Retour d’expérience : conseils pratiques pour voyager en Islande

Conseils pratiques pour préparer votre voyage en Islande 

Depuis que nous sommes rentrés d’Islande cet été, beaucoup d’amis nous ont posé des questions pratiques sur ce voyage. Avant de continuer notre carnet de voyage, je voulais répondre à des lecteurs qui m’ont contactée suite à mon article précédent et expliquer comment nous avons organisé notre séjour.  Voici quelques conseils pratiques sur l’Islande :

Aller en Islande – quelle compagnie aérienne choisir ?

Nous avons fait deux voyages en Islande, un premier en Juillet 2012 et un second cet été, de nouveau en juillet. A chaque fois, nous avons pris Wow Air, la compagnie low-cost Islandaise dont les prix des billets aller-retour démarrent aux alentours de 240 euros, y compris en été si la réservation est faite bien en avance, taxes comprises mais sans bagage. Wow Air dessert par des vols directs Keflavik, l’aéroport international de Reykjavik depuis Paris CDG et Lyon. C’est une compagnie low-cost, donc chaque service supplémentaire est payant mais très confortable et fiable. Attention toutefois aux poids de vos bagages qui peuvent vite faire grimper la note. Si vous prévoyez de camper quelques jours, vous avez aussi la possibilité de louer du matériel sur place. Nous avions droit à un article de puériculture gratuit, nous en avons profité. Keflavik est un aéroport moderne et agréable, sur la péninsule de Reykjanes, à 50 km du centre de Reykjavik.

Coût de la vie en Islande

L’Islande est une destination chère, c’est vrai, mais nous avons eu la chance lors de nos deux voyages de faire un échange de maison avec la même famille à Reykjavik. Du coup, nous n’avions aucun frais d’hébergement et avons pu découvrir la vie quotidienne en Islande. Comme nous avions aussi inclus les voitures dans l’échange, nous avions à notre disposition un grand 4×4 pour partir découvrir le pays, ce qui fut un atout extraordinaire. Et puis, les merveilles naturelles de l’Islande sont toutes gratuites, et ça, ça n’a pas de prix.

islande conseils pratiques

23:00, coucher de soleil sur la péninsule de Seltjarnarnes

Boom touristique de l’Islande

Attention, juillet est de loin la période la plus touristique en Islande et le tourisme connaît un boom sans précédent depuis la crise financière en 2008 et la dévaluation de la monnaie. En 2015, plus d’un million de touristes seront venus en Islande, alors que le pays ne compte que 320 000 habitants, et ces touristes viennent principalement en été, le pic est atteint dans la première moitié de juillet. Les infrastructures touristiques restent encore limitées et si vous venez en cette saison, il vaut mieux réserver votre hébergement bien à l’avance dans les zones les plus fréquentées, comme les environs de Jökulsárlón.

Itinéraire : Faut-il faire le tour de l’Islande ? 

La plupart des touristes font le tour de l’île par la route n°1, mais elle est très fréquentée en été. Passer par le centre, les Hautes-Terres, nécessite un 4×4 et de longues heures de route pour affronter les pistes et les conditions climatiques incertaines. Comme nous séjournions à Reykjavik, nous avons rayonné depuis la capitale. Lors de notre précédent voyage en 2012, nous étions allés jusqu’à Jökulsárlón et Myvatn, cette fois nous avions envie de prendre notre temps et de découvrir mieux la région de Reykjavik.

Les lieux incontournables en Islande

Bien sûr, nous ne pouvions retourner en Islande sans aller par exemple à Gullfoss, cette chute d’eau majestueuse qui fait partie du Cercle d’Or. Mais le tourisme connaît un tel boom que ces sites exceptionnels et très connus sont de plus en plus fréquentés et cela a un peu gâché le plaisir que nous avions à y retourner. Nous avons nettement préféré découvrir des sites hors des sentiers battus du tourisme de masse, l’Islande a tellement à offrir et il suffit de faire un pas de côté pour se retrouver seul dans des lieux magiques.

Combien de temps faut-il pour visiter l’Islande ? 

Séjourner en Islande coûte cher, donc beaucoup de gens n’y restent que peu de temps et essayent de voir un maximum de lieux en en faisant le tour. Comme nous faisions un échange de maison, nous perdions en mobilité mais gagnions en temps sur place. Nous sommes restés 2 semaines à Reykjavik et j’en aurais volontiers rajouté une troisième – mais je sais qu’on y retournera. Du coup, nous avons pu nous adapter à la contrainte principale d’un séjour en Islande, la météo.

Vedur : indispensable pour consulter la météo en Islande

Vedur veut dire météo en Islandais, un des premiers mots appris et très vite devenu mon site web de référence. Je le visitais au début et à la fin de chaque journée. Ce site web de l’office météorologique Islandais est extrêmement précis et permet de connaître, heure par heure risque de pluie, vent, dans des zones limitées. C’est peu de dire que la météo en Islande est changeante, c’est un climat océanique extrême, les conditions peuvent être très différentes à 50 km près. Nous avons essayé de nous y adapter en ne programmant rien trop à l’avance et décidant souvent de la journée à venir la veille au soir en fonctions des prévisions météo. Et quand il faisait vraiment moche partout, on optait pour une journée musée – piscine, l’avantage d’être à Reykjavik.

budget voyage islande

Visiter Reykjavik

Cette ville est très attachante, plutôt petite comparée à nos standards européens mais dynamique et créative, on y ressent bien la double personnalité des Islandais, plutôt réservés au premier abord mais si sensibles à l’art. Reykjavik compte des musées extraordinaires, nous avons eu un gros coup de coeur pour Asmundarsafn, la demeure du sculpteur Ásmundur Sveinsson.

Visiter l’Islande en famille

Comme je l’expliquais dans mon article sur la culture Islandaise, c’est un pays merveilleux à découvrir en famille. Les Islandais sont accueillants et j’ai partout trouvé l’équipement nécessaire pour de jeunes enfants. En plus, on peut facilement rejoindre des sites impressionnants sans avoir besoin de crapahuter ou de faire trop de route.

A la piscine en Islande

Durant ce voyage, on a zappé le Blue Lagoon, où on était déjà allés en 2012. Cette piscine est magnifique mais très touristique et on avait envie d’expériences plus authentiques. Mais on n’a pas manqué de baignades pour autant; il y a plus de 120 piscines publiques en Islande, chaque village ou presque en a une et l’agglomération de Reykjavik en compte 17 à elle seule. Attention, quand on parle de piscines, il s’agit de véritables complexes aquatiques comprenant souvent piscine de taille olympique, piscine peu profonde pour les enfants, aire de jeux, toboggans, hammam et hot pots, les jacuzzis à l’Islandaise. Les plus courageux pourront même tenter le cold pot, c’est vraiment très froid ! Comme les piscines ferment généralement à 21:00, nous avions l’habitude d’y finir nos journées, d’y prendre une douche et de rentrer en pyjama, comme les Islandais. Attention, il faut se laver entièrement nu avant de rentrer dans la piscine, si vous tentez de vous esquiver, comme une jeune touriste que j’ai vue négliger la douche, tout le monde fera les gros yeux. L’entrée est vraiment peu chère, 650 kr (5 euros ) pour un adulte & 150 kr ( 1 euro ) pour un enfant. Vous trouverez un guide complet des piscines de l’agglomération de Reykjavik ici. La plupart des touristes vont à Laugardalslaug, la plus grande piscine d’Islande mais voici notre top 3 des piscines de l’agglomération de Reykjavik :

  • 1 Kópavogslaug, immense, très bien équipée et généralement calme
  • 2 la chic Seltjarnarneslaug dans la péninsule de Seltjarnarnes à l’ouest du centre-ville, aux eaux riches en minéraux et par chance la plus proche de notre maison durant notre séjour
  • 3 Árbæjarlaug, parfaite en famille. Les enfants ont adoré le passage aquatique pour passer de la piscine intérieure à l’extérieure

Et si vous recherchez une alternative moins fréquentée au Blue Lagoon et partez faire le tour de l’île, Myvatn Nature Bath est un excellent choix.

Trip Iceland July 2015 road n°1

22:00,  péninsule de Snaefellsnes

Préparer ses repas en Islande

La encore, je pense qu’il vaut mieux s’adapter. L’Islande est loin de tout et les produits importés arrivent principalement par bateau, un bien long voyage. Au fait, saviez-vous que les Islandais sont ,avec les Mexicains, les plus grands consommateurs de Coca-Cola au monde? Dans les supermarchés, on trouve des rayons entiers de frigos remplis de Coca-Cola et ils ont même une usine de fabrication sur place.

Le budget nourriture est élevé, les produits sont généralement 30 à 80% plus chers qu’en France mais voici mes astuces pour jongler avec ces contraintes. Comme la plupart des habitants de Reykjavik, j’ai panaché mes achats entre supermarchés discount – le supermarché au logo de cochon et frigos géants Bonus fait l’affaire, en plus, ils vous offrent le café à l’entrée – et supermarché haut de gamme, Hagkaup au style d’une épicerie de luxe. Cela me permettait de faire des économies sur les produits de base et de trouver des produits plus raffinés pour se faire plaisir.

Les produits locaux sont absolument délicieux, il serait dommage de s’en priver. Côté viande et produits de la mer, l’agneau islandais, les noix de Saint-Jacques et le saumon sauvage sont extraordinaires. Le saumon fumé roulé dans l’aneth était notre indispensable pour nos bagels de pique-nique. Chez Hagkaup, vous trouverez aussi d’excellents sushis et buffet de salade fraîche pour un repas à emporter.

Les Islandais raffolent de produits laitiers et LA marque Islandaise MS, présente partout dans le pays, en propose de succulents. Nous avons bien sûr adoré le skyr, un yaourt épais et crémeux, dans lequel la cuillère tient debout, mais aussi les yaourts à boire, le lait chocolaté et le fromage bleu. Mais le lait tout simple est aussi fantastique, il goûte l’herbe grasse et l’iode mélangés.

Rayon pains, les Islandais assurent grave et les boulangeries en proposent une grande variété, dont le rúgbraud, un pain brun aux accents de pain d’épice, que nous avons immédiatement renommé “pain gâteau” et qui était, avec les petites crêpes, les Skonsur, de tous nos petits-déjeuners.

Côté fruits et légumes, on trouve des tomates, concombres, bananes et pommes locaux, qui permettent d’ajouter une touche de fraîcheur à l’alimentation. Hagkaup offre une jolie sélection de légumes frais mais il faut y mettre le prix, du coup, nous nous sommes adaptés et avons rusé avec les fruits et légumes surgelés. Les sachets de fruits surgelés, que je mixais en smoothie ont eu beaucoup de succès à la maison, comme les woks de légumes surgelés à la Thaïlandaise.

Par contre, si vous voulez boire de l’alcool, vous pouvez prendre une ou deux bouteilles de vin avec vous, et la dernière chance d’en acheter à un tarif pas trop prohibitif reste la boutique de l’aéroport. C’est assez amusant de voir les Islandais remplir leur caddie avant de récupérer leurs bagages. Les Islandais sont amateurs de café, il est souvent excellent dans les bars du pays et les pâtisseries sont généralement aussi délicieuses que généreuses.

Côté sucré, je vous conseille vivement de tester le draumur, une barre chocolatée traversée d’un bâtonnet de réglisse salée. Un peu bizarre au début, on en raffole vite – ou pas. Par contre, je n’ai pas testé le poisson séché en snack.

J’espère que ces petits détails pratiques vous seront utiles. Nous avons adoré ce voyage, et espérons avoir l’occasion d’y repartir. Nous avons la chance d’avoir pas mal voyagé mais l’Islande est le pays le plus incroyable que nous ayons vu, ex-aeaquo avec la Nouvelle-Zélande, exactement de l’autre côté de la terre.

Je serai très heureuse de répondre à vos questions sur l’Islande, de lire vos précisions si vous y êtes déjà allé, n’hésitez pas à me laisser un commentaire.

This post was written by Daphné

 

 

26
Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
mila
mila

Merci, merci de toutes ces précisions !

carole

Taktak Daphné pour ce post… j’ai retrouvé en te lisant tous pleins de détails très justes que j’ai appréciés en Islande ou qui me rappellent de bons moments… vedur, skyr, skonsur… jusqu’au frigos geants de Bonus ! La révélation des piscines islandaises… et des hot pots.
Esperons que le developpement touristique ne gache pas trop les futures decouvertes… mais tout ce qui est à voir à 2h de la capitale me semble « encombré ». Il faudra peut-etre y retourner en hiver !

mila
mila

Super ! Je prépare une surprise pour l’anniversaire de mon mari (un trek en Islande) donc imaginez comme tout cela tombe à point nommé !
Et j’aime aussi votre gentillesse pour répondre ainsi aux commentaires.

Christine
Christine

Merci beaucoup Daphné, nous venons tout juste de conclure un échange Quebec-Islande pour 3 semaines cet été et ce petit résumé met l’eau à la bouche. Auriez-vous un guide touristique et une carte d’Islande préférés à nous suggérer? Merci!

Martine
Martine

Merci pour cet article qui m’a rappelé des bons souvenirs! 🙂 Notre premier échange de maison…
Notre coup de cœur piscine: celle de Moesfellsbaer, à environ quinze minutes au nord de Reykjavik, parfaite avec des enfants….et comme c’est un peu en-dehors, nous devions être les seuls touristes 😀

Martine
Martine

Si on se limite au Blue Lagoon, on manque un indispensable de l’expérience islandaise…les douches communes Seules les piscines authentiques n’ont aucune douche individuelle! La première fois c’est un peu bizarre, puis on s’y habitue et on finit par apprécier
Nous n’avons pas essayé la plage chauffée, mais les enfants ont fait trempette dans l’océan sur la très belle plage de Gardur, au sud-ouest de Reykjavik (pas nous….on a gardé nos vestes…et on a fait des photos )
Mais tout comme vous…on y retournera…encore beaucoup à découvrir, c’est un pays qui laisse un goût de « reviens-y »….

trackback

[…] hors des sentiers battus et de découvrir des endroits sauvages. Et puisque grâce à notre échange de maison à Reykjavik on avait un 4×4 à disposition, pourquoi ne pas partir à l’aventure ? […]

Marc
Marc

Petite précision:
Vedur veut dire « temps » (le temps qu’il fait)
Vedurspá veut dire prévision du temps ou météo

MICHEL REA
MICHEL REA

Comment avez vous trouvé la famille qui échange avec vous?

Merci

les pintadeaux

Merci bcp pour ce chouette article !!

Elodie

Merci Daphné pour ce résumé bien complet ! Nous partons en Islande début août, et à défaut d’avoir trouvé un échange de maison, nous avons loué un camion aménagé 😉
Je note précieusement tes articles, pour finir de préparer ce beau voyage.