comment écrire un article de blog

Ecrire un article de blog : les bases du SEO

Dans les coulisses du blog

J’ai envie de partager avec vous les dessous du blog pour vous expliquer ce qui se trame en coulisse. Vous avez été nombreux à répondre au sondage pour améliorer mon blog et j’ai pensé que ce serait intéressant d’aller plus loin.

J’aimerais vous expliquer les spécificités de l’écriture d’un article de blog et bases du SEO. Je sais, on a fait plus glamour. Mais on y est confrontés chaque jour dans nos recherches internet. Pourtant c’est un sujet souvent méconnu. 

En quoi écrire un article de blog est-il particulier ?

Quand j’ai débuté mon blog il y a un peu plus de 2 ans, j’étais complètement novice. J’en lisais régulièrement mais ne m’étais jamais penchée sur les aspects techniques. Comme presque tous les blogueurs, j’apprends sur le tas, jour après jour. Je suis encore très loin d’en maîtriser tous les aspects techniques mais en 2 ans, j’ai déjà parcouru un sacré chemin.

Pourquoi optimiser l’écriture d’un article de blog ?

Au début, je pensais pouvoir écrire un article de blog comme j’écrirais dans un carnet; en suivant mes idées, et rien d’autre. F**k les diktats, je serais punk et n’en ferais qu’à ma tête. Sauf que. Je vous en ai déjà parlé, j’ai envie de faire de be frenchie un lieu de partage. Quand je publie un DIY ou récit de voyage, j’ai l’espoir qu’il puisse être utile à quelqu’un.

Il a bien fallu me rendre à l’évidence : pour qu’un lecteur potentiel tombe sur mon super article, il faut qu’un moteur de recherche l’affiche dans ses résultats. Pour cela, je dois respecter quelques règles simples. C’est alors que je me suis plongée dans le SEO pour en comprendre les bases.

Qu’est-ce que le SEO ?

Si vous n’avez jamais entendu parler de SEO, pas de panique; c’est juste le signe que vous êtes une personne parfaitement normale qui n’a jamais mis les mains dans le cambouis du web. Pour faire simple, le SEO , ce sont les techniques de référencement naturel qui permettent de donner plus de visibilité à une page web dans les résultats de recherche.

A quoi sert le SEO ?

Quand on fait une recherche sur le web, le but du moteur de recherche est de répondre de manière pertinente à notre question. Par exemple, si vous entrez simplement bibliothèque, le moteur de recherche ne saura pas si vous :

  • cherchez les bibliothèques les plus proches de chez vous
  • voulez aller sur le site de la Bibliothèque Nationale de France
  • ou plutôt un catalogue de livres en ligne
  • aimeriez qu’on vous propose des idées pour intégrer une bibliothèque dans votre déco
  • souhaitez acheter une bibliothèque
  • voulez fabriquer une bibliothèque DIY

Comprendre les résultats proposés par un moteur de recherche

En affinant les termes de votre recherche, vous obtiendrez une réponse plus pertinente. A l’inverse, si vous faites une recherche trop précise, qui n’obtient pas de réponse directe, le moteur de recherche va analyser votre demande pour trouver la réponse la plus approchante.

Par exemple, j’ai cherché : fabriquer bibliothèque escargot. Google m’a proposé :

  • de construire une bibliothèque en forme de spirale
  • des idées pour créer une bibliothèque originale
  • bibliothèques de forme naturelle DIY
  • et plus loin un tuto vidéo pour faire un escargot en métal

Il est probable que personne n’ait jamais publié de tuto pour faire une bibliothèque en forme d’escargot. Mais Google a compris le sens de ma recherche et m’a proposé des solutions alternatives pertinentes.

référencement naturel seo

Comment un moteur de recherche trouve-t-il les réponses pertinentes à une question ?

D’abord, le moteur de recherche doit analyser votre demande. Il le fait en fonction des autres questions posées par les internautes. Mais il analyse aussi en permanence les réactions des gens face aux réponses qu’il apporte. Par exemple, si les visiteurs quittent immédiatement une page web sans lire un article, c’est probablement que celle-ci n’était pas pertinente.

Mais attention, tous les internautes ne reçoivent pas non plus la même réponse ; le moteur de recherche s’appuie sur vos recherches précédentes, les sites que vous aimez visiter, l’endroit où vous habitez, vos habitudes de vie pour vous proposer une réponse personnalisée. Si vous voulez obtenir une réponse neutre, passez en mode navigation privée.

Comment un moteur de recherche sélectionne les résultats de recherche ?

Pourquoi un site arrive plus haut qu’un autre dans les résultats de recherche ? C’est là qu’intervient le SEO. Il s’agit d’une manière de structurer une page pour rendre l’information plus facile à décrypter pour le moteur de recherche, mais aussi pour les lecteurs. Plus la réponse apportée sera pertinente, plus la page a de chances d’être en haut des résultats de recherche.

Les règles de base du SEO

Attention, je ne suis pas experte en SEO, et me garderais bien de donner des conseils à ce sujet. Mais voici des principes de base pour écrire un article de blog pertinent. Pour être bien placé dans les résultats de recherche, un article doit :

  • apporter une réponse claire à un problème
  • avoir un texte être agréable à lire, suffisamment complet sans être trop long
  • si on fait une promesse en début d’article, il faut la tenir
  • il est toujours préférable de s’appuyer sur des exemples concrets pour développer une idée
  • être structuré en différents chapitres qui permettent au lecteur de comprendre chaque étape d’un coup d’œil
  • si possible contenir des images en lien avec le sujet
  • avoir une mise en forme plaisante
  • ne pas être trop long à charger

Ces conseils de bon sens, j’aurais aimé les connaître quand j’ai débuté be frenchie.

choix du mot-clé article de blog

L’importance des mots-clés pour écrire un article de blog

Enfin, l’article doit intégrer des mots clés, qui définissent clairement son sujet. Dans cet article, par exemple, il est question des bases de SEO pour écrire un article de blog . Mais l’idée n’est pas de répéter ces mots clés en boucle sans que cela n’ait de sens. Il faut simplement qu’ils s’intègrent naturellement dans un article. N’oubliez pas que le but principal est toujours d’apporter une réponse claire à un problème.

L’impact du choix d’un mot-clé sur les résultats de recherche

Par exemple, j’ai fait il y a quelques mois un article qui présente la bibliothèque que j’ai fabriquée dans mon escalier. J’ai choisi d’utiliser comme mot-clé bibliothèque besta ( un mot-clé peut être une expression composée de plusieurs mots ). Si vous cherchez ce terme précis sur Google, vous verrez que mon article arrive 4ème dans les résultats de recherche, juste en dessous des pages Ikea sur leur bibliothèque besta. C’est donc la preuve qu’un article bien construit, qui apporte une réponse à une question, peut arriver haut dans les résultats de recherche même en provenant d’un petit blog ( le mien, donc ).

Par contre, si vous entrez un mot-clé plus générique, comme : fabriquer bibliothèque DIY, mon article être très, très loin dans les résultats ( bon, d’accord, tellement loin que je ne l’ai jamais trouvé ). Avant d’écrire un article de blog, j’arbitre donc un choix : sur quel mot-clé est-ce que je souhaite me placer ?

Je savais que mon article ne pourrait pas à la fois être bien placé sur bibliothèque besta et fabriquer une bibliothèque DIY. Pourtant, il répond à ces 2 questions. Un internaute qui tape simplement : comment fabriquer une bibliothèque ne tombera jamais sur mon article, alors que mon article aurait pu l’intéresser. Par contre, un client à la recherche d’éléments besta pour se faire sa bibliothèque pourra voir la mienne.

C’est pourquoi je vous conseille de tenter de varier vos mots-clés quand vous faites une recherche. Ainsi, vous maximisez vos chances de tomber sur la réponse qui correspond à ce que vous recherchez.

écrire un article de blog avec bon seo

Quelles sont les limites du SEO ?

Le but du SEO est louable : apporter la réponse la plus pertinente à une question. Mais on est confronté chaque jour à des dérives  :

  • Certains sites vont tenter de remplir leurs pages de mots-clés jusqu’à ras-bord. Le résultat ? Des articles pas plaisants à lire, qui semblent avoir été écrits par, et pour des robots.
  • Au contraire, il arrive que des pages au contenu intéressant n’apparaissent pas dans les résultats de recherche, faute de structuration.
  • Certains blogs ressassent sans cesse le même type d’articles pour monter dans les résultats de recherche ( plus vous faites d’articles sur un sujet, plus vous avez de chances d’être considéré comme expert ).
  • Des sites créent des liens factices pour se recommander l’un l’autre.
  • Quand d’autres piquent carrément du contenu pour générer du trafic sur leur site.

Bref, c’est pas toujours joli. Pour lutter contre ces dérives, Google affine en permanence son algorithme pour offrir des résultats de recherche qui soient réellement pertinents.

comment écrire un bon article de blog

Alors comment écrire un article de blog qui soit à la fois pertinent pour le lecteur et un moteur de recherche ?

Quand j’écris un article, j’ai bien sûr envie qu’il soit bien classé dans les résultats de Google, afin qu’il ait plus de chance d’être lu. Mais surtout, je souhaite aussi qu’il vous plaise, à vous.

Parfois, c’est naturel. Dans cet article, par exemple, je voulais aborder la question du SEO , vous en expliquer les bases pour vous permettre de mieux décrypter un article. Le mot-clé que j’ai choisi s’insère naturellement et cela fait sens.

Il arrive que j’ai l’impression d’être une équilibriste. Je choisis parfois délibérément un mot clé qui n’est pas le terme naturel que j’utiliserais , parce qu’il me semble pertinent pour un moteur de recherche. Pour parler de ma carte de Londres, par exemple, j’ai préféré mettre Londres secret au singulier alors que spontanément je parlerais de Londres secrète ( mais c’est moins recherché par les internautes ). Dans ces cas-là, j’essaie d’arbitrer un choix qui ne gâche pas votre plaisir de lecture tout en valorisant mon article. Et vous demande pardon pour ces termes pas toujours très français.

Remettre l’humain au cœur des choses

Et puis, dans certains articles, il me parait au contraire impératif de ne pas optimiser un article pour les moteurs de recherche. Tous les sujets ne s’y prêtent pas et il me semble essentiel de toujours privilégier l’humain. Enfin, sauf quand il s’agit d’écrire un article de blog sur les bases du SEO , hein ! *

Je voulais vous expliquer ces points techniques parce que je veux être transparente avec vous et que je pense intéressant de vous expliquer le travail derrière un article. Je me dis que parfois, certains  choix de mots peuvent vous paraître redondants.

Mais comme dans d’autres domaines, écrire un article de blog répond aussi à certaines contraintes et je trouve intéressant de vous montrer aussi les coulisses. Maintenant que vous avez maintenant les outils en main, à vous de décrypter les résultats de recherche !

Ce type d’articles techniques vous intéresse-t-il ? 

Aviez-vous déjà entendu parler de SEO ?

*Hop, un mot-clé placé sur le fil, nan mais quel talent ! 

46 comments

  1. Il est très intéressant ton billet… J’avoue m’être un peu penchée sur la question et j’ai mis des petites choses simples en place… Notamment sur la gestion des photos et les mots clefs… Mais franchement, je n’arrive pas à écrire un billet uniquement dans cette optique… Alors, j’ai un peu laissé tomber… J’écris mon billet il est bien référencé tant mieux, sinon tant pis…

    Merci pour ces éclaircissements en tout cas!

    Virginie

    1. Comme je le dis dans l’article, je ne suis pas experte en SEO – si tu veux des infos précises, je te recommande vivement le blog de Marlène : https://www.notuxedo.com/ qui est clair et toujours très bien documenté.

      Mon idée était plutôt d’expliquer simplement ce que c’est – parce que nous sommes confronté à ces questions de référencement à chaque fois qu’on fait un recherche web sans toujours s’en rendre compte.

      D’autres paramètres rentrent en compte dans le référencement d’un site, comme le temps de chargement par exemple. J’ai fait le choix de mettre un bandeau vidéo sur mon blog, ce qui me pénalise forcément de ce côté-là. Mais je préfère avoir mon bandeau, qui me ressemble, plutôt que de privilégier l’optimisation du temps de chargement.

      Donc oui, je suis entièrement d’accord avec toi; l’humain doit toujours primer ( mais quand on peut allier les deux, c’est un plus ).

  2. Ah merci. Je n’en avais jamais entendu parler. Cela explique les résultats à mes recherches. Quelquefois en variant la recherche on a pratiquement les mêmes résultats.

    1. Attention, les résultats de recherche sont toujours adaptés à votre profil. En fonction de votre lieu de résidence, habitudes sur internet, sites habituellement consultés, articles que vous avez aimé précédemment, âge, sexe, les résultats varient. Pour obtenir une réponse neutre à une recherche, il faut passer en mode navigation privée.

      En général, cela permet au moteur de recherche de proposer une réponse mieux adaptée à votre demande. Mais parfois, cela peut-être intéressant de tester la navigation privée pour voir les résultats.

  3. Merci pour ces explications. J’ouvre mon blog et j’avoue que ces histoires de SEO me passe un peu au dessus de la tête, je trouve cela assez compliqué.
    J’écris mon article comme je le ressens s’il est référencé tant mieux sinon tant pis…..le principal c’est pas d’être lu par sa communauté ? Ô bien sur l’augmentation du nombre de visite sur le blog est toujours plaisant mais l’échange est le plus important pour moi.
    Bises
    Estelle

    1. Oui, bien sûr Estelle, ton commentaire va dans le sens de ma conclusion. Mais je pense que l’un n’empêche pas l’autre, bien au contraire.

      J’ai longtemps vu le seo comme une contrainte; quoi, je ne vais quand même pas écrire pour un robot, non mais ! Et puis, j’ai compris que ces règles d’écriture peuvent aider à mieux structurer un article. Parce que, finalement, moteur de recherche et lecteur ont souvent un point commun : la recherche d’un réponse pertinente à leur question.

      Donc, je pense que le seo peut aussi aider à mieux écrire en nous poussant à aller d’un point A à un point B sans nous perdre en chemin. Mais je pense qu’il est aussi essentiel de savoir mettre ces questions de référencement de côté si le sujet ne s’y prête pas.

  4. Félicitation !
    Pour avoir su écrire un article technique simple mais pas simpliste, il en faut du talent !
    N’en doutez pas…
    Merci.

    1. Merci Shadocka. Je me suis juste intéressée à ce sujet depuis que j’ai débuté le blog et j’ai réalisé que nous sommes tous confronté chaque jour à cette question sans vraiment la comprendre. J’avais envie de partager mon expérience, simplement parce que je pense que c’est intéressant d’expliquer ce qui se passe quand on lance une simple recherche.

      PS : Et je suis épatée de voir que plusieurs sont déjà arrivés à la fin de cet article, pourtant bien trop long d’après les experts en SEO. Comme quoi, entre une règle et l’humain, il y a toujours une sacrée différence.

  5. génial ton article Daphné!
    ce n’est pas la première fois que je lis des choses à ce sujet, mais c’est la première fois que je COMPRENDS…
    alors oui, je suis preneuse d’autres coulisses!

    1. Dire que j’hésitais à écrire cet article depuis des mois; j’étais persuadée que ce sujet n’intéresserait pas. Mais je trouve très intéressant d’expliquer les coulisses, et ça fait partie des choses que j’aimerais partager avec vous.

  6. Très intéressant.
    Je ne m’étais jamais posée la question sur comment les gens pouvaient arriver sur mon blog.
    D’ailleurs pour seuls les personnes qui me suivent sur Instagram y arrivent 🙂
    Du coup je viens de faire un test de recherche avec l’un de mes derniers articles : « gâteau de crêpes aux fruits » effectivement je ne l’ai pas trouvé.

    Mais du coup , je ne vois pas très bien comment améliorer ça. car je me dis que si je veux faire un gâteau de crêpes aux fruits, c’est bien ces mots que je taperais mais n’aurais aucune chance de tomber sur mon article et donc sans doute d’autres, d’autres blogs aussi peu connus que le mien…

    1. Attention, les sujets sont plus ou moins « concurrentiels » – et d’autres paramètres entrent en ligne de compte : le taux de rebond ( si les gens partent sans lire l’article ), les photos et leurs intitulé, l’ergonomie générale d’un site.

      Pour analyser un site, les moteurs de recherche mettent dessus un robot qui analyse le contenu, c’est à dire les lignes de code qui composent un article. Certains sujets d’actualité sont rapidement analysés par les robots des moteurs de recherche, donc plus ponctuellement. Par exemple, quand je publie mon fond d’écran mensuel, il apparaît dans les résultats de Google 2 jours après. Par contre, mon article sur ma bibliothèque besta a mis plusieurs mois avant de commencer à remonter progressivement.

      Si tu souhaites en savoir plus sur le seo, je te conseille ce blog : https://www.notuxedo.com/ qui est très complet. Et surtout d’être patiente ; les actions que tu mets en place aujourd’hui porteront leurs fruits d’ici quelques mois.

      1. Merci pour ces précisions, je vais aller voir le blog (pour information) car en réalité je suis encore au stade où je fais l’article qui me plait sans me demander combien de personnes je vais toucher. Je me dis que si c’est intéressant, ça finira bien par attirer quelques personnes.
        Je crois aussi beaucoup au bouche à oreilles, au partage, échange…

        1. Je suis tout à fait d’accord; l’humain doit toujours primer et les liens qu’on tisse à travers un blog sont ce qu’il y a de plus important.

          Mais je pense qu’on peut mixer les deux, si on en a envie. Parce qu’il n’y a aucune obligation de s’intéresser à ces questions; on peut parfaitement bloguer sans chercher à faire le moindre référencement naturel.

  7. Merci pour ce petit article clair et efficace !
    J’avais tenté de me pencher sur cet aspect du « blogging » puis faute de temps (et d’envie), je l’ai un peu mis de côté. J’avais un peu l’impression de dénaturer le propos de mes articles et de perdre le côté « naturel » et « carnet de bord » que je souhaitais avoir…

    1. Dire que je pensais avoir pondu un gros pavé que personne ne lirait jusqu’au bout !

      Je te comprends Tamia, c’est justement pour ça que j’explique à la fin qu’il y a certains sujets sur lesquels je ne fais aucune action pour améliorer mon référencement. Il me semble essentiel de toujours privilégier l’aspect humain sur un blog.

      Et puis, il n’est pas obligatoire de s’intéresser au SEO pour bloguer; il y a autant de manière de bloguer que de blogueurs et c’est justement tout l’intérêt de ce support.

  8. Très bon article, bien vulgarisé, et je suis ravie de voir un article sur le sujet qui ne soit pas « déshumanisé ». Comme toi je crois qu’on peut allier un bon rédactionnel et du SEO, mais quand on lit ce genre d’articles en général on pousse tellement au « succès » qu’on en oublie que ce qu’on raconte doit être naturel et bien lisible. Quand on écrit sur un sujet en profondeur, on va naturellement inclure les mots clés, le champ lexical autour du sujet, donc déjà une rédaction de qualité joue sur le SEO. Pour le reste, j’avoue que je connais grosso modo les principales règles (balises, titres photos, etc) mais que je ne les applique pas toujours car je n’ai pas envie que ça prime sur mon texte (par exemple les titres d’article trop informatifs manquent souvent de charme! et puis des articles plus « humeur » se prêtent bien moins au SEO). En tout cas tu as raison je crois – s’intéresser au sujet n’est pas « vendre son âme au diable », et on peut tout à fait conscilier SEO et qualité rédactionnelle, comme tu nous le prouves ici!

    1. Je pense qu’il en va du web comme des autres domaines Picou; toutes les spécialités développent leur jargon. Généralement les articles dédiés au référencement s’adressent à ceux qui veulent mettre en place pour stratégie pour l’améliorer. Ici, j’avais plutôt envie d’expliquer de quoi il s’agit; parce que nous y sommes tous confrontés et que c’est toujours intéressant de comprendre comment fonctionne un outil.

      Je me garderais bien de donner des conseils pour améliorer son SEO, je ne suis pas calée dans ce domaine. Mais je vois qu’en suivant quelques règles de base, dont tu parles, les robots de Google ont déjà fait remonter certains de mes articles. Mais il ne s’agit pas simplement d’aligner mots-clés, titres et photos. Tu as raison, c’est toujours le fond qui prime, fusse pour un robot. Sais-tu que même les commentaires sont analysés ? Donc, nos échanges aujourd’hui permettent à la fois de développer ce sujet en apportant toute la richesse d’un débat d’idée mais peuvent aussi améliorer le référencement de cet article.

      ( Enfin, c’est purement théorique, hein. Il y a quantité de blogs bien plus pointus sur ce mot-clé, je ne vois pas pourquoi mon article serait bien bien référencé. Mon but en faisant cet article était juste d’échanger sur ce sujet avec vous ).

      Au fil des mois, j’ai aussi remarqué que cela me pousse à faire des articles plus clairs et précis. Sur certains sujets, tenir compte de ces quelques contraintes m’a aidée à aller vers l’essentiel en essayant de faire des articles plaisants à lire.

    2. Par contre, je pense que justement, un article humeur peut se prêter au SEO – nombre de gens font des recherches sur ce sujet alors que justement, peu de blogueurs pensent référencement en écrivant ce type d’article. A partir du moment ou tu apportes une réponse à une question, je pense que tout article peut se prêter au référencement.

      A condition qu’on en ait envie, bien sûr 😉 .

  9. Super article, clair et intéressant.
    Je me suis à peine penchée sur la question pour ma boutique, parce que ça me semble en fait moins facile à mettre en place, je n’écris pas des articles (j’en fabrique, haha !). Il faudrait que je (re)crée un blog attaché, mais je n’en ai pas le temps.
    Je remarque cependant que la grande majorité des visites sur ma boutique proviennent des blogs dans lesquels je commente. C’est déjà ça, d’autant qu’heureusement, certaines visites se sont concrétisées en ventes, parfois même plusieurs semaines plus tard (ce que me disent celles qui passent commande : j’avais repéré ta boutique en venant depuis tel blog, alors je m’étais dit que quand j’aurais tel cadeau à faire, etc.)
    Cela dit, ce n’est jamais pour ça que je commente. Je lis régulièrement 4 blogs (peu donc) (et peut-être qu’un 5e va s’ajouter à ma liste) et ne commente pas systématiquement (je n’ai pas toujours quelque chose à dire, malgré les apparences 😉 ) Dans tous les autres endroits où je passe, il est très très rare que je me manifeste.
    Ma page Facebook aussi me sert de support de communication. Ma « communauté » est très (très) petite, mais cela crée tout de même du mouvement sur ma boutique. Des mois (heu… 2 ans, même !) que je me dis que je dois relancer mon compte Instagram, en ne le consacrant plus qu ‘au thème DIY et des coulisses de ma boutique, mais pareil, je sais pour l’avoir utilisé pendant 4 ans à ses tout débuts que ce réseau est TRÈS chronophage. Depuis j’ai viré tout ce qui n’était pas des posts de DIY ou genre (plus de mille photos !) mais je n’en ai pas fait plus…
    Bon, je sors un peu de ton cadre du jour, mais je pense que tout ça fait aussi partie du SEO, non ?

    1. C’est une bonne question Val Lao; à vrai dire, je ne sais pas si les partages sur les réseaux sociaux sont pris en compte dans le référencement d’un site. A priori, je ne pense pas, mais ne suis pas spécialiste.

      Effectivement, ta problématique est un poil différente, quoique : chaque page présente un article et tu peux donc parfaitement travailler le référencement sur un mot-clé pour chaque objet, sans oublier les photos.

      Par exemple, j’ai fait il y a quelques mois un article qui présente un DIY pour faire un dreamcatcher géant. Je n’ai pas prêté attention en concevant l’article, mais une boutique en ligne a mis plein de photos présentant ses dreamcatchers avec le même mot-clé. Mon DIY se retrouve donc au milieu des photos de modèles à vendre. Une personne qui cherche ce mot-clé pourra donc tomber sur deux options : faire son dreamcatcher ou l’acheter.

      Mais je suis complètement d’accord avec toi, développer une activité est extraordinairement chronophage. Il ne suffit pas de créer des choses, encore faut-il faire connaitre son travail. Et cela peut prendre bien plus de temps que la création proprement dite.

      1. Ah oui, les photos ! J’y suis toujours attentive ! Autre chose qui là, entre totalement dans ton sujet, je les tague (puisque Google ne sait pas encore vraiment regarder les photos, il faut lui dire ce qu’il y a dessus).
        C’est pas pour ça qu’on me trouve en entrant un de mes mots clés…

        1. Oui, un robot ne peut ( pour l’instant ), reconnaître le contenu d’une photo, il faut donc le lui décrire. Quoique, as-tu déjà testé la fonction : rechercher une image similaire d’un clic droit dessus ? Google peut retrouver toutes les images ressemblant à celle que tu lui indiques.

          Et c’est souvent très approchant. Je retrouve souvent les miennes, non créditées bien sûr ainsi. Un sujet d’agacement récurrent ici.

  10. Je n’avais jamais entendu parlé du SEO jusqu’à ton article ci-dessus. Merci pour ces explications.
    Je me doute que tenir un blog doit prendre du temps. Ca fait 5 ans que j’aimerai en faire un, mais je ne me lance pas, car je pense ne pas avoir suffisamment de temps pour bien faire les choses. Et il faut tout d même faire des articles régulièrement, avoir de la matière, éviter les sujets redondants…
    Puis-je te demander: combien de temps mets-tu en moyenne pour faire un article? Combien de temps passes-tu par semaine sur ton blog?
    Je te remercie d’avance pour tes réponses et te souhaite un bon week-end (je vais à un salon du livre pour les enfants; je pense que ça te plairait!). A bientôt.

    1. Pfff, dois-je vraiment répondre à cette question Hélène ? Je t’écris quand même un samedi soir à minuit passé ;-). J’avais abordé cet épineux sujet l’an dernier : https://www.befrenchie.fr/pense-arreter-blog/

      Et je crains de pouvoir te dire que je n’ai pas réduit le nombre d’heures passées à m’occuper de be frenchie ( et me demande toujours si c’est bien raisonnable de continuer ). Mais si nos vies étaient raisonnables, ne seraient-elles pas terriblement ennuyeuses ? Des livres à foison, comme je t’envie ; mon week-end est plutôt placé sous les signes de la compta’ et des tâches ménagères.

      1. Je te remercie pour ta réponse m’emmenant vers l’article que tu cites. J’ai donc eu les réponses à mes questions. En fait, pour tenir un blog, il faut presque un temps plein. Actuellement, je garde mon temps libre, c’est-à-dire le soir après 21h, pour faire des activités manuelles ou lire ou cuisiner (en ce moment, j’adore faire des biscuits pour les goûters de mes enfants). Le temps n’étant pas extensible (même si on est nombreuses à en rêver), je ne pense pas pouvoir faire entrer dans ma vie d’autres activités qui risqueraient de devenir une contrainte plutôt qu’un plaisir.
        Je te confirme que ma journée d’hier au milieu des livres et avec des amis était géniale. Je mettrai sûrement des photos sur IG.

        1. Et je crois que je minimise, pour ne pas m’effrayer 😉 – ça empiète sur plein d’autres choses, mais c’est aussi un des projets les plus enthousiasmants dans lesquels je me sois lancée. Et puis, il y a vous, surtout.

          Je dois être un peu cruche ( non, en fait je le suis à 100%) mais je n’ai jamais fait le lien entre toi, et instagram. Se connait-on là-bas aussi ?

          1. Oui on se croise sur instagram, mais j’utilise un pseudo alors pas vraiment évident (même pas du tout) de faire le lien entre les 2.
            1. Sur IG, je mets des photos de DIY (dont ta couronne); cuisine…
            2. Dimanche soir, nous avons fait à peu près le même dessert
            3. Je suis montée avec toi « virtuellement » dans le funiculaire de Lisbonne
            J’ai aussi 2 garçons et je vis dans la Drôme.
            Je suis…..
            parentheses.enchantées!! Je suis sûr que tu es ravie de le savoir et que ça va changer quelque chose pour toi en ce mercredi.
            Allez, je retourne dans l’anonymat et vais me préparer pour ma journée de travail.
            Doux mercredi.

    2. oui c’est vrai que ça marche assez bien mais ça c’est pas très fin.
      On peut aussi, sans même avoir taggé ses photos personnelles, retrouver dans ses albums privés Google certaines photos avec un mot clé (outre le lieu si les photos sont géolocalisées) comme « lit », « montagne », etc.

      Que fais-tu quand tu tombes sur une autre de tes photos ailleurs ?

      1. Arf ! je me suis encore trompée d’étage en répondant……….. Evidemment, Daphné, cette réponse s’adressait à ton message « Oui, un robot ne peut ( pour l’instant ), reconnaître le contenu d’une photo, il faut donc le lui décrire. Qu(…) »

      2. Oui, ça pose de vraies questions sur l’utilisation de nos données – je doit t’avouer que ça me fait par exemple bizarre quand Google me propose de donner mon avis sur un café dont je sors, ou de rajouter les photos que je viens de prendre à leurs images d’un lieu. On a parfois l’impression de vivre dans Black Mirror.

        Hum, bonne question : on va dire qu’en général, j’évite de regarder, j’aurais peur d’y consacrer trop de temps et d’énergie. Mais c’est agaçant. Je n’en peux plus de tous ces sites qui présentent de « l’inspiration » en récupérant le travail des autres ( et si possible en monétisant leur site, hein, sinon c’est moins drôle ).

  11. Merci pour cet article particulièrement complet ! C’est vrai que la notion de SEO peut être complexe à comprendre..

    1. Merci Nolwenn; oui, le référencement est un sujet complexe, d’autant plus que personne ne peut déclarer le maîtriser complètement. Après tout, seul Google connait ses algorithmes.

      Mais j’avais envie d’en expliquer la base de manière simple. Je trouve que c’est toujours intéressant de partager les coulisses.

  12. Merci d’avoir expliqué tout cela ! Oui, j’ai tout lu même si je ne suis pas concernée, mon blog étant tout à fait privé, mes enfants et mon boss y trouveraient certainement à redire s’il était ouvert à tous les vents ! Donc, je lis avec bonheur les blogs publics, m’y suis même fait des amies pour de vrai mais continue à me cacher (cela dit, si tu veux commenter, tu es la bienvenue, s’pas ?;-)
    J’aime beaucoup ton blog, à propos, je suis fan du nouveau bandeau, je lis même les articles qui, a priori, ne me serviront jamais (changer un mitigeur…) parce que le ton est agréable et l’humour délicieux.

    1. Ah mais j’ai été émue en découvrant la tête de tes 4 poussins Yanne; ils sont beaux comme tout, tes oisillons tombés du nid.

      Je n’ose pas trop déranger Philéas en ce moment; avant le bac, il y a déjà les réjouissances du bac blanc – dis, crois-tu qu’ils doivent s’habiller en blanc façon Eddie Barclay ? Mais j’aimerais bien faire une rétrospective des bandeaux de 2017, quand même.

      Moi non plus, tu sais, je n’aurais pas cru que le vie m’amènerait à changer un mitigeur ( et en plus en parler ).

  13. Très intéressant. Je n’avais jamais entendu parlé de SEO – mais de référencement oui quand même.
    Merci pour cet éclairage.
    PS : dis quel week-end : tronçonneuse-ménage-compta : tu dois être contente d’être lundi !!

    1. Si je te dis que j’ai aussi fait les courses, accompagné Philéas tout mon samedi après-midi à l’auto-école et l’homme conduire sa nouvelle voiture ( la joie d’admirer des gens faire des créneaux pendant 3 h ce week-end ), fait un goûter en cata pour le cours de philo de l’ado. Mais, MAIS, il y avait un concert de Pierre Lapointe, au milieu de tout ça.

      Je me raccroche à cette lueur pour avancer jusqu’au prochain week-end ( et youpi, il pleut, je ne vais pouvoir tronçonner ).

      Dis, on sent ce rire nerveux prêt à exploser ?

  14. Ah la la Daphné! J’adore ton blog . Non mais vraiment hein! Mais quand je viens ici je me dis que je suis vraiment à la ramasse un mon blog vintage. Le SEO je connais mais en théorie seulement. En fait, je crois que je suis restée totalement punk sur mon blog… un article tous les 36 du mois, pas grand chose qui  » apporte une réponse claire à un problème »… POURTANT, malgré mes 20 lecteurs quotidiens (youhou!), j’aime toujours bloguer. Ma démarche initiale était différente de la tienne. J’ai commencé à bloguer pour me fixer des objectifs, comme si les noter sur le web les gravaient dans le marbre. ça aurait été trop la loose de ne pas aller jusqu’au bout après. Et je dois dire que ça a très souvent marché! Aujourd’hui, quand je vois ton joli blog, ton professionnalisme et surtout la belle énergie que tu y distilles, les liens qui se créent,le partage, j’avoue que je caresse le doux rêve de m’y remettre sérieusement. Tu es très inspirante, merci pour ça! Mais j’entrevois aussi le temps passé derrière l’écran et je souhaites que cela reste un plaisir. Tant pis si mon blog reste confidentiel pour l’instant, je vais rester encore un peu punk sur les bords ;).
    ps: concernant le SEO, les posts avec des listes (style les 10 cadeaux originaux de la st valentin, les 20 astuces pour ranger sa salle de bain et compagnie) finissent par me donner des boutons. Même si je comprends parfaitement l’intérêt du SEO, je trouve que ça a tendance à uniformiser les contenus et je le regrette un peu. Vive l’originalité et les blogs avec de la personnalité !

    1. Hé Ho, ça va hein – je ne prends pas l’apéro à Sète avec Béatrice Dalle, moi. 😉 J’aime bien tes mercredings tu sais. Et puis, bien sûr, on peut parfaitement bloguer sans chercher à faire du SEO.

      Oui, ça prend un temps fou; et encore, je ne comptes pas toutes les heures que j’y passe, heureusement. Il m’arrive parfois de faire des articles – listes, mais uniquement à condition d’y apporter un plus ( ou du moins de l’espérer ). Comme toi, je suis parfois triste de voir le même contenu se dupliquer, finissant par gommer nos singularités. Le sujet de cet article-ci, par exemple, est loin d’être original. Ces questions de référencement ont déjà été traitées de nombreuses fois mais j’espère avoir quand même su y apporter ma voix.

      1. T’inquiètes! Tant que les marronniers de la blogosphère seront traités avec la Daphné’s touch, tu peux tout te permettre (même les listes!). 😉

  15. Ah oui quand même, les coulisses sont donc plus compliquées qu’il n’y paraît !
    Merci pour toutes ces explications qui permettent de mieux comprendre les réponses appropriées (ou pas) à nos recherches.
    Je comprends mieux pourquoi en faisant des recherches sur Mozart et musique de chambre, Mathilde est tombée sur un site qui vantait un « Mozart de l’édredon dans petite chambre de bonne » 🙂

    1. Il est tout à fait possible, sur une même recherche, d’obtenir des résultats très différents en fonction de des sites consultés depuis ton ordi, et moteur de recherche utilisé.

      Peut-être la réponse a-t-elle semblé pertinente au moteur de recherche ? Je m’éclate aussi en voyant Virgile faire ses premières tentatives de recherche sur Google. Ça donne un truc du genre : bonjour gogel, ge veu vouare un dessin animer sile te ple.

      1. Ha ha ha ! Je penserai donc à mes prochaines recherches à dire bonjour et sile te ple 🙂

  16. Un article intéressant, ludique et très pratique ! Je me définis comme babyblogueuse âgée d’1 an et je galère, mais je GALERE avec toutes ses notions. SEO, responsive, référencement, plugin, code, HTML… Mais je profite de mon homme touche-à-tout pour me filer un coup de main et je dévore ce genre de post ! Merci pour ton aide.
    Mon point: mes titres. Va vraiment falloir que je sois plus pertinente !!!
    https://la-parenthese-psy.com/

  17. Bravo pour cet excellent article ! Je ne tiens pas de blog personnellement, je passe déjà suffisamment de temps à lire tous ceux qui me plaisent (et le tien fait partie de ma top liste). Ce qui est agréable c’est que je ne me suis jamais rendue compte qu’il y avait une « stratégie » SEO derrière tous tes articles, ce qui est la preuve de tes grandes qualités rédactionnelles de blogueuse. Merci encore de nous offrir tous ces articles fort intéressants.

Laisser un commentaire