Comment organiser un échange de maison ?

Conseils, astuces et planning idéal pour organiser un échange de maison

Depuis juillet 2015, nous sommes partis en Islande, Cornouailles, Londres, Nouvelle-Zélande, Amsterdam, Paris et Edimbourg uniquement en faisant des échanges de maison. Nous avons la chance d’avoir le temps de partir régulièrement mais notre porte-monnaie n’étant pas extensible, ces voyages n’auraient pas été possibles sans échanges de maison. Je vous ai déjà parlé des avantages de l’échange de maison, mais c’est en relisant la liste de ces derniers échanges que je réalise à quel point cette façon de voyager a bouleversé ma vie.

Organiser un échange de maison est pour nous LA bonne solution pour financer des voyages extraordinaires, que nous n’aurions pas pu envisager autrement. Comme nous n’avons plus que le transport à financer,  on peut voyager bien plus souvent et bien plus loin qu’en partant de manière classique. Et l’argent économisé peut être réinvesti pour partir à nouveau ou améliorer notre maison et la rendre encore plus agréable pour de nouveaux échanges.

Et vous, avez-vous déjà envisagé de voyager ainsi ? Vous demandez-vous comment organiser un échange de maison ?

Ou peut-être avez-vous déjà sauté le pas et fait vos premiers échanges ?

Dans cet article, je vais vous expliquer comment je fais pour organiser un échange de maison.

Cela fait déjà 15 ans que j’ai fait mon premier échange et on me pose de plus en plus souvent des questions à ce sujet.

Mais avant de vous expliquer comment organiser un échange de maison en détails, je voudrais juste vous expliquer rapidement pourquoi l’échange ne pourra pas convenir à tous.

organiser un échange de maison

Organiser un échange de maison, c’est un investissement personnel

 

Avez-vous fait mon test pour savoir si l’échange de maison est fait pour vous ?

Attention, l’échange de maison n’est pas forcément la bonne solution pour tous. Organiser un échange de maison requiert d’être disponible et d’avoir envie de partager un projet de vacances avec d’autres. Échanger sa maison, c’est avant tout partager une aventure en étant ouvert aux autres. Pour simplifier, voilà comment je me représente mon engagement pour organiser un échange de maison : je remplace un investissement financier par un investissement humain. Mes vacances ne pourront être vraiment « réussies » que si celles de ma famille d’échange le sont aussi. Alors, pour mettre toutes les chances de mon côté, j’essaie accueillir mes échangeurs de maison comme j’accueillerais des amis. Et depuis 15 ans, ça nous réussi !

C’est vrai, un échange de maison demande un peu d’organisation pour accueillir confortablement la famille avec qui vous le préparez. Et si vous prévoyez de partir loin, mieux vaut s’y prendre à l’avance pour trouver des billets d’avion abordables. Vous verrez qu’un calendrier naturel s’instaure sur les sites d’échange de maison. Vous aurez bien sûr plus de chances de conclure un échange de maison si vous cherchez en même temps que vos partenaires potentiels.

Alors, organiser un échange de maison est-il un bon moyen de voyager ? Si votre réponse est oui, passons aux conseils pratiques :

Organiser un échange de maison, une question de timing

 

Je déteste les généralités, et pourtant, je vais en énoncer une; le bon timing pour organiser un échange de maison dépend en partie du pays où vous comptez vous rendre. D’expérience, les scandinaves commencent à prendre contact pour un échange de maison bien plus tôt que les espagnols ou italiens. Si vous voulez préparer un échange de maison pour l’été prochain, selon votre destination, vous pouvez commencer à contacter des familles dès septembre.

Je sais, moi aussi, ça me parait très tôt. Mais mieux vaut chercher en même temps que votre potentielle famille d’échange, et de plus vous économiserez ainsi sur le prix de votre billet d’avion. Et plus vous cherchez un échange lointain ou dans une destination prisée, mieux vaut s’y prendre à l’avance. Une fois choisi le site pour préparer votre échange, l’étape la plus importante est la création de votre annonce. Dans cet article, je vous donnais quelques astuces pour rédiger votre offre d’échange de maison. Mais quel est le bon moment pour chercher un échange de maison ?

echange de maison

Quel est le planning idéal pour organiser un échange de maison ?

 

Attention, le calendrier que je vous donne ci-dessous n’est qu’indicatif. Bien sûr, vous pourrez trouver un échange de maison plus tôt ou plus tard. Certains sites proposent même un onglet spécifique de recherche pour les échanges de dernière minute ( il y en a toujours si vous êtes flexibles quand à la destination ). Ici, je me suis basée sur le calendrier qui s’instaure naturellement pour un échange de maison lointain en été.

Imaginons que je veuille organiser un échange de maison à Montréal l’été prochain, quand devrais-je commencer à contacter des familles pour l’organiser ? ( Ce n’est qu’un exemple, bien sûr – bien que Montréal me tente quand même un peu – bon, d’accord, beaucoup ).

Voici un calendrier idéal pour organiser un échange de maison lointain en été:

Ne paniquez pas en voyant cette longue liste, les conseils de ce calendrier incluent aussi les préparatifs de votre voyage, qui sont indissociables du fait d’organiser un échange de maison. 

Septembre – Octobre s’inspirer

Regardez les différents sites d’échange de maison et commencez à regarder quelques annonces. L’occasion de de rêver un peu, certes, mais surtout de voir si des échanges potentiels sont disponibles là où vous souhaitez aller et de sélectionner le site d’échange de maison qui vous correspondra le mieux.  Lire des annonces, c’est aussi l’occasion de voir comment concevoir une bonne offre d’échange de maison.

Ensuite, il est temps de  rédiger votre offre, sans oublier de prendre de bonnes photos. Les photos sont essentielles pour se démarquer des autres annonces et capter l’attention de futurs échangeurs. Moi-même, je commence toujours par regarder rapidement les offres en jetant un coup d’œil aux photos avant de lire l’annonce. Avouez, on procède tous ainsi, n’est-ce pas ? Une fois votre offre rédigée, n’oubliez pas de bien renseigner les dates et destinations qui vous intéressent, ainsi, vous aurez plus de chances de recevoir des offres susceptibles de vous convenir.

Septembre – Janvier prendre contact

Une fois votre offre d’échange de maison en ligne, n’attendez pas qu’on vous contacte, soyez actif. N’hésitez pas à faire le premier pas en contactant des familles à qui votre offre pourrait convenir. Prenez toujours le temps de bien lire l’offre pour vous assurer qu’elle correspond à votre recherche et personnalisez vos courriels de contact. La question essentielle à se poser en contactant une famille est : pourquoi ces personnes aimeraient venir chez moi, qu’est-ce qui leur plaira dans ma région ?

Personne n’aime recevoir de spams, n’est-ce pas ? Soyez tels que vous êtes dans la vie; sympathique, honnête et disponible. Pas besoin de jouer les mauvais agents immobiliers en en faisant des caisses. Par exemple, si je devais contacter des Montréalais, je miserais sur le patrimoine historique et la gastronomie provençale plutôt que sur l’opportunité de voir Ricoune, notre star locale en concert. Bien que, je n’ai jamais testé cette approche innovante, peut-être pourrait-elle réserver des surprises ? Si un fan de Ricoune me lit depuis Montréal, osera-t-il me contacter pour un échange après ça ?

Une fois que vous avez trouvé votre famille d’échange, que vous vous êtes mis d’accord sur des dates de voyage et les principaux détails, il est temps de passer le bien nommé point de non-retour.

Novembre – Février on concrétise

Si vous partez loin, une fois l’échange de maison conclu, il est temps d’acheter vos billets d’avion. Plusieurs études montrent qu’on trouve les billets les moins chers entre 10 et 7 mois avant le départ. Généralement, les prix ne font ensuite plus qu’augmenter, bien que j’aie trouvé l’unique exception à cette règle universelle l’an dernier. En janvier dernier, je m’étais empressée d’acheter des billets Wow Air, la compagnie low cost islandaise pour aller à Reykjavik. En vérifiant quelques détails en avril, j’ai vu que les prix avaient chuté – mais de toute façon, je n’aurais pas pris le risque d’attendre pour les acheter.

Un échange de maison constitue un vrai engagement et l’achat des billets d’avion est comme un point de non-retour, quand l’échange de maison prend une tournure concrète. En général, je propose à mes échangeurs de maison d’acheter nos billets en même temps pour conclure notre échange. Si vous voulez y mettre les formes, certains sites d’échange de maison proposent aussi des contrats d’échange pré-remplis à signer.

premier echange de maison

Décembre célébrer l’échange à venir

N’oubliez pas de souhaiter une bonne année à votre adorable famille d’échange ( forcément excellente, puisqu’elle viendra chez vous cet été ). Au repas de Noël, entre dinde et bûche, vous aurez un sujet de conversation tout trouvé en vous gargarisant de votre excellente organisation cette année qui vous permettra de partir à Montréal, et blablabla…n’hésitez pas à en profiter, savoir comment organiser un échange de maison passionnera vos interlocuteurs en évitant les sujets polémiques. L’échange de maison sauvera non seulement votre budget vacances du naufrage mais aussi votre repas de Noël – n’est-ce pas miraculeux ?

Janvier – Avril garder le contact

Restez en contact régulier avec votre famille d’échange pour aborder les détails pratiques, leur envoyer des informations sur les activités dans votre région, leur proposer de l’aide pour leurs réservations s’ils souhaitent faire des escapades, ou simplement faire connaissance. Un autre grand avantage de l’échange de maison est de pouvoir vous appuyer sur les conseils de locaux qui seront ravis de partager leurs bons plans et de vous faire découvrir leur région. Gérer tous ces petits détails en amont évitera du stress de dernière minute et vous aidera à vous projeter dans ce voyage en faisant connaissance avec vos partenaires d’échange de maison.

3 mois avant le départ un peu de planification

  • Avez-vous pensé à vérifier que votre passeport est encore valide ?
  • N’oubliez pas de demander votre visa si nécessaire.
  • Si votre voyage comporte un pré-acheminement en train, la SNCF met en vente 3 mois avant le départ des billets Prems souvent très intéressants. Pour acheter des billets de train, je vous conseille d’ailleurs dans mon guide des meilleures applis de voyage une alternative à Voyages SNCF.

 

2 mois avant le départ passons aux préparatifs

  • Le guide de la maison est un outil essentiel de l’échange de maison réussi. Il doit comprendre des informations simples, telles que : quand sortir les poubelles, comment utiliser la machine à laver, des numéros d’urgence, où trouver du bon pain et autres détails pratiques qui simplifierons la vie de vos échangeurs de maison. Il y aura bien assez de choses à faire à la dernière minute, évitez de vous rajouter du stress inutile en prenant le temps de l’écrire bien à l’avance. Pas besoin de faire un pensum dès le premier échange de maison, j’ai étoffé mon guide de la maison au fur et à mesure des échanges. J’ai aussi créé des petits plans avec photos et indications pour arriver jusqu’à notre maison, qui est réellement perdue dans la garrigue.
  • Si vous incluez vos voitures dans l’échange de maison, il est temps de contacter votre assureur pour l’en informer et voir les modalités pratiques. N’oubliez pas de demander une copie de leur permis de conduire à vos échangeurs de maison, toujours utile en cas de contravention.
  • J’envoie aussi à mes partenaires d’échange de maison une liste complète d’idées sorties et festivités dans ma région pendant leur séjour.
  • C’est enfin le bon moment pour faire toutes ces petites réparations qui attendent depuis bien trop longtemps. Un échange de maison est toujours un excellent prétexte pour enfin recoller cette plinthe, resserrer une poignée de porte, rénover un plan de travail, changer les ampoules, etc…mais si, vous voyez exactement de quoi je veux parler. Vous verrez, c’est une motivation très efficace. Et à votre retour, c’est vous qui profiterez de toutes ces menues améliorations.

1 mois avant le départ soigner les petits détails

  • J’achète à l’avance un petit cadeau pour leur souhaiter bienvenue. Pas de panique, pas besoin de dépenser une fortune. Souvent, je laisse à mes échangeurs de maison un panier gourmand ou du matériel créatif pour les enfants.
  • Je fais un tour à l’office de tourisme pour prendre quelques brochures à leur attention. Au fil du temps, j’ai carrément un panier dévolu  aux brochures que je ressors à chaque échange de maison.
  • Attention, comme avant chaque grand projet, j’ai remarqué que cette période est propice aux doutes. Il m’arrive de me réveiller en pleine nuit en me demandant si cette maison à Montréal existe vraiment et si tout ce projet est réellement une bonne idée. Et je ne suis pas seule. Il y a quelques années, un mois pile avant notre échange de maison, une adorable mère de famille américaine m’a contactée d’urgence en me demandant, paniquée, si je n’avais pas d’arme à feu chez moi. Maintenant je sais qu’elle était juste en état de stress tout à fait normal avant un premier échange de maison. Détendez-vous, lisez vos guides de voyages, ou consacrez plutôt toute cette belle énergie à faire un peu de tri et de ménage. Je suis sûre que le dessus de vos placards de cuisine n’a pas vu d’éponge depuis longtemps. Vous allez bien mieux respirer une fois la poussière enlevée.
  • Pensez aussi à imprimer vos réservations pour les rassembler dans une pochette à documents, qui contiendra aussi vos passeports.

2 semaines avant le départ la fameuse question de la clé

Attention, vous allez enfin découvrir pourquoi soigner l’emballage de la clé de ma voiture est si important pour organiser un échange de maison !

  • Si votre voiture fait aussi partie de l’échange, et si vous partez de là où vos échangeurs de maison arrivent, pourquoi ne pas laisser votre voiture garée sur le parking de l’aéroport ou de la gare ? Mais pour que vos échangeurs de maison puissent la récupérer en arrivant, pensez à leur envoyer la clé de votre voiture à l’avance. Je garde le double, ainsi ma famille d’échange peut récupérer ma voiture sur le parking où je la laisse. Dans la voiture, je laisse une enveloppe contenant le ticket de parking, clé de notre maison et itinéraire pour arriver dans notre garrigue. Mon service de voiturier inclus même une petite collation dans le coffre en cas de long trajet depuis l’aéroport, le petit plus de l’échange de maison façon Be Frenchie.
  • Une fois la voiture garée, il me suffit de leur envoyer un email ou SMS avec son emplacement exact. Ainsi, mes échangeurs de maison économisent un taxi tout en bénéficiant d’une chasse au trésor offerte. N’est-ce pas formidable ? L’été dernier, à notre arrivée en Islande, je n’ai pas reçu le SMS d’Ivar m’indiquant où était sa voiture. En pleine nuit, j’ai fait le tour du parking de l’aéroport de Keflavik en bipant frénétiquement, espérant q’une voiture finirait par me répondre. Ce qui ne fut finalement pas bien long, le parking était plutôt petit et il ne fait jamais vraiment noir en été en Islande.
  • Si vous n’échangez pas vos voitures, il faudra leur envoyer la clé de votre maison ou demander à quelqu’un d’accueillir vos échangeurs de maison.
  • J’aime laisser un repas fait maison à mes échangeurs, pour qu’ils n’aient rien d’autre à faire que de se détendre après un long voyage. Mais préparer un repas juste avant le départ n’est pas toujours aisé. Souvent, je prépare le festin d’avance et le congèle, pour éviter des tâches prenantes au dernier moment. Du coup, c’est l’occasion de faire les plats en double pour me régaler en goûtant ce repas préparé avec amour.
  • Je pose un panier dans un coin et commence à déposer tous les indispensables de ma valise, que j’essaie de préparer bien l’avance ( on est bien d’accord, on parle d’un calendrier idéal, il m’arrive encore bien trop souvent de remplir la valise à l’arrache 3 heures avant notre départ )
  • Et pourquoi ne pas demander à quelqu’un de vous aider à venir faire le ménage avant votre départ ? Même si je me débrouille seule au quotidien, embaucher de l’aide vous facilitera votre départ. On peut aussi envisager d’inclure un service de ménage dans l’échange de maison pour se simplifier les vacances.

comment organiser un échange de maison

1 semaine avant le départ  dernière ligne droite avant le départ !

  • Telle une tornade blanche, je fais un grand ménage, histoire qu’on puisse enfin voir à travers les carreaux et en profite pour rapatrier au bercail tous les objets qui ont décidé de faire leur vie en mode freestyle.
  • Petit à petit, je continue à rassembler nos bagages.
  • Je vérifie que le guide de la maison est complet et reste en contact avec nos échangeurs pour les questions de dernière minute.
  • Pour que le jardin soit joli à leur arrivée, je tonds la pelouse, taille et arrose mes plantes.
  • Je note quelques idées de balades et visites et les propose aux enfants. Je leur propose de chercher la maison sur Google Maps pour se repérer, on discute du voyage à venir.
  • Mais surtout, je savoure le plaisir de bientôt être en vacances et de partager cette belle aventure humaine.

 

La veille du départ tous derniers préparatifs

  • Maison et voiture sont propres et prêts à être prêtés.
  • Je fais un peu de place dans les armoires pour qu’ils puissent ranger leurs vêtements et affaires personnelles.
  • Guide de la maison, brochures touristiques, plans et cartes routières et cadeau de bienvenue sont posés sur la table.
  • Je fais quelques courses pour laisser des produits de base à ma famille d’échange; de quoi se faire un petit déjeuner ou un apéritif suivant leur heure d’arrivée.

Le jour du départ enfin, on boucle la valise !

  • Je boucle ma valise en rajoutant trousse de toilette, éventuels médicaments et chargeurs.
  • On change les draps de lits et on pose des serviettes propres dessus.
  • On sort le repas préparé à l’avance du congélateur.
  • Je rassemble dans des paniers les derniers vêtements sales, ou propres qui attendent d’être rangés et met ces paniers dans un coin.
  • Un dernier coup d’aspirateur et on y va !

Et au retour ? 

Je ne connais plus le blues du retour. Allez, hop, je repars pour un tour en préparant mon prochain échange de maison. Mais en vraie équilibriste, il m’arrive de plus en plus souvent d’organiser plusieurs échange de maison en même temps. Le lendemain de notre retour d’Edimbourg, je me suis sérieusement penchée sur un possible échange pour les prochaines vacanaces.

Vous connaissez maintenant mes astuces pour organiser un échange de maison sans stress. Bien sûr, il ne s’agit que d’un planning indicatif, à adapter en fonction de la destination, de vos disponibilités ou envies. J’espère qu’il vous aidera à organiser un échange de maison et vous donnera envie de vous lancer dans cette belle aventure humaine.

 

Et si organiser un échange de maison vous tente, je vous prépare une belle surprise la semaine prochaine à l’occasion du premier anniversaire de Be Frenchie.

Avez-vous d’autres questions à propos de l’échange de maison ? 

Et si vous vous êtes déjà lancé dans l’aventure, avez-vous des conseils à partager pour organiser un échange de maison ? 

This post was written by Daphné

 

 

34
Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Watson

Un super article.
Nous échangeons nous aussi notre maison depuis 4/5 ans: Paris, Québec, Pornic, Saint Malo… Amsterdam et Barcelone cette année. On a du mal à s’imaginer voyager autrement.
As-tu lu l’article que j’avais écrit à ce sujet?
http://elementaires.blogspot.fr/2016/01/de-lart-de-bien-echanger-sa-maison.html?view=magazine
Bonne journée

Selki
Selki

Après mûre réflexion, c’est-à-dire le temps de lire et relire et re-relire ton article, finalement j’attendrais d’être à la retraite, d’avoir un studio et d’échanger ma pièce avec d’autres retraitées solos……… Ligne de smileys perplexes et mort de rires et tout et tout !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! (Tiens un concept à étudier peut être ?!!! 😉 )

patricia
patricia

Bonjour,
Oui cela me tente bien. Mais je suis en appartement. Il est top , grand en proche banlieue parisienne mais cela intéresserait il quelqu’un?

Fanchette
Fanchette

Hannnnn… Ça fait presque peur toute cette organisation.
Je prête facilement et souvent ma maison alors l’échange de maison me tente carrément.
Mais la question de la « synchronicité » (trouver quelqu’un qui veut venir chez moi et que moi j’ai envie d’aller chez lui pile au mime monet, ça me semble presque incroyable!) me paralyse légèrement. Et toute cette organisation que tu décris m’angoisse ! Pourtant je trouve le concept génial… Faudra que je me force un jour.
En attendant je rénove le plan de la cuisine et je change les ampoules (les copains anglais qui ont occupé ma maison cet été ont cassé 2 lampes scrogneugneu. C’est pas grave en vrai je m’en fiche). À ce propos as tu déjà échangé avec des Anglais : car je te trouve tellement pleine d’attention que des fois tu dois être déçue en retour non ?

Merci pour ce bel article.

Fanchette
Fanchette

au mime monet
Si on remet les lettres dans l’ordre ça donne à peu près :
Au même moment

Yanne
Yanne

Je l’attendais, cet article ! Ma meilleure amie est une fan de l’échange de maison et elle m’a convaincue ! J’ai, à mon tour, convaincu mon compagnon, assez sceptique (et pourquoi on va pas à l’hôtel ?) et comme, petit à petit, notre appartement s’est refait une jolie apparence, ça va devenir possible. Je vise l’Allemagne ou l’Autriche pour l’été prochain (je commence pas trop loin mais en vrai, c’est la Californie que je veux !) et je vais commencer à regarder le site très vite. Comme je suis une organisée (qui a dit « control freak » ?), je pense que le rétro planning va me convenir ! Merci Daphné !

Anne-Cécile
Anne-Cécile

Je n’ai fait que 2 échanges de maisons à ce jour, mais mon planning était à peu près celui-là, alors je suis dans le coup! hihi
Et comme toi, à peine revenue d’Islande, que je farfouille en rêvant sur l’été prochain!

Martine
Martine

Super résumé d’un planning idéal! Ça correspond bien à nos expériences 🙂
Comme toi, j’apprécie de rendre ma maison accueilllante et fonctionnelle pour les échanges, et du coup nous sommes gagnants aussi! Avant chaque échange, on fait un tri dans les chambres d’enfants….quel bien ça fait! Cette année, c’est la cave qui y a eu droit, j’y ai même redécouvert des choses dont j’ignorais l’existence 😀
Petite astuce pour les clés de voiture laissée à l’aéroport: à Genève, on peut déposer une enveloppe (fournie sur place) avec les clés au guichet 90 (celui pour les bagages spéciaux). On doit donner le nom de celui qui viendra la récupérer, ains qu’un nº de téléphone. Cela coûte 10 Fr (environ 12€), mais c’est très pratique. Cet été, à Ottawa, nous avons récupéré les clés de notre voiture d’échange aux objets trouvés, également dans une enveloppe à notre nom (2$can/jour).

Vivement le prochain échange 😉

Martine

Morgane
Morgane

Ah oui maintenant je comprends pourquoi, quand je me réveille en février pour chercher nos vacances d’été, tout le monde me répond qu’ils ont déjà conclu leur échange pour l’été. Deux années que je me fais avoir, mais rien à faire, prévoir maintenant mes vacances pour l’été 2017 maintenant, j’en suis incapable… Mais il y a pire que moi parce que je reçois des demandes au printemps pour l’été;-) Je rassure donc ceux qui sont moins organisés, on peut aussi conclure un échange avec moins d’anticipation (surtout pour un court séjour)
Il y a quand même un truc qui m’agace profondément, ce sont les personnes qui ne prennent pas la peine de répondre aux offres, il existe pourtant une réponse toute prête de refus poli… (sur trocmaison) GRRRR!!!
Comme le dit Daphné, c’est un énorme investissement en temps, que ce soit pour chercher un échange ou préparer la maison (alors quand on habite dans une immense maison aïe aïe aïe) mais personnellement nous n’avons jamais été déçus! C’est le top du top, largement mieux qu’une location;-) Vive l’échange de maison!!

Fanny

Superbe article, ça donne envie surtout pour découvrir des lieux qui changent et avec les conseils des locaux en plus. Mais c’est aussi une sacrée organisation !

trackback

[…] mon avis, il faut un peu de disponibilité pour organiser un échange de maison. Créer son annonce, rechercher un partenaire d’échange, discuter de l’organisation et […]

trackback

[…] organiser un échange de maison […]

trackback

[…] donner une idée de l’organisation que ça demande, j’ai fait un planning idéal pour organiser un échange de maison . J’ai l’habitude de dire que faire un échange de maison, c’est remplacer un […]