ma maison idéale

Pourquoi mon coeur bat #8 et si on faisait ce qui nous plait ?

Ce qui rend heureuse cette semaine

Youhou, plus que 4 minuscules jours d’école et ce sont les vacances ! Dites, je ne suis quand même pas la seule a avoir trouvé ce début d’année long, mais looooong ? Et dire que les calendriers de l’Avent déboulent déjà en rayon – je crois que je ne suis pas prête pour ça. On va se concentrer sur Halloween si vous voulez bien. Va pour les montres gluants, laissons les lutins tranquilles pour l’instant. 

Motivée comme jamais avant notre prochain échange de maison, j’enchaîne les bricolages/améliorations/réparations qui attendent depuis des mois. Dans un grand élan de folie, j’ai construit un mur de rangement qui devrait, enfin, me permettre de stocker le barda DIY que je sème dans toute la maison. Et on a donné un coup de neuf à la cabane de Virgile; du balai les araignées, qu’on ne vous revoie pas avant la Toussaint, au moins.

J’ai préparé quelques surprises par ici pour cette semaine, dont un article en diptyque avec une blogueuse que j’aime beaucoup et un petit guide de voyage pour l’une d’entre vous. Mais chuuut, laissons planer ce suspens de folie et revenons à nos moutons :

Mes derniers coups de coeur

Oeuf à la turque, dandy bolosse, 500 coups de cœur, les mots de Michelle, un souffle scandinave dans ma déco et ma maison idéale, voilà en vrac pourquoi me cœur bat en ce moment :

un oeuf à la turque

Cette recette à base d’oeuf m’a immédiatement donné envie de lécher mon écran. C’est le genre de truc tellement simple à bricoler pour un brunch à l’improviste. Si simple qu’on touche la parfection. Je ne te raconte même pas le bonheur quand tu perces le blanc d’œuf d’un coup de cuillère et que le jaune dégouline dans le yogourt.

Mais cet article est plus qu’une recette. J’aime les mots de Christelle is Flabbergasting, le supplément d’âme de son blog et sa réflexion sur son devenir. En plus, c’est servi en direct du Plateau à Montréal avec cette pointe d’accent québécois qui me fait fondre à tous les coups.

Jean Rochefort – Les boloss des belles lettres

Je ne m’en suis pas remise; comment imaginer que Jean Rochefort soit parti chevaucher une licorne – dis Jean ça dure longtemps, l’éternité ? La mort, si moche et triste lui ressemble si peu. Je veux dire, quelqu’un portant si bien pantalon vert prairie, pull carotte et baskets compensées, cette voix caressante, œil toujours pétillant ne peuvent pas réellement disparaître comme ça, n’est-ce pas ?

Avez-vous signé la pétition demandant le retrait immédiat de la mort de Jean Rochefort ?

En attendant qu’il revienne, je m’offre des rencards avec le plus dandy de tous les boloss. Que donneraient nos classiques de la littérature pitchés en 3 min chrono façon djeuns ? C’est le défi qu’on relevé avec virtuosité Quentin Leclerc et Michel Pimpant. L’interprétation tellement truculente et libre de Jean Rochefort prouve magistralement qu’il n’y a pas d’âge pour être jeune.

meilleur guide voyage amsterdam

La collection de guides 500 coups de coeur

Les meilleurs guides sont les plus écornés – l’état de celui-ci atteste de ses qualités. Je me suis replongée ce week-end dans mes guides d’Amsterdam et j’ai retrouvé avec délice mon guide tout miteux des éditions Madarga. Le principe ? Partager 500 coups de coeur choisis par les habitants d’une ville, ces coins connus seulement des locaux. On y trouve par exemple une liste des meilleures tartes aux pommes à Amsterdam.

Attention, il ne s’agit pas d’un guide pratique classique qui présente les “incontournables” façon Lonely Planet ( que j’aime aussi, hein ). Mais je trouve que c’est un merveilleux complément pour ceux qui veulent partir à l’aventure et sortir des sentiers trop balisés du tourisme.

Parce que souvent, ce sont justement ces découvertes-là qui font les plus grands souvenirs de voyage. Du coup, je m’en suis commandé un autre tome pour préparer ma prochaine escapade.

Michelle Obama à la conférence pour les femmes

Ces mots de Michelle Obama ne sonnent-ils pas parfaitement juste ? Depuis que je suis tombée sur cet extrait, je ne cesse d’y penser. Oui, nous devons faire entendre notre voix sans attendre que qui que ce soit le fasse pour nous. Nous avons le droit de faire ce que nous voulons de notre vie, de nous faire respecter et montrer de quoi nous sommes capables.

Petite anecdote : mercredi dernier, c’était la journée internationale des filles. Ceci n’ayant rien à voir, je bricolais tranquille pour me fabriquer un nouveau mur de rangement pour accueillir tout mon barda DIY. Evidemment, je n’ai pu m’empêcher de crâner un peu avec ma perceuse en story sur instagram. Et j’ai reçu plein de messages sur ma comédie musicale spéciale bricolage.

Ca me parait naturel de bricoler, c’est même un truc qui me plait. Du coup ça me surprend toujours que cela semble si incongru de voir une fille percer, scier, clouer, ou faire de la maçonnerie. Alors mercredi je me suis promis de continuer à faire des stories bricolage, juste parce que c’est chouette de sortir des clichés girly. Oui, ce n’est qu’une petite, une infime goutte d’eau – mais je me dis que c’est aussi une façon de faire évoluer les mentalités.

La collection Ypperlig de Ikea x Hay

Cette collaboration sonne comme une évidence; je me réjouis de voir le design de Hay enfin à portée de tous. Cette marque danoise crée des pièces dans la lignée des grands designers scandinaves, comme Alvar Aalto. Leurs meubles sont toujours simples et intemporels. Seul hic, ils sont loin d’être à la portée de toutes les bourses.

J’attendais de voir ce que cette collaboration avec le géant suédois allait donner. La collection Ypperlig est une vraie réussite; en tâtant les objets du désir, la qualité de fabrication semble au rendez-vous et il n’y a pas de compromis sur le design.

J’ai réussi à ne pas craquer – je n’ai besoin de rien – mais suis épatée ce pari réussi haut la main !

Ma maison idéale

Pauline, du magazine de Houzz, m’a proposé d’imaginer ce que pourrait être ma maison idéale. Oh la la, quelle vaste question ! J’ai adoré rêver de cet ailleurs possible, des mille possibilités et autant de compromis qu’il faudrait faire. Parce que choisir, c’est forcément renoncer.
Alors bien sûr, j’ai choisi une maison en pleine nature, allez hop, en Nouvelle-Zélande tant qu’à faire. Il y aurait de grandes baies vitrées, un mur d’escalade ainsi qu’une douche en plein air. Et pour le reste, je vous laisse découvrir par vous-même à quoi ressemblerait cette maison de rêve ( on me souffle d’ailleurs qu’il y a un bon d’achat à gagner par là ).
Et vous, à quoi ressemblerait votre maison idéale ? 
 

14
Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Reine
Reine

je rebondis tout de suite sur ta dernière question, parce que je l’ai vu ce week end ma maison idéale!!
Ma fille a aménagé dans un coloc en Seine St Denis (imaginez notre angoisse, elle ne pèse même pas 50kgs ) MAIS à notre grande surprise , 2 mns du RER, une maison proprette avec jardin dans une rue adorable, fleurie et….juste en face LA maison! en bois, de grandes fenêtres, une terrasse véranda, un petit jardin tout mignon….on a carrément regardé à l’intérieur(je sais c’est pas bien) !!! un salon de folie …évidemment ma fille nous a appris que c’était la demeure d’un couple d’architectes. EVIDEMMENT!

Reine
Reine

je l’ai vuE

Val Lao sur la Colline

Christelle is Flabbergasting ! Merci pour la découverte. Je ne m’intéresse pas du tout aux blogs de cuisine, mais celui-là a quelque chose en plus ! (et puis ses photos ♥)
C’est malin, à cause de toi j’ai fait du saute-blog via les commentatrices, et je crois avoir trouvé une autre perle (même si pour l’instant je n’ai pas lu grand chose) : https://www.lamachineaecrire.ca/bloguemachineaecrire

J’ai vécu aussi la situation dans un magasin de bricolage où quand j’ai demandé un truc, le gars m’a répondu : “alors vous direz à votre mari que…” Purée le gars, il a été reçu : je lui ai répondu de dire à sa femme qu’elle était mariée à un gros sexiste… Evidemment, il l’a pris de haut, genre “popopo, faut pas vous énerver ma p’tit’ dame !” avec un rire bien gras, ce à quoi j’ai rétorqué qu’il s’enfonçait mais je pense qu’il n’a pas compris…
Bref.
On n’est pas sorti du bois, les filles….

Et puis dis donc, Houzz ?!! Le début de la gloire ! Congrats !
Vu ta maison idéale (j’aime beaucoup ce site Houzz sur lequel je traîne régulièrement mais il est beaucoup trop chronophage et pourvoyeur de tellement d’idées de réalisation qu’il me faudrait 4 vies…), elle me fait rêver…

bobette
bobette

Cette petite recette a l’air juste réconfortante. Je vais essayer ces jours-ci.
Et ta maison idéale est juste fabuleuse: ouverte sur le monde et permettant aussi de se ressourcer. J’adore l’idée des lits en alcôve et le salon modulable, plein de lumière.

Ma maison est petite mais je sais que je peux améliorer son confort peu à peu.
Je vais aller voir cette nouvelle collection ikea. Pour l’heure, je ne peux pas faire grand chose, contrainte au repos. Mais la façon, par exemple, dont nous avons installé le nouveau lit de notre grand me satisfait tellement : sous un lit de feuilles vertes et argentées, avec cette lampe ikéa qu j’affectionne tant (et que j’ai découverte chez toi), lors du câlin du soir,nous avons l’impression d’être dans un sous bois doucement éclairé par le soleil…
J’ai bien aimé que tu publies ta story le jour de la journée de la fille justement. Quand je regarde ma fille aujourd’hui, sa façon de croquer la vie, je me dis que j’ai réussi au moins cela : ne pas la restreindre; ne pas la contraindre: elle est libre dans sa tête. Jeune femme , je me mettais tant de barrières.
Bon , j’attends tes surprises de la semaine avec impatience!

Françoise
Françoise

Bonjour Daphné,
Ta maison idéale pourrait être ma maison idéale ! Quand j’étais petite, mon parrain avait une maison dont la vue sur la mer était assez exceptionnelle. Tout le monde s’extasiait, mais moi, ce que j’aimais, c’était la douche dans le jardin !

jo Ridée Rieuse

Quel plaisir ce billet. Ça part dans tous les sens, pour le plaisir des sens. Plein d’idées à picorer.
Je commence à ressentir le plaisir d’être à la maison. Je cuisine un peu plus mais toujours aucune attirance pour la scie sauteuse et les magasins de bricolage.
Il y a pourtant un truc à faire : dans une des pièces, l ampoule est trop forte. Quand on y va, c’est genre ‘nous avons les moyens de vous faire parler ‘, mais je ne sais même pas changer une ampoule. J’attends que mon mari se décide.