourrai pas y aller cette année mais si vous passez dans le coin , faites-le détour : vous ne le regretterez pas, promis !

Rendez-nous la lumière

Cet hiver , je suis allée voir Dominique A en concert dans une toute petite salle . Il était seul à la guitare , avec comme unique accompagnement un jeu de lumière au cordeau . Je crois que c’est un des artistes que j’ai le plus vu sur scène ; parce que j’adore ses chansons , évidemment , mais surtout pour sa présence et sa générosité . Je sais qu’il peut paraître austère au premier abord – mais franchement , ça vaut le coup d’aller le voir en concert . Mettez vos réticences de côté et laissez-vous emporter par ce grand gaillard , si drôle et sincère , qui épure pour toucher en plein cœur . Et puis , il faut le voir danser – et d’un simple geste envoyer balancer les conventions pour savourer le bonheur d’être présent au monde .

Si vous ne connaissez pas encore ses chansons , en voici une qui raconte notre monde avec une tendre lucidité . Une chanson qui va a l’essentiel , raconte le monde dans lequel on vit sans langue de bois . A chaque fois que je l’écoute , les mêmes frissons .

Dans quel pays vit-on le mieux ?

Voilà un outil hyper intéressant pour questionner le monde dans lequel on vit : l’OCDE a créé l’ indice du mieux vivre pour mesurer bien-être et progrès à travers le monde . L’idée était de proposer un indice alternative au PIB pour comprendre quels pays offrent les conditions de vie les plus satisfaisantes . Ils ont combiné 50 indicateurs dans tous les domaines de notre vie pour créer ce nouvel outil . Mais là où ça devient vraiment intéressant , c’est qu’il n’existe pas UN indice universel du mieux vivre : c’est à nous de créer notre propre indice en fonction de nos priorités . Sur la page dédiée , on peut ajuster chaque curseur pour choisir ce qui compte le plus pour nous et découvrir le pays qui correspond à notre idéal .

Par exemple , si j’estime que la qualité des liens sociaux , l’environnement , l’engagement civique et l’éducation sont des priorités absolues , alors c’est l’Islande qui sortira du lot . Mais si je privilégie un revenu confortable , faible taux de chômage et logement à bas coût , ce sont les USA qui émergent .

On peut ensuite voir quel pays se rapproche le plus du nôtre ( attention spoiler , avec son excellent équilibre travail-vie , système de santé envié mais satisfaction moyenne des habitants , le mode de vie français se rapproche de l’Espagne  ).

Bon, je sais que présenté ainsi, ça parait un peu réducteur . Mais pour aller plus loin , on trouve aussi une fiche détaillée pour chacun des 35 pays étudiés qui explique chaque élément en détails , chiffres à l’appui . Enfin, vous pouvez vous aussi participer au projet en répondant à une enquête pour dire ce qui vous permettrait d’avoir une meilleure vie . Je n’avais jamais pu bouger des curseurs ainsi , j’ai trouvé l’expérience hyper intéressante : ça aide à comprendre ce qui compte vraiment pour nous . Le seul problème , c’est que mon indice me conseille de m’installer en Norvège . Ça va être pratique pour apprendre la langue ( déjà que j’ai pas de doudoune ) !

Danser sous la  pluie dans un champ de coquelicot

Dimanche , je conduisais en pleine cambrousse sous un fin crachin . Au détour d’un virage est apparu ce champ de coquelicots à perte de vue . J’ai pilé et sauté hors de la voiture pour courir dans le champ , trempée . Virgile est resté assis , me regardant l’air complètement ahuri ( mais depuis le temps , je pense qu’il a l’habitude de voir sa folle de mère partir en live ).

Voilà : je pense qu’il faut saisir le bonheur quand il se présente . On le reconnait facilement : il prend généralement l’apparence d’un truc un poil barré que tu ne peux refuser .

La Carioca

Ne me dites pas que vous avez raté l’évènement du festival de Cannes : cette année on célèbre les 25 ans du film de les Nuls , la Cité de la peur . Pour l’occasion , le film était projeté en marge du festival . Mais là où l’affaire a pris une tournure délicieusement surréaliste , c’est quand 40 000 personnes ont signé une pétition pour qu’Alain Chabat et Gérard Darmon remontent sur scène pour danser la Carioca . Je ne veux plus entendre personne dire que signer une pétition , ça ne sert à rien . La preuve est là !

Alors , veux-tu venir danser la Carioca à petits pas avec moi ?

 

 

16
Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
bobette
bobette

Quel plaisir d’écouter Dominique A ce soir. cette chanson est sublime de vérité. Elle me touche beaucoup , pour plein de raisons. J’ai un peu perdu mon grain de folie ces dernières semaines : trop de peurs, trop d’incertitudes, Aussi , ton article me rappelle que la vie est plus légère quand on la danse même s’il y a des moments lourds; Si un jour nous nous rencontrons, on dansera la carioca toutes les deux!

bobette
bobette

AH AH , mon indice me conseille la Norvège ou l’Australie, c’est drôle!

Katia
Katia

Bonjour Daphné,

Je lis beaucoup les blogs et commente très rarement (Pourquoi, je n’en sais rien). Toujours est-il que j’ai commenté 2 ou 3 fois chez toi, et je n’ai jamais vu mes commentaires apparaître, Est-ce que je rate qq chose?
Sur le poste concernant les vêtements, j’avais écris un petit pavé et du coup, je suis un peu déçue de le pas le voir….

Ton blog est génial !

la parenthèse psy

Un superbe champ de fleur et quel sourire franc et sincère ! Des photos lumineuses malgré le crachin du jour 😉
Line de https://la-parenthese-psy.com/

Sandrine
Sandrine

Bonjour Daphné,

Je profite de ton mail mêlant coquelicots et pétition pour vous inviter à passer voir, et peut être signer, Nous voulons des coquelicots.

Josiane GELAUFF
Josiane GELAUFF

J’aime beaucoup te voir dans un champ de coquelicots ! et la première photo !! rhôooo j’adore !!
j’ai passé un temps, heu, comment dire, important sur le site de l’OCDE, génial ! moi c’est la Belgique, la Slovénie (!!), le Danemark et bien sûr la Norvège…., l’ennui c’est qu’il fait quand même bien frisquet et comment dire la langue est un frein non négligeable ;-)) et pour la région, eh bien c’est ma région, rhône alpes auvergne, ce qui m’étonne, mais bon après il n’y a pas le détail des villes dans la région, ou alors j’ai loupé quelque chose. Bon weekend à toi et ta petite famille.
Je pense que tes amis(es) ont beaucoup de chance et ta famille bien sûr (mais ça je te l’avais déjà dit :-)))

Josiane GELAUFF
Josiane GELAUFF

je voulais dire : tes amis(es) ont beaucoup de chance – de t’avoir dans leur vie –

Yanne
Yanne

Norvège, Islande, Suisse, Canada ! Moi qui n’aime pas avoir froid, c’est le comble ! Pour la langue, les deux derniers sont parfaits ! Parce que le norvégien, non merci ! J’ai toujours su que la Suisse me plairait et je suis tombée amoureuse de Montréal… au printemps ! Pour les deux premiers, un échange de maison suffira peut-être ?
La photo aux coquelicots est magnifique !