peindre mur gris

Un grand mur gris dans ma cuisine

Peindre un mur en gris, une bonne idée ?

Changer d’ambiance d’un simple coup de pinceau : un grand mur gris dans ma cuisine

Quand on a emménagé dans notre maison, j’ai peint tous les murs en blanc, à l’exception de quelques pans. Le blanc apporte lumière et unité à travers les pièces mais j’avais envie de peindre quelques murs flashy façon « statement wall ». C’est ainsi que ma tête de lit s’est retrouvée habillée de rose indien. Mais après quelques années, ces teintes vives commençaient à perdre de leur fraîcheur; j’ai eu envie de bousculer les choses et épurer ma déco. Exit rose indien. Bonjour gris anthracite et motifs géométriques. J’avais un peu peur que ce grand mur gris foncé assombrisse ma chambre mais, au contraire, il illumine par contraste les autres murs restés blancs. Les mois passent et je suis toujours aussi contente d’avoir osé le gris foncé.

Alors a germé l’idée de repeindre aussi le plus grand mur de ma maison.

Gris ciel d’orage

Il y a 8 ans, j’avais peint cet immense pan de mur en vert algue. Cette teinte si particulière fait partie de mes couleurs préférées et j’étais contente de donner du peps à la maison en faisant rentrer la nature à l’intérieur d’un seul grand aplat.

Après avoir vécu des années dans une cuisine fermée et sombre, ma priorité était de mettre la cuisine au centre de mon foyer en construisant notre maison. Alors, je l’ai conçue comme un poste de pilotage ouvert sur le reste du navire, histoire de contrôler les devoirs d’une main tandis que je surveille la cuisson de ma carbonnade de l’autre. Le dictateur qui sommeille en moi jubile.

Les copains de passage me demandent souvent pourquoi je ne profite pas de cet mur pour suspendre quelque tableau. Et bien, je n’aime pas les choses figées. Alors, on apporte du mouvement en installant le joyeux bordel de notre vie à base de des décos éphémères; dessins d’enfants, sculptures en papier, mobiles en bois flotté, suspension façon macramé. D’ailleurs, pourquoi ne pas utiliser ce mur de ma cuisine comme un mur d’exposition familial pour nos « oeuvres » diverses et variées ?

Petit souci; difficile d’accorder quoi que ce soit avec mon mur vert algue – pas sûre que des algues géantes ou maquette de Tchernobyl soient du meilleur effet. Et si on peignait ce mur dans une couleur neutre ?

C’est ainsi qu’il s’est retrouvé recouvert en octobre d’un gris très doux, comme un ciel orage teinté d’ocre. Un gris ni trop foncé ni trop clair, dont la couleur change avec la lumière. J’aime ces gris un peu sales, qui tirent du côté du jaune et me semblent bien plus intéressants que leurs homolgues nuancés de bleu froid.

Teinte validée; et si on passait aux travaux ? Pour passer du projet au mur gris dans ma cuisine il suffit d’un coup de pinceau.

peindre-mur-vertgrand-mur-grispeindre-mur-en-grischanger-de-deco-facilement

Peindre une cuisine en gris

Rien de bien compliqué dans ce petit chantier. Comme dans ma chambre, j’ai repris tous les bords en blanc et peint les bordures du mur gris au petit pinceau. Allez hop, tant qu’à peindre, j’ai aussi rafraîchi le plafond. Une fois le mur peint, j’en ai profité pour installer une cimaise faite maison. Ainsi, je pourrai accrocher des décos éphémères sans abîmer le mur.

Fabriquer une cimaise pas chère

En novembre dernier, j’ai installé des cimaises toutes simples au-dessus de la table de la cuisine et de la baie vitrée sur ma garrigue pour y suspendre mes décos de Noël. Je cherchais une solution pour fabriquer des cimaises pas chères, discrètes, faciles à démonter. Comme souvent, la solution m’attendait au magasin de bricolage; quelques tiges filetées, pitons d’un diamètre à peine plus large et écrous ont fait l’affaire. C’est simplissime:

  • j’ai peint tige filetée, pitons et écrous en blanc comme la poutre en haut du mur
  • ainsi, ils seront pratiquement invisibles
  • puis j’ai vissé les pitons à intervalles réguliers ( 3 pitons par mètre linéaire )
  • glissé la tige filetée dans les pitons
  • vissé les écrous aux extrémités de la tige filetée pour la fixer
  • ne reste plus qu’à suspendre ma déco éphémère avec du fil nylon
  • et voilà une cimaise pour moins de 2 euros le mètre linéaire
  • la vie n’est-elle pas belle ?

mur-gris-cuisine

Un mur gris dans ma cuisine : verdict

Cette teinte est bien moins présente que l’ancien vert algue et donne un côté plus mature à la pièce. Le mur gris dans ma cuisine parait moins grand qu’avant, laissant la vedette au reste de la pièce. Je trouve qu’ainsi, le chêne des meubles de cuisine est mis en valeur et j’aime la manière dont la lumière change les nuances de cette teinte de gris. Mais, surtout, je peux maintenant accrocher ce qui me tombe sous la main pour créer un vrai statement wall à base de décos temporaires.

Maintenant je ne laisserai plus Johnny chanter noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir -oui gris c’est gris, et c’est fini, oh, oh, oh, oh.

Et si on inaugurait ce mur avec une déco de Noël ? Virgile m’a aidée à installer nos différents éléments dimanche et je piaffe à l’idée de vous montrer le résultat . Je cherche un adjectif pour décrire ça – hum, impressionant me semble assez adapté. Alors rendez-vous vendredi pour découvrir le résultat !

Que pensez-vous de ce mur gris dans ma cuisine ?

Avez-vous peint un mur en gris chez vous ?

this post was written by Daphné

 

 

37 comments

  1. Bonjour, j’aime beaucoup le mur gris, et ta cuisine est très belle ainsi. En juin nous avons aussi repeint un des pans de mur de notre cuisine en gris, et on trouve le résultats très moderne… Pourtant à la base notre cuisine est ancienne, mais on la retape petit à petit avec les moyens du bord. Bonne journée !

    1. Merci Aude, ce n’était qu’un simple de coup de peinture mais il change complètement l’ambiance de la maison. Et si on s’en lasse, il suffira de le repeindre.

      Oui, on peut faire de très jolies choses en rafraîchissant une cuisine – pas besoin de tout changer pour lui donner un twist contemporain. Ne fusse que changer plan de travail ou crédence peut déjà faire toute la différence.

  2. C’est fou le changement ! Et puis c’est vrai que pour les autres éléments de déco, le gris c’est plus facile qu’une couleur forte, dit celle qui ne peut plus supporter son mur tyrien… Nous avions fait comme toi : couleur neutre sur tous les murs sauf un dans chaque pièce. Mais nous n’avions pas choisi le blanc pour la pièce principale (ce que j’aurais peut-être fait aujourd’hui), mais un gris doux… qui tire sur le bleu dans les recoins les moins éclairés (tu as raison, c’est sans doute plus froid que ton gris « jaune », mais moi je préfère mon gris – ça tombe drôlement bien dis donc !) !
    Je ne sais pas quand je me lancerai dans la transformation de mon mur rose, en tout cas pas maintenant car le poêle est devant et il me faut en enlever le tuyau qui part dans la cheminée pour repeindre la niche dans laquelle il est. En plus je dis « mon » mur, mais je devrais dire « mes » murs : il s’agit d’un mur en deux pans séparés par un passage d’environ 2 mètres. Devant le 2e pan, côté cuisine, il y a un énorme buffet de 2 m de long, évidemment rempli de vaisselle… Et au-dessus de ce buffet, sur ce mur donc, il y a ma « galerie » (LOL) : une série d’agrandissements, des tirages en noir et blanc de mes photos « architecture » (heureusement accrochées avec une cimaise justement, pour pouvoir changer les cadres et leur contenu sans faire des trous partout)
    Je m’y mettrai un jour oui, je le ferai sans doute dans pas très longtemps, mais là tout de suite, je suis dans un tel état de fatigue que rien que d’y penser, j’ai envie de m’allonger et de ne me réveiller que dans quelques semaines, quand toute cette chienlit sera terminée…

    1. J’espère surtout profiter de ce mur gris pour fabriquer avec Virgile des décos temporaires – j’ai déjà quelques idées une fois que Noël sera décroché. Pas de concurrence, à chacune son gris – plus il tire sur le vert de gris plus j’aime.

      Ah oui, dire au revoir à ton rose sera un peu plus compliqué que chez moi. Mieux vaut peut-être attendre les beaux jours pour débrancher le poêle. Bien sûr, j’avais décidé de peindre mon mur juste avant notre dernier échange de maison – c’est toujours ma meilleure motivation. Et comme d’hab’, je regrette de ne pas l’avoir fait plus tôt.

      J’espère que tu n’es pas trop débordée au boulot – combiné à la boutique, ces jours-ci doivent être bien remplis. Ca fait bien longtemps que je n’ai pas non plus pris une vraie soirée, rien qu’à me détendre. Alors je compte les jours d’école qui restent.

  3. Waouah ! Mais quand trouves-tu le temps de faire tout ça ??????
    Le résultat est superbe, j’aime le gris. Chez moi, une de mes filles a repeint un mur de sa chambre en gris (le reste en bleu piscine qui écorche les yeux, mais bon, c’est pas moi qui en « profite » !!!!!) Quant à ma miniscule cuisine, j’ai peint le mur de fond où se trouvent frigo, plaques et évier en rouge et j’adore 😉 le plan de travail est noir et mes appareils ménagers trônant dessus sont……… Rouges 🙂
    Et vivement demain pour la découverte de ton impressionnante déco !
    Bonne journée ensoleillée

    1. En fait il est peint depuis plusieurs semaines déjà, je n’avais simplement pas trié les photos pour vous le montrer. 😉

      Marikat; encore plus fort que le statement wall, la statement kitchen ! Je dois t’avouer être allée vers la simplicité en tentant de planquer l’electroménager sans essayer de l’assortir. Ah si, je réalise en te répondant que j’ai un mixeur vert pétard, exactement de l’ancienne teinte de mon mur. Et flûte, je n’ai décidément aucune vision d’ensemble. Pas grave, je vais le planquer lui aussi.

      Oh oui, tu vas voir, c’est KOLOSSAL ! La déco de Noël arrive par ici vendredi – et je me suis un peu lâchée.

    1. Merci, je suis très touchée. Je mesure la chance que j’ai de profiter au quotidien d’un cadre de vie si apaisant.

  4. Toujours en mouvement Daphné! Très joli résultat, et je suis tombée amoureuse de ton frigo! Bises,

    Amy

    1. La garrigue doit bien avoir un ou deux avantages par raport à New York Amy 😉 .

      Je n’ai pas laissé Polly Pocket designer ma cuisine; si je veux, je peux faire le lac des cygnes dedans ( puis rentrer me cacher dans le frigo ). Ce frigo c’était mon caprice de fin de chantier – après avoir passé des mois à bosser pour finir la maison, je me suis offert ce petit luxe.

      Autre avantage non négligeable: en cas de guerre, on pourra toujours se nourrir de sangliers, thym et arbouses. Pas mal, non ?

  5. Merci pour tes encouragement pour la maison…
    Tu penses donc que ce poste cuisine et peinture me passionne !
    Ici on a des enduits donc pas de peinture (j’ai bien imaginé un moment de les teinter dans la masse mais si c’est raté, c’est bien galère pour changer de couleur). Mais on a des boiseries : c’est donc elles qui serviront de Statement boiserie !!! Et je peux te dire que quand on en sera à la couleur des boiseries je serai à 2 doigts de toucher le bonheur : la fin du chantier !

    En attendant donc oui : les réunions de chantier « c’est pas moi c’est l’autre » c’est toutes les semaines… Au secours !!!! Mais c’est une bonne motivation pour mettre les mains à la pâte : genre « Ça peut pas être pire et au moins, j’aurai pas la mauvaise foi d’un artisan mal luné ».

    Et la poussière : en ce moment on démonte un plancher (qu’on brule dans la cheminée au fur et à mesure. Ça réchauffe à démonter et ça réchauffe le soir au coin du feu. double bénèf.) Par contre la poussière c’est 5 seaux tous les jours à la déchetterie (impossible à mettre dans le jardin : y’a des clous partout. Ma conscience écologique s’arrête au moment de tamiser la poussière…

    1. ben dans mon nouveau chez moi, ça me manque beaucoup de ne plus pouvoir décorer comme j’ai envie, car je suis en location… Même planter un clou se réfléchit car il faudra repeindre, retapisser, boucher avant de repartir… Dans l’ancienne maison, j’avais repeint la cuisine vieillotte. Du blanc, les meubles en gris clair, la crédence en rouge, et changé le plan de travail en couleur béton. C’était trop joli! Un jour j’aurai un chez moi vraiment à moi, et je retiens les idées que je vois chez toi. ça a l’air doux chez toi, avec la place laissée pour vivre sereinement. J’aime beaucoup! Hâte de voir ton « lâchage » sur Noël!! Et moi aussi j’attends les vacances en traînant un peu la patte…

      1. Effectivement Géraldine, c’est un peu plus compliqué de personnaliser sa déco quand on est locataire. Mais on peut ruser façon sioux. As-tu par exemple pensé à créer une déco à partir de masking tape ? Ce peut-être un moyen simple et rapide de créer une grande déco façon statement wall sans abîmer la peinture : https://www.befrenchie.fr/fr/diy-decor-mural-origami-en-masking-tape/

        Oui, on peut complètemen changer l’aspect d’une cuisine en reprenant certains détails vieillots.

        Avant de construire ma maison, j’avais une petite cuisine très sombre et fermée. Alors, j’ai voulu ouvrir au maximum ma cuisine pour en faire un vrai lieu de vie et j’ai conçu les plans de travail sous forme d’ilots autour desquels on peut circuler. Tu peux la voir plus en détails ici : https://www.befrenchie.fr/fr/renover-vernir-plan-de-travail-en-bois-ikea/

        Je vais trier les photos de ma déco ce soir pour vous montrer mon « oeuvre » de Noël – je crois que je me suis un peu emportée ce coup-ci.

    2. Ah oui Fanchette, de la statement boiserie, c’est encore plus beau !

      Pour ne pas me lancer dans le commentaire le plus long de ce blog, je t’épargnerai la liste de tous les travaux que j’ai faits chez moi pour tout un tas de raisons; question de budget bien sûr, envie de faire les choses comme je les veux et, je l’ai découvert en cours de route, plaisir de voir qu’on est capable de le faire soi-même. Bref, Youtube me connait bien en me conseillant de m’abonner à la chaîne « copain des copeaux ».

      Peut-être aimeriez-vous d’ailleurs que je vous montre ma cuisine plus en détails ?

      J’avais hésité au départ à investir dans du bon outillage pour bricoler et je regrette de ne pas être partie immédiatement sur du matériel de qualité. Tu sais, l’endroit le mieux rangé de ma maison reste toujours aujourd’hui mon indispensable caisse à vis. Les courses de chantier, c’est un peu ma hantise; devoir tout laisser tomber pour courir acheter UNE vis est toujours frustrant. D’autant que si on voit plein d’hommes se balader en tenue de chantier, j’ai un peu plus de mal à assumer de mon côté.

      5 seaux par jours de poussière ! Effectivement, je comprends pourquoi les balais préfèrent prendre la poudre d’escampette pour sauver leurs poils ! 😉

      1. Ah oui idem, je déteste tout devoir abandonner pour aller chercher ce qui manque… En revanche, j’assume totalement la tenue de chantier aller à la quincaillerie, voire à la poste en passant, qui est pourtant on ne peut plus seyante : une salopette de peintre bleu roi maculée de peinture et 3 fois trop grande pour moi…

        1. Bon, mes vêtements de chantier ne sont pas aussi glam que les tiens : troués, déchirés et maculés. Mais moi qui ne suis pas fétichiste du tout, j’ai l’impression que c’est avec mon bon vieux T Shirt doudou que je bosse le mieux. Il ne ressemble plus à rien mais justement, je n’ai absolument aucune crainte de l’abîmer.

          Avant d’arriver au magasin de bricolage, il faut déjà monter en voiture et je n’aimerais pas trop la retrouver barbouillée et poussiéreuse – donc je me change généralement dans la garrigue vite fait avant de courir chercher LA fu**ing vis.

  6. Je suis fan de ta cuisine ! J’aime les grandes cuisine où l’on vit. C’est un critère de choix d’appartement, pour moi ! Les enfants ont toujours fait leurs devoirs dans la cuisine (alors qu’ils avaient une chambre chacun), au milieu des épluchures et c’est un doux souvenir. Quand ils reviennent, il n’est pas rare que j’en trouve un ou deux en train de faire des maths sur la table ! Alors je sors la farine et je fais un gâteau !
    Ah oui, tu as le frigo dont je rêve depuis 20 ans ! Avoir de l’eau fraiche à foison me semble un plaisir incroyable ! (dit celle qui explique depuis aussi longtemps que mettre une bouteille aux trois quarts vide au frigo, c’est stupide !)

    1. Moi aussi, j’en suis fan ;-).

      Quand j’ai conçu mon nid, c’est à cet espace que j’ai consacré le plus de temps; mon côté control freak a pris le dessus en bavant devant les catalogues de cuisine Ikea. Alors, après des mois à regarder mes plans, j’ai éprouvé une grande jubilation à monter mes meubles de cuisine ( control freak et maso, le combo gagnant ).

      Ah, ce frigo, c’est mon craquage total; une vraie hérésie d’un point de vue écologique, certes, mais quel bonheur d’avoir eau fraîche, filtrée et glaçons à volonté. On va dire que je compense mon empreinte carbone en ne buvant ( presque ) que de l’eau ;-).

      En fait, tu touches du doigt un des dangers de l’échange de maison; c’est le meilleur argument de vente électroménagère que je connaisse. Après avoir passé plusieurs semaines à faire joujou avec glaçons et eau fraîche, de retour à la maison, on se dit qu’avec l’argent économisé grâce à l’échange on pourrait s’offrir le frigo testé chez nos échangeurs. Donc, réfléchis bien avant de conclure un échange avec frigo américain.

  7. Question subsidiaire que j’ai omise hier : cette porte devant l’échelle, puis à gauche du canapé, est une porte pour poney ? C’est rigolo, elle a l’air toute petite (ou ton seau semble géant tout comme l’échelle). On se croirait dans Alice !

    1. Voyons Val Lao, une mini porte peut ouvrir sur tout un tas de choses fascinantes ! ( et accessoirement être très utile pour un anniversaire façon Lewis Carroll ). Virgile a bien tenté de me convaincre d’y faire ma chambre pour récupérer l’actuelle ( cet enfant a l’esprit pratique ) mais le vide sanitaire est un peu humide à mon goût.

  8. J’aime beaucoup ton gris de mur de cuisine. J’ai repeint la mienne en gris moyen l’an dernier et, depuis, je cherche un entrepreneur pour me faire une verrière type « atelier » à la place du mur séparatif avec mon salon pour terminer ma déco…

    En revanche, ce que j’adore aussi, c’est ta photo « avant/après » qui glisse. Comment fais-tu ?

    1. L’avant/après a été conçu par Magic Philéas. Je ne suis qu’une imposture informatique, c’est lui le grand manitou passé du côté geek du blog pendant que je blablate. 😉
      Il me l’a installée depuis fort longtemps mais cet été j’ai réalisé que mon curseur n’étant pas si évident à manier : https://goo.gl/oOaINA

      Oh, nos cuisines ont un vrai alignement cosmique ! En alternative, as-tu envisagé de construire ta verrière en tasseaux ? Une fois peinte, l’illusion peut-être parfaite, pour une fraction du prix. J’ai vu passer plusieurs tutos sur la toile.

      1. Je l’ai envisagé mais j’ai entendu quelque chose qui m’a fait peur : mon mur est une cloison non porteuse donc, en théorie, pas de problème mais on m’a dit que, parfois, même si ce n’est pas porteur en théorie, ça peut le devenir plus ou moins avec le temps et que, du coup, la verrière en tasseaux peut ne pas être assez solide pour supporter le poids du plafon, même léger…
        Du coup, j’économise pour m’offrir une vraie verrière de pro (avec en plus les assurances qui vont avec le pro… Juriste ? Moi ?)…

        1. Effectivement, si le bâtiment est ancien, on peut toujours avoir des surprises ( mais un chantier n’est-il pas toujours source de surprises ? ).

      2. j’aime beaucoup ce mur gris je trouve que c’est moderne et chic

        1. Merci Josiane, j’étais contente de changer de couleur et j’ai enfin une base neutre pour accrocher des décos éphémères.

  9. Vendredi soir dîner chez des amis. Il ont peint leur entrée tout en gris foncé , portes incluses. J’aime moyen, leur entrée est grande et dessert les pièces de l’appart. J’aurais choisi une couleur vive « welcoming »

    1. J’ai longtemps été récalcitrante mais finalement je trouve que ce grand mur gris crée un beau contraste avec tout le blanc autour – et comme je je te réponds 7 mois plus tard ( gloups ), je peux te confirmer que je ne m’en lasse pas les semaines passant 😉 .

  10. Dans les magazines déco , il y a une tendance couleurs foncées murales y compris dans les papiers peints

    1. Ah mais je me suis aussi lâchée côté papier-peint ! Foncé ET graphique, sinon c’est pas drôle. Non Reine, je ne suis pas un mouton, bêeeeh.

Laisser un commentaire