amsterdam en vélo

Mon guide pratique pour faire du vélo à Amsterdam

Dans cet article, je vous donne toutes les infos pratiques pour faire du vélo à Amsterdam et découvrir la ville à hauteur de selle telle que la vivent ses habitants. 

Faire du vélo à Amsterdam

Je pose mon appareil photo dans la caisse à l’avant, un quart de tour de clé à gauche – hop, mon vélo est déverrouillé. J’empoigne le guidon, m’assied sur la selle, premiers tours de pédale pour rejoindre la piste cyclable au bout de la rue. Tourner, rejoindre la meute des cyclistes qui m’aspire. Passer une vitesse plus longue, déjà le feu vire au vert. On passe devant tout le monde  – si tu veux faire tu vélo à Amsterdam , vas falloir t’y habituer : tu as toujours priorité. Je traverse la rue et file dans Vondelpark. Un peu plus vite encore, je roule en pleine nature, grisée par le souffle du vent qui emmêle mes cheveux. Ça double à gauche, à droite, des vélos traversent dans tous les sens. On se frôle dans un ballet millimétré et moi, au milieu, je continuer à avancer. Une parmi 500 000 cyclistes ce matin à Amsterdam. On est une horde. Que dis-je, nous sommes les rois de la ville !

Au sommaire :

  • Le vélo, mode de déplacement préféré des Amstellodamois
  • Pourquoi faire du vélo à Amsterdam
  • Avantages et inconvénients
  • A faire / à ne pas faire en vélo à Amsterdam
  • Utiliser un bakfiets
  • Idées d’excursion en vélo près d’Amsterdam

amsterdam à vélo

Le vélo , mode de déplacement préféré des Amstellodamois

Ne cherchez plus, Amsterdam c’est LA ville du vélo. Sur les 750 000 habitants de la capitale des Pays-Bas, plus de 500 000 se déplacent chaque jour à vélo. Imaginez un peu : ensemble, les habitants d’Amsterdam parcourent plus de 2 millions de km par jour !

Ici, tout est fait pour que les cyclistes se déplacent aussi facilement que possible ; les Pays-Bas sont d’ailleurs le seul pays au monde où il y a plus de vélos que d’habitants. Impossible de priver un néerlandais de son vélo; que ce soit pour aller à l’école, au travail, faire ses courses, rejoindre des amis ou partir en voyage ( oui, il y a des routes spéciales qui traversent tout le pays ), le vélo est toujours le meilleur moyen de transport. C’est écologique, économique, on se faufile partout, se gare ( presque ) où on veut. Et grâce au bakfiets, géniale invention néerlandaise, on peut même transporter enfants et animaux en toute sécurité.

faire du vélo à Amsterdam

Pourquoi faire du vélo à Amsterdam

Faire du vélo à Amsterdam , ce n’est pas juste une manière de se déplacer : c’est la meilleure façon de découvrir l’esprit de cette ville et de ses habitants.

Pendant notre échange de maison à Amsterdam, j’ai parcouru plus de 130 km en 6 jours. A vrai dire, j’ai même essentiellement axé mon voyage sur cette idée simple : découvrir Amsterdam à vélo . C’est pour moi le meilleur moyen de comprendre la ville et de l’apprécier pleinement. Faire du vélo à Amsterdam nous a permis de sortir des quartiers touristiques pour explorer une Amsterdam insolite , que peu de touristes ont l’occasion de découvrir.

Grâce à nos vélos, on a pu faire une virée vers Durgerdam, passer le dimanche dans Amsterdam Bos, la sortie préférée des familles amstellodamoises, et visiter la ville à notre rythme, sans aucune contrainte.

faire du vélo à Amsterdam

Avantages du vélo à Amsterdam

  • Le vélo est le moyen le plus simple et le plus rapide de rejoindre sa destination.
  • Comme Amsterdam est compacte, en 15 minutes on traverse la ville.
  • Tout est pensé pour faciliter la vie des cyclistes.
  • Il y a 400 km de pistes cyclables dans Amsterdam , on a le droit de prendre les rues à contre-sens, traverser les parcs à vélo et les feux sont réglés de manière à donner la priorité au vélos.
  • D’ailleurs la règle est simple : les vélos ont toujours priorité – ici les cyclistes règnent en maître sur la ville.
  • Plus besoin d’attendre un tram.
  • Ni de chercher une place de parking.
  • Il y a plein d’emplacements pour garer les vélos, y compris devant les supermarchés qui possèdent tous un parking à vélo.
  • C’est un moyen de transport économique, écologique et silencieux.
  • Surtout, c’est la meilleure manière de découvrir Amsterdam à travers les yeux de ses habitants.

Inconvénients du vélo à Amsterdam

  • Les néerlandais roulent vite, très vite – c’est leur moyen de transport préféré et ils ne sont pas là pour flâner.
  • Tout le monde roule à vélo, la circulation est souvent dense, et on voit même des embouteillages de vélos aux heures de pointe.
  • Il faut donc toujours rester vigilant.
  • S’il pleut, mieux vaut prévoir des vêtements adaptés – chez Hema * par exemple ( sorte de Monoprix local ) on trouve un plein rayon d’accessoires vélo avec capes, surpantalons et bottes à petit prix pour faire du vélo sous la pluie.

Amsterdam vélo en famille

Ce qu’il faut savoir avant de faire du vélo à Amsterdam

N’oubliez jamais que le vélo n’est pas considéré ici comme un loisir mais comme un moyen de transport. Les amstellodamois qui roulent à côté de vous ne sont pas en vacances, ils ont choisi de se déplacer à vélo parce que c’est pratique, rapide, et adapté à leur quotidien. Alors avant de vous lancer, voici quelques règles de bon sens pour faire du vélo à Amsterdam :

louer un vélo à AmsterdamAmsterdam excursion à vélo

A faire

  • Pour vous guider, je vous conseille vivement d’utiliser une carte type Google Maps ( j’en parle dans mon guide des applis de voyage ). Le chemin le plus court n’est pas forcément le plus adapté à vélo et Google Maps privilégie les itinéraires comportant des pistes cyclables, ce qui simplifie beaucoup vos déplacements.
  • S’il y a une piste cyclable, prenez-là ! Ne roulez pas sur la route, ou pire, sur le trottoir. Chacun sa place aux Pays-Bas et les pistes cyclables sont suffisamment nombreuses pour ne pas gêner les autres usagers.
  • Dans le doute, le plus simple est de suivre les autres vélos.
  • Soyez attentifs, la circulation est dense et les vélos vont vite.
  • Restez bien à droite pour laisser les autres usagers vous dépasser ( je ne veut pas présumer de vos forces, mais il est probable que vous allez vous faire dépasser ).
  • Attention, les scooters et voiturettes électriques qui roulent à moins de 25 km/h ont aussi le droit d’emprunter les pistes cyclables. Laissez-leur le passage.
  • Pour vous habituer à faire du vélo à Amsterdam , pourquoi ne pas vous entraîner en roulant dans Vondelpark , ou prendre le ferry pour pédaler dans le nord de la ville, bien plus calme ? Dans ce précédent article, je vous parle d’un bon loueur de vélos à côté de Vondelpark.

faire du vélo à Amsterdam

A ne pas faire

  • S’arrêter au milieu de la piste cyclable, même si elle est vide. C’est un peu comme s’arrêter sur l’autoroute : c’est malpoli – et surtout dangereux. Pour regarder votre chemin, arrêtez-vous sur le côté.
  • Pareil si vous êtes à pied : ne vous tenez pas au milieu d’une piste cyclable ( je pense que c’est le sujet d’agacement n°1 vis-à-vis les touristes ).
  • Pédaler à deux de front, surtout si on roule tranquillement en discutant. Vous tenez une excellente raison de vous faire sonner !
  • Couper la voie aux bakfiets, ces vélos cargos. Ils ont plus de mal à redémarrer, il est de coutume de les laisser passer.
  • Abuser de la sonnette : utilisez-là à bon escient, uniquement en cas de danger immédiat.
  • Au feu rouge, mettez-vous dans la queue, dans la file du côté duquel vous continuez, pour ne pas couper la route aux cyclistes derrière vous.
  • Garer votre vélo n’importe où : on regarde bien les panneaux d’interdiction, on ne se gare pas au milieu du trottoir ou devant une porte. Souvent, les zones de parking pour les vélos sont matérialisées au sol.

bakfiets

Le bakfiets : une solution idéale pour les familles

Si vous visitez Amsterdam en famille , l’idéal est de louer un bakfiets – c’est le vélo que vous voyez dans cet article. Avec sa grosse caisse à l’avant, le bakfiets permet de transporter jusqu’à 3 enfants et des courses. C’est une manière ludique est confortable de visiter Amsterdam en famille : les enfants sont installés en toute sécurité à l’avant ( ils ont même des harnais de sécurité ) et vous pouvez aussi caser pique-nique et affaires pour les journée dans sa caisse. Ce vélo typiquement hollandais est extrêmement courant à Amsterdam – presque toutes les familles en ont un !

amsterdam bakfiets

Astuces pour faire du bakfiets à Amsterdam

  • Si vous n’avez jamais roulé en bakfiets, entraînez-vous avant de partir dans les petites rues d’Amsterdam. Comme pour les vélos classiques, l’idéal est de le louer près de Vondelpark pour le tester tranquillement.
  • Attention, le bakfiets est lourd : il est difficile de le soulever et le conduire nécessite un bon équilibre.
  • Installez votre enfant au centre du bakfiets, pour ne pas le déséquilibrer – sinon vous devrez compenser en roulant. Pareil si vous avez plusieurs enfants, répartissez les charges.
  • Vérifiez donc que le bakfiets que vous louez à bien 7 vitesses. Les modèles basiques à 3 vitesses sont moins confortables pour passer les ponts.
  • Le bakfiets est également plus long qu’un vélo classique. Son rayon de braquage est donc plus important.
  • Tenez-en compte : si possible, choisissez un petit modèle ( 230 cm de long ) pour commencer. Le modèle long fait 260 cm de long, ça fait une grosse différence à l’usage.
  • Les néerlandais transportent même leurs bébés en bakfiets en posant poussette et nacelle dedans.
  • Par pitié, évitez à tout prix les bakfiets en forme de sabot hollandais que proposent certains loueurs : aucun amstellodamois n’a ça !
  • Et surtout, éclatez-vous !

excursion en vélo près Amsterdam

Excursion en vélo près d’Amsterdam

Profitez de votre petite reine pour partir faire une excursion en vélo près d’Amsterdam. Je vous conseille tout particulièrement de découvrir la rive nord d’Amsterdam, aux charmantes maisons anciennes. Un ferry gratuit vous permet de traverser l’Ij pour rejoindre Durgerdam en passant à travers les polders. Ici, vous découvrirez une Amsterdam très calme, bien loin des clichés.

vélo à Amsterdam

Une autre chouette option consiste à aller au sud vers Amsterdamse Bos, une immense forêt qui abrite ferme pédagogique, jardin japonais, île – aire de jeux et bateaux électriques pour les enfants. Promis, je vous en parle bientôt !

vélo Amsterdam

Et toi, as-tu déjà fait du vélo à Amsterdam ?

Est-ce une expérience qui te tente ?

* lien affilié

 

28 comments

  1. Merci pour cet article ! Nous partons cet été à Amsterdam donc je garde précieusement tous tes bons conseils. J’ai juste une interrogation quant à la sécurité des bakfiets, est ce que des casques sont généralement fournis ? Maman d’un petit de presque 5 ans et d’une petite de 6 mois, l’accident est un peu ma hantise ! Je me demande même si je ne préférerais pas le porte bébé traditionnel sur la roue arrière ! À réfléchir. Bonne soirée

    1. Bonjour Aude,

      chouette, c’est une destination géniale avec des enfants ! Vous allez vous régaler.

      Tu remarqueras vite que personne ne met de casque aux Pays-Bas; ça m’a surprise au début mais je pense que c’est lié au fait que le vélo fait partie intégrante de la vie quotidienne. On enfourche son vélo pour faire 200 m pour acheter le pain, puis on s’arrête à la poste, dépose les enfants à l’école. J’ai d’ailleurs été surprise de ne pas voir d’accidents pendant notre séjour. Vu le trafic dingue qu’il y a, on pourrait croire qu’à tout moment, ça va arriver.

      Pas de panique, les loueurs de vélos peuvent te fournir les casques si tu le leur demande. J’avais loué mon bakfiets chez A Bike, juste à côté de Vondelpark et ils prennent un petit supplément pour ça.

      Avec une petite de 6 mois, le plus sûr est peut-être de la mettre dans le bakfiets installée dans une nacelle, qui la protègera bien ( quoique, j’ai halluciné un jour en voyant une maman me dépasser en pédalant avec son nouveau-né en écharpe. Ce petit bout ne pouvait pas avoir plus d’un mois, et filait déjà à plus de 15 km/h avec sa maman. A ce moment-là, j’ai compris que les néerlandais ont une relation complètement fusionnelle au vélo ;-).

      1. Ah, et si jamais vous ne vous sentez pas de pédaler dans Amsterdam, mais voulez expérimenter le vélo aux Pays-Bas, ça vaut vraiment le coup de monter au nord jusqu’à Durgerdam – ces coins sont adorables et très tranquilles. J’ai prévu de publier bientôt une idée de variante au retour, pour faire une boucle 😉 .

        1. Merci Daphné pour toutes ces infos! Hâte de lire ton prochain article. Je pense que je serais effectivement plus à l’aise en sortant du centre d’Amsterdam. Bonne fin de journée

  2. Ahlala ! Tu me vends du rêve là !
    Mon conjoint ayant vécu à Amsterdam dans sa jeunesse, un séjour avec nos 2 enfants s’imposera un jour ou l’autre, et le vélo sera forcément de la partie !

    1. Quelle chance Sabrina ! Je me demande comment est le quotidien là-bas ? Ce que j’en aperçois à chaque nouvel échange de maison me plait beaucoup. En a-t-il de bons souvenirs ?

      1. Oh oui, de tellement bons souvenirs qu’il parle parfois d’y retourner (moi je n’y ai passé que 3 jours en tout et pour tout il y a 15 ans…). Et ce qui est rigolo, c’est qu’il parle encore très bien le flamand, ce qui est plutôt rare en France et cela surprend parfois les touristes néerlandais.
        Il me racontait que les déménagements se font également en bakfiet, les habitants d’Amsterdam doivent avoir de sacrés bons mollets !

  3. Merci pour cet article qui nous fait voyager. C’est peu probable que j’aille un jour à Amsterdam faire du vélo mais je profite du dépaysement car ton récit est très vivant et j’aime bien savoir comment les gens vivent ailleurs.

    1. Comme toi, j’adore lire des récits même d’endroits où je ne vais pas; c’est toujours fascinant de voir comment on vit ailleurs. A Amsterdam, le vélo est vraiment roi; il y en a plus que d’habitants. Normal, certains ont un vélo à la maison, puis un garé près de la gare pour continuer leur chemin vers le travail, un vélo normal plus un bakfiets ou vélo de course. Résultat; des embouteillages de vélos. Un jour, on a loué une voiture et là, j’ai réalisé l’enfer que vivent les conducteurs à Amsterdam ; tout est fait pour te décourager de prendre ta voiture et te proposer d’autres solutions. Et je trouve que c’est très bien comme ça !

  4. merci, un billet comme je les aime, avec beaucoup de bons conseils..
    bon WE!

    1. Comment aurais-je pu rentrer sans faire cet article Catherine 😉 ? Le vélo fait complètement partie de l’identité d’Amsterdam !

  5. J’ai adoré te lire et je me voyais déjà cheveux au vent sur les routes au milieu des champs, des chèvres, des bois et voyant tout ça bien installée dans le baktruc (ça existe un modèle pour rousse feigniasse ?!!!!)
    C’est vrai que lorsque j’ai passé une journée à Amsterdam il y a 2/3 ans, le nombre presqu’affolant pour qui n’a pas l’habitude, de vélos et le ballet réglé au millimètre entre les différents types de transport m’avaient espantée ! Et que dire de la décoration originale, joyeuse et drolatique de certaines bicyclettes 🙂
    Tes descriptions sont dignes du meilleur guide et même plus avec toutes les astuces et indications que tu donnes.
    Les photos font voyager, j’ai l’impression d’être partie avec vous (mais vaut mieux pas, je suis pas certaine de suivre le rythme, un peu vieille, beaucoup feigniasse bref je me disputerai la place dans le bakmachin avec Virgile !!!!!!) ou alors un velo électrique ça existe là-bas ? La photo de Virgile avec un pied en dehors prêt à sauter (?) pour de nouvelles découvertes est excellente 🙂
    T’es récits de voyage sont une mine d’or pour qui veut découvrir de façon originale un endroit ! T’ai-je déjà dit que j’avais donné le lien vers ton Londres secret à des amis qui doivent y partir en fin d’année :-;

    1. Si tu n’as vu que le centre historique, je comprends que l’idée de faire du vélo à Amsterdam puisse sembler impressionnante. Certains quartiers ont été complètement délaissés par ses habitants, tant il y a de touristes – qui viennent d’ailleurs parfois pour de mauvaises raisons, donnant une image un peu creepy de la ville, si loin de la réalité de ses habitants.

      Oui, les néerlandais ont une vraie relation fusionnelle avec le vélo; j’adore les guirlandes de fleurs, décos de roues et jolies sonnettes qui ornent certains d’entre eux. Hema propose d’ailleurs une chouette sélection d’accessoires à petit prix pour tuner sa bécane 😉 .

      Oui, bien sûr, tu peux louer un vélo électrique à Amsterdam; certains sont d’ailleurs très design ( j’ai vu Philéas baver sur le modèle de ses rêves ). Oh chouette, tu me diras si la carte de Londres leur a plu ?

  6. Oh la la que j’ai hâte d’y être! On hésite encore à prendre nos deux vélos ou seulement un et louer sur place un bakfiet ? J’aimerai tellement essayer! D’ailleurs ça se trouve nos hôtes en ont un ? je vais leur demander. Merci en tout cas pour cette délicieuse description de ton séjour en vélo. Est ce que tu prépares un article sur ce que vous avez visité? Bisous!!

    1. Coucou Charlotte; oui, ça vaut le coup de demander à tes échangeurs s’ils en ont un – qui sait ?

      Pour la location, je pense que votre décision sera fonction de votre budget; un bakfiets coûte environ 30 € par jour – ce qui fait un sacré budget à la fin du séjour. Mais c’est tellement chouette ! Peut-être peux-tu opter pour une solution intermédiaire en louant pour 24 h, histoire de tester ? De ce que je devine de vous, je pense qu’une virée à vélo à Durgderdam pourrait vous plaire; c’est complètement méconnu des touristes et on découvre que le nature est juste à côté de la ville, avec d’adorables villages au milieu des polders ( si jamais tu y vas, envoie-moi un message, je peux te proposer une boucle testée lors de notre séjour ).

      Oui, bien sûr, j’ai quelques idées d’articles 😉 Mais d’abord, place au week-end ! Bon voyage à vous 3

  7. Ouiiii! J’ai fait du vélo à Amsterdam et visité Durgerdam, grâce à toi !
    On avait loué, ce qui fait qu’on avait freins et vitesse parce que le rétro-pédalage, moi, je crains !
    Et nous revenons d’une grande virée en vélo à Bruges (enfin, par rapport à vous, c’est une toute petite mais c’était génial).
    Le seul souci c’est que maintenant, je VEUX retourner à Amsterdam !

    1. Ah Yanne; il faut retourner à Amsterdam; j’ai une boucle à vélo à te proposer pour rallonger la balade à Durgerdam à travers les polders – tu me crois si je te dis que c’est absolument adorable plus loin aussi ?

      Mais non voyons; la plupart des néerlandais ont des vélos à freins – nos échangeurs ont tous été munis de ce petit accessoires qui change tout ( et de vitesses ). Merci pour tes bons baisers de Bruges ! Bonne fin de séjour au plat pays, bises.

  8. J’ai testé Amsterdam mais pas à vélo ! 🙂 En fait j’ai surtout été marquée par tous ces vélos à Utrecht. A Amsterdam il y a tellement de monde que cela circule moins à vélo (je parle du centre et pas des petites rues). Ma soeur vit aux Pays Bas, à Amsterdam, du coup nous avons un guide rien que pour nous, ça c’est chouette ! 🙂 Tes photos sont très jolies !

    1. Tu me donnes envie Gaëlle; je ne suis passée qu’une fois à Utrecht mais je garde un excellent souvenir de cette ville – qui plus est, il y a très peu de touristes. Oui, l’hyper-centre d’Amsterdam n’est pas très agréable à vélo. C’est pourquoi je conseille d’ailleurs dans l’article, si on n’est pas habitué, de louer son vélo vers Vondelpark pour prendre ses marques plus tranquillement.

      Quelle chance de pouvoir conjuguer Amsterdam avec des visites familiales – qu’il doit bon faire vivre aux Pays-Bas.

  9. Mais quel chouette article Daphné, encore une fois ! Bravo !
    Je n’ai fait qu’une fois du vélo dans Amsterdam, j’étais enceinte de mon aînée ! Sinon, j’ai pas mal pédalé dans le pays, et notamment avec une carriole à l’arrière dans laquelle il y avait ma seconde (5 mois à l’époque) dans son maxi-cosy pendant que sa sœur était sur un siège sur le vélo de son père. Notre petite adorait ces virées à vélo. Je me rappelle toutefois d’un virage mal négocié qui a renversé la carriole (et le vélo), mais heureusement notre bébé était bien arrimée, et il n’y a pas eu de mal…
    Je me rappelle de ma belle-soeur qui, quand les enfants étaient petits, les déposait à l’école en partant au travail : deux dans la carriole, et un dans le siège devant sur le guidon ! Presque aussi foufou que de voir une famille entière sur une mobylette au Maroc !

    1. Aïe, j’imagine votre frayeur ! Pendant notre virée en bakfiets à Durgerdam, je me suis faite doubler par une maman qui pédalait avec son nourrisson en écharpe. Le modèle en question devait avoir une poignée de semaines – je n’ose même pas imaginer la chute. Mais les néerlandais ont vraiment une relation fusionnelle avec leurs vélos – je les envie d’ailleurs ; qu’est-ce que ce serait chouette de pouvoir combiner quotidiennement déplacements et sport. J’en ai définitivement marre de passer une partie de ma vie en voiture !

  10. 15 mn pour traverser Amsterdam !!
    Mon dernier voyage : j’ai passé 1 h à trouver l’entrée du parking de l’hotel dans l’hyper-centre (au marché au fleurs, oui oui des fois je voyage dans des palaces… C’est là que je choppe les mini-boîtes de vermicelles au chocolat) ! J’ai fait 12 fois le même tour, j’ai prié pour qu’aucun vélo ne se jette sous mes roues… C’est sur j’aurai mieux fait de le faire à vélo.
    J’ai donc parké l’auto au parking et 2 jours plus tard j’ai voulu quitter le parking : dont la sortie se trouvait dans une rue piétonnisée le temps de la parade de la Gay pride : je vous laisse imaginer la suite ? Oui oui !

    1. Un jour, j’ai loué une voiture pour faire une virée en dehors d’Amsterdam – et là, j’ai illico compris pourquoi tout le monde roule à vélo là-bas. Amsterdam en voiture, c’est un véritable enfer; tu es tout en bas de la chaîne alimentaire, tu n’auras jamais priorité, les rues sont toutes en sens interdit pour toi ( mais pas pour les vélos, donc ) et à chaque tournant tu pries pour ne pas voir débouler à toute berzingue un de ces maudits cyclistes. Bref, a unique experience !

      1. Même la traversée de Londres en roulant à gauche à 20 miles / heure avec des radars tous les 100 m et caméras prêtes à te flasher si tu as le malheur de t’arrêter au milieu d’une intersection c’est peinard à côté.

  11. Merci pour tous ces conseils avisés ! Nous aimons énormément les Pays-Bas et Amsterdam -plusieurs séjours avec élèves, donc sans vélos, c’est déjà compliqué de faire évoluer une cohorte de 48 ados qui de préférence aiment stationner sur les pistes cyclables ou marchent le nez en l’air … !
    Et quelques séjours en famille. On n’a jamais osé circuler dans Amsterdam en vélo, parce que justement ça va vite ! par contre quel plaisir quand nous étions dans la campagne : 5 jours à pédaler avec une sensation de sécurité jamais éprouvée en France . Le retour a d’ailleurs été un peu violent . J’habite une ville où la pratique du vélo devrait arriver dans 50 ans 😀 et où la majorité des gens circulent en voiture même pour faire 100m, et qui te font bien sentir que toi et ton vélo, vous em.. le monde …
    Bref, le prochain voyage à Amsterdam, on osera le vélo !

    1. Tu as toute ma sympathie Madame Alfred – quelle abnégation ! ( Si tu me dis que tu les as traînés dans les escaliers du Rijksmuseum, alors là, on passe au stade de l’admiration éternelle ).

      Oui, les néerlandais filent – ils ne sont pas là pour flâner. Si tu préfères commencer par des rues tranquilles, je te recommande vivement la balade jusqu’à Durgerdam, un adorable village de pêcheur au nord d’Amsterdam – tu y seras tranquille pour pédaler.

      Ici aussi, je me désespère de pouvoir enfin vivre à vélo – on aurait pourtant tous tant à y gagner !

  12. Ah ah ah ! alors :admiration éternelle !!
    Bon, ce sont des lycéens, quand même, et en spécialité ou option fac. arts plastiques, donc a priori intéressés ! et ils le sont . Mais on a bien failli perdre une élève à Amsterdam, justement, qui a traversé le nez en l’air … il y a un truc qui se déconnecte à l’intérieur de leur cerveau dès qu’ils sont en voyage scolaire à l’étranger , des barrières qui sautent ! ou une telle confiance en nous, qu’ils savent qu’on les sauvera en toute circonstance ! (j’ai fait fuir un pickpocket à Bruxelles qui allait se faire le sac d’une élève, avec une voix venue de je ne sais où ! c’est comme ça que les légendes naissent…) . En tous cas, même si c’est épuisant, c’est toujours passionnant et ça les transforme à chaque fois . Ils ont beaucoup de chance … cette année, nous les avons emmenés 5 jours à Venise, pour la Biennale, logés dans venise (c’est la 1e fois qu’on y parvenait, les fois précédentes, c’était hôtel à Punta Sabbioni et vaporetto matin et soir, c’est bien aussi), voyage en train de nuit (1e fois aussi ! le car pendant 15h ça commence à être dur pour nos vieux os!) , certains élèves prenaient le train pour la 1e fois. Bref, un voyage qu’ils ne sont pas près d’oublier (Biennale, Palazzo Fortuny, Dogana, Palazzo Grassi, Palais des Doges, errance dans les ruelles le jour et le soir avec légendes qui font un peu peur…) . L’an prochain, ce sera Berlin.
    Merci pour l’article sur Cracovie. La Pologne m’attire beaucoup, et là tu m’as convaincue ! Y plus qu’à ! (mais en famille 😉 !)

Laisser un commentaire