Sushis Viking

Islande – croisière & sushis dans le Breidafjördur 

Ca y est, je crois que l’automne est bien là. Je garde quand même mes sandales pas loin, on ne sait jamais, mais les jours raccourcissent à vue d’œil et ça risque de ne pas s’arranger dans les semaines à venir. Au moment de rallumer le chauffage et d’enfiler un pull, j’aime me replonger dans les vacances d’été et préparer celles à venir.

A vrai dire, cet été, notre destination ne fut guère plus chaude qu’ici en ce moment mais les jours étaient sans fin en Islande en Juillet, le soleil se noyant dans l’or de la mer vers minuit. Après un premier article, j’avais hâte de vous montrer ce voyage plus en détail.

Peu après notre arrivée, nous avons embarqué pour une balade en bateau dans le Breidafjördur, au large de la péninsule de Snaefellsnes. La publicité promettait un Viking sushi tour et nous n’avons pas été déçus.

Iceland Islande Stykkisholmur BreidafjordurIceland Islande Stykkisholmur oiseauxIceland Islande Stykkisholmur oisillonsIceland Islande Stykkisholmur huitrierIceland Islande Stykkisholmur macareux puffinIceland Islande Stykkisholmur peche filetIceland Islande Stykkisholmur pecheIceland Islande Stykkisholmur sushi tour noix saint jacquesIceland Islande Stykkisholmur hermit crabIceland Islande Stykkisholmur sushi tour fresh scallopsIceland Islande Stykkisholmur Breidafjordur retour au portIceland Islande Stykkisholmur Breidafjordur boat

Nous arrivons à Stykkisholmur, la plus grande ville du Snaefellsnes avec ses 1000 habitants, sous un soleil radieux. La ville est charmante avec ses maisons colorées autour de son petit port protégé par un ilot. Une église futuriste la domine du haut d’une colline. Mais peut-être l’avez-vous déjà vue ?

Dans le film « La vie rêvée de Walter Mitty », Stykkisholmur figure Nuuk, la capitale du Groenland où Ben Stiller débarque à la recherche de Sean Penn.

On quitte le port pour le fjord de Breidafjördur et ses 2000 îles. Nous n’en verrons que les premières, guettant les oiseaux dont les nids sont accrochés aux falaises. Nous sommes loin du tourisme de masse, comme toujours en Islande l’ambiance est bon enfant et de nombreux ornithologues amateurs sont montés à bord. On approche les falaises de très près, on entend juste le clapotis de l’eau, et les cris des oiseaux, un parfum d’iode et de fientes nous chatouille les narines. Des macareux piquent dans l’eau pour chasser, puis barbotent avant de repartir à l’assaut. Ils bien trop rapides pour se laisser photographier, on saisit plus facilement mouettes et huitriers.

Puis, on part vers le large, l’équipage fait descendre un filet, qu’il remonte chargé de coquilles Saint Jacques, d’oursins, étoiles de mer, coquillages et Bernard l’Hermite. Et là, sur le pont du bateau, ils nous ouvrent les coquilles Saint Jacques et oursins pour une dégustation façon sushis. Tout frais pêchés, ils ont le goût du paradis, d’un paradis iodé et brut, si loin de tout. C’est un vrai festin, un moment de joie simple et rare.

Quand on revient à Stykkisholmur, l’après-midi est déjà bien entamée mais nous profitons de la fin de journée pour pousser un peu plus loin dans le Snaefellsnes avant de rentrer à Reykjavik.

Je vous raconte très vite la suite de la journée !

This post was written by Daphné

1
Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de