Meilleure comédie romantique

Mes 10 meilleures comédies romantiques

En vrai cœur d’artichaut , je suis incapable de résister à une soirée ciné devant une belle histoire d’ amour .

La crise sanitaire est propice à multiplier les soirées ciné à la maison . Alors en ce moment , je multiplie les listes de films à voir . Je traque les pépites méconnues , note les classiques à revoir ou conseils glanés . Mais à force d’écumer , je commence à ramer un peu pour dénicher de nouvelles comédies romantiques à regarder .

Du coup , j’ai pensé que ce serait cool de partager nos idées pour dresser une liste des meilleures comédies romantiques afin de nous inspirer mutuellement . J’ ai sélectionné des films d’époques variées et promis , il n’y a ici que la crème de la crème : tous ces films nécessitent évidemment un mouchoir à proximité !

Au sommaire de ce guide

Quelles sont mes 10 meilleures comédies romantiques ?

( Il suffit de cliquer sur un film pour accéder à son résumé & critique )

Mes meilleures comédies romantiques

Voici mes 10 comédies romantiques préférées   :

500 jours ensemble

Un film de Mark Webb sorti en 2009

Avec Zooey Deschanel & Joseph Gordon-Levitt

« D’un coté je voudrais l’oublier mais d’un autre je sais qu’elle est la seule personne de la galaxie qui puissent faire mon bonheur.»

Résumé

Tom est un incorrigible romantique . Quand il la rencontre , il sait déjà que Summer est la femme de sa vie . Il n’aura de cesse de la conquérir . Mais Summer est bien plus pragmatique : elle ne croit pas au destin . Une histoire est-elle possible entre eux ?

Mon avis

Oubliez tous les clichés du genre . Le scénario de 500 jours ensemble tient en 3 phrases . Mais cette trame épurée est un écrin pour son véritable sujet : il n’est pas question d’une histoire d’amour . C’est un film qui parle de l’amour .

Pour son premier film , Mark Webb réussi à déconstruire totalement la comédie romantique . 500 jours ensemble est le journal intime de Tom , dans lequel il tente de reconstituer les fragments de son histoire avec Summer . On saute d’un jour à l’autre pour explorer toutes les facettes de leur relation & on réalise que la « vérité » n’existe pas : selon le point de vue d’où on regarde chaque scène , elle change de dimension .

Découverte de points communs , premier baiser , première nuit , virée chez IKEA . Tout se mélange , au gré des souvenirs que Tom pioche pour tenter de comprendre ce qui s’est passé avec Summer .

C’est malin , drôle – et ça bouscule les clichés . Tom n’a rien du héros habituel , Summer ne rentre dans aucune case . Et puis , la BO est exceptionnelle : des Smiths à Simon & Garfunkel en passant par Feist , la musique colle aux états d’âme de Tom , qui semble embarqué sur des montagnes russes dans cette relation .

500 jours ensemble , c’est la comédie romantique que je conseillerais à ceux qui pensent ne pas aimer ça .

Eternal Sunshine of the Spotless Mind

Un film de Michel Gondry sorti en 2004

Avec Jim Carrey , Kate Winslet , Kirsten Dunst

« S’il vous plait , laissez-moi ce souvenir , juste celui-là .»

Résumé

Quand leur histoire d’amour se termine , Clementine décide de recourir aux services de Lacuna , une société spécialisée dans l’effacement des souvenirs . En apprenant que Clementine l’a effacé de sa vie , Joel se résigne à suivre le même procédé . Mais en revoyant ces souvenirs ensemble défiler durant l’opération , il réalise qu’il ne veut surtout pas perdre Clementine . Il tente alors de résister aux techniciens de Lacuna .

Mon avis

Eternal Sunshine est un de mes films préférés . Charlie Kaufman a ciselé pour Gondry une scénario façon matrioschkas dans lequel on suit Joel ( Jim Carrey tout en retenue ) parti explorer une dernière fois les confins de sa plus belle histoire d’amour . S’ensuit une improbable course-poursuite inconsciente avec Lacuna , qui refuse de le laisser se dérober à son contrat .

Courant jusqu’aux tréfonds de sa carte mentale , Joel tente d’entrainer Clementine avec lui avant qu’elle ne soit complètement effacée .

La réalité se déforme de plus en plus , cédant place à un univers mouvant sur lequel Joel n’arrive plus à avoir prise . Ce n’est que son 2ème film , mais Michel Gondry pose déjà les bases de son cinéma : même s’il a réussi à décrocher des acteurs parmi les plus bankables ,

il ne fait aucune concession au cinéma Hollywoodien . Son génie éclate dans ces décors & machines bricolés à la main . Il aurait été facile d’utiliser des effets spéciaux , mais Gondry tient plus que tout à préserver l’authenticité de son propos , jusque dans cet aspect « bricolé » , adorable comme tout .

A l’image de l’histoire d’amour entre Clementine & Joel , le cinéma de Gondry se nourrit de ses imperfections , qui lui donnent une grâce infinie .

Her

Un film de Spike Jonze sorti en 2013

Avec Joaquin Phoenix , Scarlett Johansson , Rooney Mara

« Le passé , c’est une histoire qu’on se raconte .»

Résumé

Los Angeles , 2025 . Récemment séparé de sa femme , Theodore n’arrive pas à accepter son divorce . En pleine déprime , il commence à parler de choses intimes au système d’intelligence artificielle de son ordinateur , nommée Samantha . Leurs échanges de plus en plus forts perturbent Theodore , qui tombe amoureux de Samantha .

Mon avis

En situant ce film dans un futur proche qui n’est qu’une extension de notre quotidien , Spike Jonze s’affranchit des stéréotypes du film d’anticipation pour nous plonger dans l’intimité de Theodore . Le boulot de Theodore est d’écrire des textes d’amour pour ceux qui n’arrivent pas à exprimer leurs sentiments . Mais une fois rentré chez lui ,

Theodore est incapable de faire face à sa situation personnelle . Il s’attache à Samantha comme on chercherait du réconfort auprès de son doudou .

Et le piège se referme sur lui : plus il échange avec cette Intelligence Artificielle , plus elle est à même de répondre aux moindres de ses désirs . C’est une super idée d’avoir choisi Scarlet Johansson , qu’on associe inconsciemment à une femme désirable pour n’utiliser que sa voix . Pas besoin de plus : sa voix seule suffit à suggérer l’image d’une femme parfaite sans même la voir .

Theodore est-il si loin de nous finalement ? Le sujet de Her est bien plus proche de nous qu’il n’y semble au premier abord : où se situe la frontière entre réel & virtuel ? Quels secrets pouvons-nous confier à des machines ? Derrière une des meilleures comédies romantiques de ces dernières années , Spike Jonze nous tend le miroir de notre époque , comme un conte de fées contemporain destiné à nous mettre en garde .

ECART PHOTO

Quand Harry rencontre Sally

Un film de Rob Reiner sorti en 1989

Avec Meg Ryan & Billy Cristal

« Je suis venu te voir, parce que quand on réalise qu’on veut passer le reste de sa vie avec quelqu’un ,

on veut que le reste de sa vie commence le plus tôt possible .»

Résumé

Harry & Sally terminent leurs études à Chicago . Ils se rencontrent en faisant du covoiturage jusqu’à New-York , où ils partent tous deux tenter leur chance . Mais très vite l’ambiance devient électrique entre eux : ils n’ont pas tout du tout la même conception de la vie .

Au fil des ans , ils se croisent ponctuellement et finissent par devenir amis . Mais d’autres sentiments naissent , qu’ils n’osent s’avouer .

Mon avis

L’American Film Institue a classé 33ème meilleure réplique de tous les temps « Donnez-moi la même chose qu’elle » qu’une cliente prononce après que Meg Ryan ait simulé l’orgasme en plein milieu d’un restaurant .

Meg Ryan & Billy Cristal ont beaucoup apporté à la construction du scenario : c’est elle qui a proposé de la situé en plein milieu d’un restaurant bondé , et lui qui a trouvé la chute . Les témoignages des couples sont aussi tirés de véritables interviews .

Cette recherche de vérité ,  c’est ce qui distingue Quand Harry rencontre Sally pour la propulser illico parmi les meilleures comédies romantiques . C’est cru , trash parfois , mais toujours juste . Les répliques s’enchainent à la manière d’un ping-pong verbal & le split-screen fonctionne à merveille .

Tout en digressions , captant des tranches de vie , ce film est pourtant d’une épure totale : aucune scène n’est en trop , le montage est fait au scalpel . Et puis , Billy Cristal est génial en bougon cynique qui cache un cœur d’artichaut .

Comment résister ?

Coup de foudre à Notting Hill

Un film de Roger Michell sorti en 1999

Avec Julia Roberts & Hugh Grant

« J’habites Notting Hill , tu habites Beverly Hills . Tu es célèbre dans le monde entier …

et ma mère a du mal à se souvenir comment elle m’a appelé !»

Résumé

William est libraire à Notting Hill . Il n’en croit pas ses yeux quand il voit débarquer dans sa boutique la célèbre actrice américaine Anna Scott . Leur idylle naissante est contrariée . Mais un jour Anna , pourchassée par des paparazzis , vient se réfugier chez lui .

Mon avis

Je ne vais même pas chercher d’arguments de cinéphile : une libraire dans Notting Hill , Hugh Grant & des flâneries dans les parcs londoniens sont la définition-même du bonheur pour moi . Je vois bien les grosses ficelles , l’incohérence de l’idée de départ &

le happy end qui arrive avec même la discrétion que Trump rentrant à la Maison Blanche guéri du Covid . Mais n’empêche : cette bleuette a un charme fou , et les personnages secondaires sont excellents . Il faut voir Rhys Ifans se dandiner en t-shirt étriqué , pouce en l’air , clope au bec . Détail génial : la fameuse porte bleue était en réalité celle de la maison du scénariste du film , William Curtis ( je te dévoile même où elle est dans ma carte de Londres insolite ).

ECART PHOTO

N’oublie jamais

Un film de Nick Cassavetes sorti en 2004

Avec Ryan Gosling , Rachel McAdams , Gena Rowlands

« – Je peux être très drôle si tu le désires , ou songeur , intelligent , superstitieux , courageux … Et je sais faire des claquettes 

Je peux faire ce que tu veux . T’as qu’à me dire ce que tu veux que je sois pour toi .

– Tu es stupide .

– Ouais je peux l’être aussi . »

Résumé

Peu avant la Seconde Guerre mondiale , Allie & Noah passent un été passionnel ensemble . Mais leurs familles sont à deux extrémités de l’échelle sociale et Allie est promise à de brillantes études .

Plusieurs années passent . Les lettres que Noah lui écrit restent sans réponse , puis il revient marqué de la guerre . Alors qu’elle est sur le point de se marier , Allie éprouve le besoin de retourner voir Noah une dernière fois .

Mon avis

Le film commence dans une maison de retraite , où un pensionnaire lit inlassablement cette histoire d’amour à sa voisine , comme si seule ce carnet pouvait la maintenir en vie .

La rencontre entre Allie & Noah est explosive : mais petit à petit les rôles s’inversent , Allie osant de plus en plus afficher ses désirs & Noah gagnant en gravité . Comme si leur histoire d’amour agissait à la manière de vases communicants .

L’alchimie entre Ryan Gosling & Rachel McAdams est palpable , il y a de l’électricité dans l’air .

Malgré tout , à la fin de chaque scène on se demande s’ils vont se donner encore une chance pour que ça fonctionne malgré leurs différences . Comme des enfants à qui on raconte une histoire , on veut à chaque fois connaître la suite . La vieille dame aussi , ne cesse de questionner . Et c’est là qu’on comprend : atteinte d’Alzheimer ,

l’attention qu’elle porte à cette histoire la pousse à plonger dans les confins de sa mémoire . Par moments , elle réalise qu’elle est prisonnière de ce moment présent et qu’en perdant ses souvenirs , elle se perd elle-même . Mais quelques minutes plus tard , tout est à recommencer , inlassablement .

Je ne peux pas vous en raconter plus , hors de question de divulgâcher ce film . Je peux juste vous dire qu’il vaut mieux prévoir un mouchoir – et que les meilleures comédies romantiques n’ont pas forcément de Happy End .

Out of Africa

Un film de Sydney Pollack sorti en 1985

Avec Meryl Streep & Robert Redford

« Nous ne possédons rien sur terre , nous sommes de passage c’est tout.»

Résumé

Kenya , 1913 . Karen , une jeune aristocrate danoise , décide sur un coup de tête d’épouser le frère de l’amant qui l’a éconduite . Elle part rejoindre son futur mari dans cette colonie britannique où ils comptent exploiter une ferme . Son mariage tourne vite au fiasco mais Karen tombe sous le charme de ces terres , de ses habitants , et de Denys , un bel aventurier .

Mon avis

Adapté des mémoires de Karen Blixen , cette épopée africaine suit le parcours hors norme d’une orgueilleuse noble qui se révèlera au fil des épreuves une femme forte , affranchie et envoûtante conteuse . Pollack a hésité à prendre Meryl Streep pour ce rôle : il avait peur qu’elle ne soit pas assez sexy .

En un rendez-vous , elle l’a fait chavirer , puis a travaillé des mois cet accent noble caractéristique à partir d’enregistrements de Karen Blixen . Autre détail incroyable : elle n’a pas eu recours à une doublure pour la scène où elle chasse un lion , qui est réellement en train de bondir sur elle .

Meryl Streep & Robert Redford crèvent l’écran : leur osmose est envoûtante .


Cette scène il lui rince les cheveux en récitant « La complainte du vieux marin » de Coleridge est d’une sensualité sans équivoque . Chastement vêtue d’un peignoir , Queen Meryl Streep dame le pion à toutes les bimbos en un seul regard .

Détail romantique à souhait : ce vers est gravé sur la tombe du vrai Denys Finch Hatton , au Kenya . Malgré les épreuves qu’elle a traversées , Karen Blixen n’eut aucune autocomplaisance ni apitoiement . Grand admirateur de la romancière , Pollack ne pouvait lui rendre de plus bel hommage qu’en la montrant telle qu’elle fut , avec ses failles & force . Un film à mettre illico au panthéon des meilleures comédies romantiques , et une sacrée leçon de vie !

La garçonnière

Un film de Billy Wilder sorti en 1960

Avec Jack Lemmon & Shirley MacLaine

« Je vivais tel Robinson Crusoe ; je veux dire, échoué près de 8 millions de personnes .

Un jour, j’ai vu une empreinte de pas dans le sable . Et vous voilà .»

Résumé

Surnommé « Brin d’amour », C.C. Baxter est un modeste employé de compagnie d’assurance . En prêtant son appartement à ses supérieurs pour leurs 5 à 7 , il espère obtenir de l’avancement et ainsi séduire Fran , la liftière dont il est secrètement amoureux.  Mais son patron lui demande de plus en plus souvent de libérer son appartement . Un jour , il réalise que Fran est la maîtresse de son boss .

Mon avis

Billy Wilder était évidemment incontournable dans ce guide des meilleures comédies romantiques . Mais lequel de ses films choisir ? J’ai immédiatement pensé à Certains l’aiment chaud ( aaah,inoubliable Daphné ). Mais la peinture cynique que La garçonnière fait de notre société de consommation lui donne une profondeur qui déborde de la case rom’ com’ .

New-York , 1960 . Pourtant tout ça nous semble si contemporain : C.C. Baxter trime anonymement dans un immense open space . Le soir il se réchauffe un plat tout prêt qu’il mange distraitement devant sa TV qui diffuse des pubs à gogo . Perdu dans ce monde qui vante les mérites du self-made man , son seul espoir d’ascension sociale tient à la clé de son appartement , qui passe de main en main qui ses chefs libidineux .

Jack Lemmon est bouleversant en clown blanc : conscient de son sort et lucide sur la manière dont ses chefs se jouent de lui , il accepte malgré tout la situation , ne voyant pas d’échappatoire . A chaque scène , on a envie que Baxter nous entende lui crier « non , ne fais pas ça ». Il tombe dans tous les pièges , excès , avec une candeur désarmante . Réussira-t-il un jour à devenir un « mensch » comme le dit si bien son voisin ?

Et puis en voyant La garçonnière , vous saurez pourquoi les cinéphiles ont une raquette de tennis dans leur cuisine !

Rendez-vous

( Titre original : Shop around the corner )

Un film de Ernst Lubitsch sorti en 1940

Avec James Steward & Margaret Sullavan

« Vous comparez mon intellect à un allume-cigare en panne . Et bien , c’est un intéressant mélange de poésie et méchanceté. »

Résumé

Alfred , premier vendeur d’une élégante boutique de Budapest , voit arriver d’un mauvais œil Klara , une jeune vendeuse pleine d’enthousiasme mais novice . Célibataire , il entretient une correspondance enflammée avec une femme mystérieuse sans se douter qu’il s’agit de Klara . Alors que Noël approche , il commence à regarder la jeune femme autrement .

Mon avis

Je vous ai déjà parlé de ce chef-d’oeuvre dans ma sélection de films de Noël. Shop around the corner est pour moi une des meilleures comédies romantiques qui soient.  Je sais : certains sont réfractaires aux films vintage. Mais cette comédie grinçante , qui passe en une fraction de seconde du rire aux larmes grâce à un scénario ciselé n’a pas pris une ride .

Les répliques s’enchainent dans un ping-pong virevoltant en suivant les employés qui s’affairent toujours plus vite de crainte de perdre leur travail .

Ce petit bijou de comédie romantique est aussi un film social qui aborde sans détour les inégalités sociales et la précarité dans laquelle vivent ceux qui servent les riches . Et d’un coup , ce vieux film en noir & blanc semble bien plus contemporain que nombre de films sortis récemment !

Casablanca

Un film de Michael Curtis sorti en 1942

Avec Humphrey Bogart & Ingrid Bergman

« Nous aurons toujours Paris.»

Résumé

Au Rick’s Cafe de Casablanca se croisent des gens de tous horizons . Nombre fuient la guerre , cherchant comment quitter le Maroc . Cynique et désabusé , Rick sert d’intermédiaire aux petits arrangements qui sont le quotidien de ce purgatoire sans foi ni loi . Mais un soir , il voit débarquer dans son night-club Ilsa , son grand amour . Et elle est accompagnée .

Mon avis

Comment conclure cet article autrement qu’avec Casablanca ? L’histoire est romantique à souhait , évidemment . Mais le film déborde du cadre de la comédie romantique : Rick & Ilsa acceptent de sacrifier leur amour parce que quelque chose de plus grand est en jeu . Casablanca a été tournée avant que les USA n’entrent en guerre , et le scénario n’était pas terminé quand le tournage à commencé .

Les incertitudes mondiales se mêlent à celles des acteurs , qui ne savaient pas comment le film allait se conclure .

Le personnage de Rick incarne la métaphore des USA, qui hésitent entre isolationnisme pour protéger leurs propres intérêts ou sacrifice de soi pour défendre la liberté de tous. Ingrid Bergman ne se contente pas de jouer l’ambivalence entre Rick & Victor .

Elle la vit , n’ayant su qu’au dernier moment quelle serait la scène finale . Cité interlope , Casablanca est la ville de tous les dangers . Ici , tout le monde attend , cerné par les projecteurs qui traquent sans relâche ceux qui tenteraient de se cacher . La ville est une métaphore du monde en guerre .

A Casablanca , tout le monde est en danger : qui vivra , qui sera sacrifié ?

Malgré un budget serré ( on est en 1942 ), chaque scène est construite avec minutie . Un soin tout particulier est apporté à la lumière , qui sculpte les visages pour appuyer la personnalité de chaque personnage .

N’ayant pas les moyens de louer un vrai avion pour la scène finale , Curtis utilisa une maquette en carton qu’il enveloppa de brouillard pour que l’illusion soit parfaite .

La force du film réside dans le fait que cette maîtrise technique est uniquement destinée à servir l’histoire . Impossible de regarder la séparation de Rick & Ilsa sans dégainer son mouchoir . Mais il faut imaginer ce que les spectateurs ont ressenti en voyant ça en 1942 , alors même que le monde semblait plus incertain que jamais .

Casablanca nous offre une plongée dans l’Histoire à travers cette romance qui résume le sacrifice de millions d’humains à ce moment-là . Bref , ce film est pour moi la plus belle comédie romantique jamais tournée .

D’autres idées de films

Si vous cherchez d’autres idées de films à voir , j’ai fait plusieurs guides , dont :

 Et toi , quelles sont tes meilleures comédies romantiques ?

S’abonner
Notifier de
guest
12 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Gwejeanne
Gwejeanne
26 mars 2021 21 h 44 min

Très inspirant ! Je ne connais pas du tout certains films ! Je les mets dans ma liste ! J’ai revu une bouteille à la mer et j’étais presque en larmes …

Sabrina - Et si le bleu
Sabrina - Et si le bleu
27 mars 2021 10 h 33 min

Merci pour cette belle liste. Out of Africa, je suis carrémment passée à côté. Je vais tenter de le voir avec un regard plus “adulte”.
Et je me rends compte que je ne connais qu’une infime partie de la filmographie de Billy Wilder. Quelle chance, ça veut dire qu’il m’en reste plein à découvrir !
Et “Her”… Cette voix.. A regarder en VO bien entendu !

Miss Blabla
Miss Blabla
27 mars 2021 12 h 39 min

Pour augmenter ta liste…

“The Holiday” avec Kate Winslet, Jude Law, Cameron Diaz, Jack Black et Eli Wallach de Nancy Meyers… Comédie romantique ET film de Noël. Deux en un parfait pour un dimanche froid et pluvieux avec un thé !
Et puis Nancy Meyers est maîtresse en la matière !
“Pas si simple” est génial aussi, avec l’avantage de concerner des gens de la cinquantaine (Meryl Streep et Alec Baldwin).
“Baby boom” avec Diane Keaton et Sam Shepard.

En grand classique incontournable et indétrônable “An affair to remember” (Elle et lui) avec Cary Grant et Deborah Kerr. Tellement… Absolument… Définitivement…
Pas loin de “Casablanca” et de “Certains l’aiment chaud”…

“Sur la route de Madison” de et avec Clint Eastwood et Meryl Streep… Cette main sur la poignée de la voiture et ce feu rouge… Je l’ai tellement ressentie (la scène) dans mes tripes et ma chair…

En revanche, je ne peux plus voir “Love Actually” que j’ai tellement aimé pourtant… Depuis la séparation d’avec le père de ma fille, le couple Alan Rickman/Emma Thompson me rend tellement mal, me ramène tellement à cette douleur indicible de quand elle lisse son dessus de lit sur fond de Joni Mitchell…

Shadoka
Shadoka
27 mars 2021 13 h 48 min

Mes préférés mais qui ne sont pas des comédies : “Sur la route de Madison” – “Une fille sur le pont”
Dans la catégorie livre : “Romanesque de Tonino Benacquista

Virginie
29 mars 2021 9 h 04 min

J’adore toujours tes recommandations de films, merci beaucoup!

Blandine
Blandine
29 mars 2021 15 h 55 min

Merci pour cette liste qui me fera découvrir quelques nouveaux titres. Je te recommandes aussi ‘About time’ avec Rachel McAdams. Pour rester dans le theme du voyage dans le temps (et Rachel McAdams), j’avais bien aimé ‘The Time Traveler’s Wife’. Paquet de mouchoirs recommandés J
Dans un autre style, je recommande aussi ‘The Secret Life Of Walter Mitty’ qui sans être vraiment une comédie romantique pur jus est très agréable à regarder (j’adore notamment les scènes tournées en Islande sur fond de musique envoutante de Jose Gonzales). Dans la même lignée de personnages masculins un peu lunaires, j’avais bien aime ‘L’incroyable Destin De Harold Crick’. Bonne semaine!

Anne (Cerza)
Anne (Cerza)
30 mars 2021 20 h 52 min

je valide cette sélection! et je pourrais te proposer Love Actually, et Sur la route de Madison comme déjà cités mais aussi la leçon de piano (Harvey Keitel….) et plus léger Amour et Amnésie (50 first dates) où Adam Sandler (il me semble) essaie de séduire Drew Barrymore qui perd la mémoire chaque nuit… le scénario est simple mais ça change un peu…
j’avais aussi bien aimé My blueberry nights avec Jude Law et Norah Jones.
Bonnes soirées en perspective !

verveine et lin
3 avril 2021 23 h 34 min

J’ai passé il y a dix jours une petite commande de DVD d’occasion en vue d’un probable confinement (oui, j’ai eu le nez creux!)
 

Dans ma liste, entre autres: Always, de Spielberg. Pete, pilote

de canadair décédé dans un accident d’avion, a comme mission de protéger

une jeune recrue, Ted. Dans le même temps il ne peut s’empêcher d’intervenir

dans la vie de son ancienne fiancée que le deuil empêche de céder aux avances

de Ted.

Avec la délicieuse Audrey
Hepburn dans le rôle d’un ange, et Smoke Gets in Your Eyes pour BO.
Bref, je recommande
absolument.
 
Sinon, dans la veine un peu
vintage de Casablanca ou la Garçonnière, j’adore Philadelphia Story
(Indiscretions) et Diamants sur Canapé, et évidemment Sabrina.
 
Un peu plus récent et méconnu: un Amour de Banquier (Jackie Bisset/Martin Sheen) et Hanover Street (Harrison Ford, Lesley-Ann Down et Christopher Plummer)

Avec les autres commentaires, voilà qui nous promet quelques jolie soirées! Merci pour ta sélection pointue qui change un peu.

Anne
5 avril 2021 14 h 35 min

Je crois que c’est la 1ere de tes sélections où j’ai tout vu (club coeur d’artichaut bonjour!)