Objets chéris

Où il est question d’anniversaire, de super-héros et du bon coin

 

Lundi, Virgile a eu 4 ans. Mais comment le temps a-t-il pu s’accélérer tant ? Je ne me souvenais plus que les enfants sont livrés à la naissance avec un accélérateur temporel à fabrication de souvenirs en chaîne. Hier, c’était encore mon tout petit lové dans mes bras, et me voici, aujourd’hui, munie d’un aventurier prêt à enchaîner toboggan balançoire et trampoline ( avez-vous déjà essayé ? Rien de mieux pour vomir son goûter ).

Bref, j’ai dû passer un trop de temps à remonter les souvenirs de mon accélérateur, le grand jour approchait et il me fallait trouver rapidement LE cadeau qui ferait mouche.

Jusque-là, je maîtrisais plutôt bien la DRL ( Direction des Ressources Ludiques ) de la chambre de Virgile, jouets en bois et jeux éducatifs joliment alignés sur les étagères. Mais l’enfant de 4 ans, lui, veut du SUPER-POUVOIR pour dézinguer tous les vilains du monde. Bref, du jouet qui se termine en –MAN ( et chez nous, la star, c’est pisse-der-man ).

D’ailleurs, saviez-vous que les anglo-saxons appellent nos chères têtes blondes de 3 ans des  « threenagers » ? On comprend mieux à qui on a affaire.

J’ai été assez soulagée quand Virgile m’a annoncé que les octonauts avaient quand même, eux aussi, de sacrés super pouvoirs. J’allais échapper ( pour l’instant ) aux hommes araignées lanceurs de bave rangés sur les jolies étagères.
le grand jourun garçon heureuxoctonauts un jour, octonauts toujourson joue?3+1=4blowin in the windAllez, au lit !papier cadeau IKEA ÖVERLÄGSEN

Munie de ma liste de souhaits – des octonauts, plein d’octonauts – je me rendis dans mon magasin de jouets préféré : le bon coin. Un coup de fil et quelques km plus tard, j’avais un joli tas de figurines qui attendaient une seconde vie. Je profitais d’un séjour londonien pour compléter mes achats dans un magasin de charité.

Plutôt que d’offrir à mon aventurier un paquet d’octonauts, j’ai utilisé mes supers-pouvoirs de maman pro de l’emballage pour multiplier les paquets ( chacun multiplie ce qu’il peut ). Dans le lot, j’avais quelques octonauts encore dans leur emballage d’origine, couleurs criardes et attaches plastiques incluses. J’ai préféré les emballer à ma façon, ainsi, ils étaient prêt à jouer dès qu’ils seraient déballés. Finalement, mon petit gars aura eu plus de plaisir à découvrir ses cadeaux emballés en plein de petits paquets que d’ouvrir un gros carton où tous les jouets sont bien fixés au packaging. On se sent souvent obligé d’acheter neuf mais je pense qu’un enfant de 4 ans ne fait pas la différence entre un jouet neuf et un jouet d’occasion. Son seul critère, c’est que le jouet soit intéressant.

Du siège-auto à la combinaison de natation en passant par les légos, je me suis rendue compte que la majeur partie de nos jouets, matériel de puériculture sont de seconde-main, trouvés sur le bon coin, au hasard d’un vide-grenier ou dans un magasin de charité à l’étranger.

Ces objets sont aussi beaux que ceux que nous aurions achetés en magasin, ils polluent moins, car déjà fabriqués, coûtent moins cher, mais nous rendent tout aussi heureux. Et quand nous n’en aurons plus besoin, ils pourront repartir sur le bon coin pour une nouvelle vie.

D’ailleurs, l’avez-vous remarqué, j’ai réussi à caser un jouet éducatif dans le lot !

Et vous, achetez-vous beaucoup d’occasion ? Offririez-vous un jouet de seconde main pour un anniversaire ?

 

This post was written by Daphné

 

 

 

1
Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de