avis sur l'échange de maison

Mon avis sur l’échange de maison après 16 ans d’expérience

Mon avis sur l’échange de maison en bref

J’ai fait mon premier échange de maison il y a 16 ans. Et suis bien incapable de compter le nombre d’échanges qu’on a fait depuis. Un début d’Alzheimer, vraiment, vous croyez ? Mais non, ce doit juste être le signe que je une vieille routarde, voilà tout.

L’aventure de l’échange de maison m’a emmenée bien plus loin que je ne l’aurais imaginé : cela m’a permis de faire des voyages extraordinaires, de belles rencontres et m’immerger dans des modes de vie différents. C’est devenu notre mode de vacances préféré et aujourd’hui, je n’imagine plus m’en passer.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’échange de maison

Je reçois beaucoup de mails à ce sujet. Comme j’ai toujours tendance à faire des articles longs, j’ai pensé qu’une petite synthèse pourrait vous être utile. Alors, voici un article récap’ avec mon avis sur l’échange de maison. Et si vous avez envie d’aller plus loin, chaque lien renvoie à un article plus approfondi qui explique tout en détail.

faire un échange de maison

faire du surf en Nouvelle-Zélande

Pourquoi faire un échange de maison ?

Le premier avantage de l’échange de maison est bien sûr de faire des économies. Plus de frais d’hébergement à payer, ni même de location de voiture si vous l’incluez dans l’échange. Un budget vacances allégé qui permet de partir plus loin, plus longtemps ou plus souvent !

Mais au-delà de l’aspect matériel, l’échange de maison présente bien d’autres avantages :

  • ma maison n’est plus vide quand je pars en vacances :
  • cela diminue les risques de vol, je sais que les plantes seront arrosées et mon chat nourri
  • si j’échange ma maison avec une autre famille, plus besoin de traîner lit parapluie, siège-auto ou jouets
  • nos échangeurs de maison sont toujours heureux de partager leurs bons plans connus des locaux
  • et bien sûr, je suis ravie de faire de même !

Quand l’économie collaborative permet de préserver les paysages

Je suis toujours effarée de voir ce bétonnage intensif, qui détruit les lieux que nous chérissons. Tout ça pour construire des logements qui resteront vides la majeure partie de l’année. Echanger sa maison permet aussi de limiter l’impact de nos vacances. Imaginez;  n’importe quelle maison dans le monde peut devenir votre maison le temps des vacances. Cela montre concrètement comment l’économie collaborative peut aussi aider à préserver notre planète.

échange de maison

chez moi

Les limites de l’échange de maison

Echanger sa maison demande une certaine flexibilité. Pour vous les vacances c’est Ibiza la première quinzaine d’août ou rien ? Alors ce mode de vacances ne vous sera sans doute pas adapté à votre façon de vivre.

Vous ne vivez pas dans une région touristique ? Ne vous inquiétez pas, nul besoin d’être propriétaire à Saint Tropez ou Paris pour faire un échange de maison. Voici mes astuces pour mettre votre maison en valeur et trouver l’échange de vos rêves.

A mon avis, il faut un peu de disponibilité pour organiser un échange de maison. Créer son annonce, rechercher un partenaire d’échange, discuter de l’organisation et préparer sa maison prend du temps. Mais cela ne me dérange pas, parce qu’il s’agit de remplacer un investissement financier par un investissement en temps que je consacre à préparer mon échange.

L’échange de maison correspond-il à ma façon de vivre ?

Avez-vous fait mon quiz à ce sujet ? Quand je discute avec des gens qui le pratiquent, les avis sur l’échange de maison sont unanimes. La  motivation de départ est économique mais on découvre ensuite que faire un échange de maison est surtout une aventure humaine. Et cette façon de partir en vacances permet de découvrir des lieux hors circuits touristiques.

Êtes-vous curieux ? Avez-vous envie de partager et êtes ouverts à la découverte ? Ajoutez une dose de flexibilité sur votre destination et une pincée de temps à consacrer à ce projet et l’échange de maison est fait pour vous !

mon avis sur l'échange de maison

 

Les clés d’un échange de maison réussi

 

Prévoyez du temps pour préparer un échange de maison. Bien sûr, tout commence au moment de photographier sa maison et rédiger son annonce d’échange de maison. Mais ce n’est que le début de l’aventure !

L’essentiel est d’être honnête et précis, de communiquer régulièrement avec votre famille d’échange. Assurez-vous qu’il n’y ait pas de malentendu, préparez leur arrivée. Au risque d’improviser, n’attendez pas la dernière minute et soyez clairs sur vos attentes. Discuter par téléphone permet de passer en revue les petits détails plus rapidement. Enfin, n’oubliez pas de laisser des petites marques d’attention à vos échangeurs de maison pour qu’ils se sentent bienvenus chez vous.

Ce que l’échange de maison a changé dans ma façon de partir en vacances

Echanger ma maison m’a permis de financer des voyages que nous n’aurions pas pu faire autrement. Notre Noël passé en Nouvelle-Zélande ou voyage en Islande prouvent que l’échange de maison peut être la bonne solution pour continuer à voyager en famille. Mais surtout, même si on voyage plus loin, plus souvent et plus longtemps, on a pu réduire notre budget vacances – et cela nous a permis de faire de belles rencontres, qui perdurent après l’échange.

Mais j’ai aussi appris à être flexible sur ma destination; ce qui m’a permis de découvrir des régions auxquelles je n’aurais pas pensé spontanément et ont été de gros coups de coeur, comme les Cornouailles par exemple.

faire un échange de maison

marcher sur un  volcan en Islande

Mon avis sur l’échange de maison

Mon bilan est globalement très positif ! Avant l’arrivée de Philéas, je partais en mode routard. Mais je me demandais si ce serait toujours possible de voyager avec des enfants . Non seulement la réponse est oui, mais en plus, je voyage bien plus qu’avant !

Echanger ma maison m’a permis de faire découvrir à mes enfants des lieux incroyables, comme ce glacier en Islande . Cela m’a aussi permis de leur montrer concrètement ce que veut dire le mot partage. Enfin, l’échange de maison m’a aussi aidée à devenir plus organisée, donné l’occasion de pratiquer l’anglais et de rencontrer des gens merveilleux.

Cette aventure humaine est une porte ouverte sur le monde. Alors, par les temps qui courent, l’échange de maison me parait plus salutaire que jamais !

Avez-vous déjà tenté cette aventure ?

Quel est votre avis sur l’échange de maison ?

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux, il pourrait être utile à d’autres. 

 

57 comments

  1. L’expérience me tenterait bien mais j’ai tellement de choses à faire pour rendre ma maison échangeable que ce n’est pas demain la veille !

    1. Voyons Miss Blabla; le mur derrière le lit de te Sainte Chérie est repeint, c’est déjà ça.

      On a dû arrêter les échanges de maison le temps de construire la maison – et comme je me suis chargée de pas mal de travaux ( et ça continue, d’ailleurs ), cette perspective fut ma meilleure motivation pour avancer mon chantier. Sans échanges de maison, qui sait où j’en serais aujourd’hui – sans doute doute toujours à la couche de primaire. 😉

      Après tout, ce peut toujours être un but qu’on garde en tête pour plus tard.

      1. Mais je le garde car ça me tenterait vraiment mais, là, il faut vraiment que j’arrive à trouver du temps pour finir mes travaux et rafraîchir ce qui a besoin de l’être avant de pouvoir l’envisager sereinement…

  2. Je crois que j’adorerai faire un échange de maison mais je suis pas sûre que l’implantation de la mienne, près d’une voie ferrée soit l’idéal. Mais j’adore le concept qui permet de découvrir autrement et de l’intérieur. Pffff tu vas réussir à me faire regretter ma location de mobil-home pour cet été 😉 (l’homme adore partir au camping et moi j’ai besoin de confort )

    1. Je pense que l’essentiel est d’être honnête dans la description; aucune maison n’est parfaite. Mais je pense que l’échange de maison est aussi intéressant dans les concessions qu’on accepte de faire pour concrétiser ce projet.

      Je dois t’avouer que depuis qu’on a goûté à ce mode de voyage je n’ai plus guère déplié la tente – mais je sais que mon petit gars adorerait faire du camping.

  3. J’aime bien l’idée mais comme je l’avais déjà dit, mon mari ne veut pas. J’ai quelques amis qui l’ont fait mais ils étaient un peu déçus. Eux, ils proposaient leur maison mais les autres proposaient un appartement de vacances, un peu impersonnel. Quand on a un patrimoine immobilier important, on peut faire ça.
    Pour ne pas se faire avoir, je crois qu’il faut privilégier le dialogue et ne pas hésiter à demander des photos ou petits films supplémentaires;

    1. Effectivement, avec la (relative, hein ) démocratisation de l’échange de maison, le concept perd parfois son essence. J’ai toujours échangé ma maison contre une autre résidence principale en simultané, ainsi ça reste équitable.

      Et oui, comme dans d’autres domaines, l’essentiel est de bien communiquer. Lors de notre dernier échange de maison à Londres, je me suis sentie très gênée; la maison était absolument sublime et je sais bien que la mienne n’était clairement pas du même standing.

      Mais nos échangeurs de maison le savaient et ne venaient pas chez nous pour ça – ils cherchaient du repos et de la nature. Au final, nous avons tous été ravis de notre expérience arce que nous savions à quoi nous attendre ( bien que je suis restée bouche bée en ouvrant la porte d’entrée chez eux ).

  4. j’y pense grave, je suis même inscrite sur un site dédié depuis 9 mois, mais je n’ai toujours pas le reflexe. L’amoureux plutôt septique commence à y venir pour les raisons que tu cite (cambriolage, petits soins des poules, et il veut une chèvre..)
    Il faut que je me lance, mais clairement j’ai peur que ma maison n’interesse pas car ce n’est pas un coin très tourristique.

    1. Oui, je crois que l’échange de maison est avant tout un état d’esprit. De ce que je lis de vous, ça vous ressemble tant.

      Je pense que c’est une idée préconçue qu’on a, et j’ai d’ailleurs fait un petit article qui explique pourquoi vivre dans une maison qui est dans une région moins touristique ne me parait pas être un gros handicap; en fonction de la destination où tu souhaite aller, à toi de trouver comment présenter ta maison.

      Poules et chèvre peuvent même devenir de sacrés atouts pour décider des citadins ( mes garçons par exemple, adoreraient l’idée de prendre soin d’animaux autres que leur chat ).

      1. Je suis tout à fait d’accord avec Daphné, d’ailleurs lorsque nous avons le choix, nous privilégions les Airbnb pour lesquels le propriétaire demande à ce qu’on prenne soin de leurs animaux !

        1. Pareil que vous les filles, je suis plus à la recherche de lieux où vivre une expérience que d’une destination de vacances. Notre société de consommation a fini par transformer nos voyages en produits comme les autres. C’est ce besoin de recréer du lien qui explique sans doute aussi le succès de AirBnb.

  5. Plus tard j’aimerais beaucoup, pour le moment nous ne sommes pas propriétaires. Merci pour cet article très instructif! Bonne soirée.

    1. Dans la mesure où aucune somme n’entre en jeu dans le cadre d’un échange de maison, ce n’est à priori pas interdit. Mais tu as raison, mieux vaut en informer son propriétaire pour obtenir son accord. Mais je pense que cela s’apparente plus à un prêt à titre amical.

  6. Je trouve l’idée très intéressante pour les raisons que tu évoques. Quand tu nous parles de tes voyages, j’avoue, je rêve un peu. Et puis la réalité me rattrape vite : est ce que je laisserais ma chambre avec tous ces objets précieux (pas en valeur) à la portée de personnes que je ne connais pas…
    Et miss Blabla évoque un autre aspect : il faudrait rendre ma maison échangeable : changer les toilettes du bas qui ont mauvaise mine, nettoyer ce foutu plafond dans la chambre, boucher ce trou dans la cheminée. Et puis enfin, je vis dans un quartier »pauvre » et sincèrement, il n’envoie pas du rêve avec les tours à deux rues. Même si les plages sont si belles.
    Donc oui,peut être un jour, mais dans une maison plus grande avec une pièce que je pourrai condamner . Comment gères tu cela :laisses tu tout à la portée de tes invités? Ou est ce moi qui suis méfiante?

    1. La seule chose qu’on range avant de partir, c’est la boîte d’argent de poche de Philéas; petites pièces et billets trop tentants pour des enfants s’ils sont laissés à portée de main.

      A part ça, je ne mets rien de côté et incite plutôt mes échangeurs à utiliser tout ce dont ils ont besoin. Je leur fait un peu de place dans les penderies et salles de bain pour leurs affaires afin qu’ils se sentent à l’aise. Il y a une réciprocité parfaite; je n’aurais pas l’idée d’aller fouiller dans leurs affaires et je n’ai jamais remarqué qu’un échangeur de maison l’ait fait. Je pense qu’il s’agit vraiment d’une façon de vivre.

      Il m’est arrivé de voir des sacs de luxe alignés en ouvrant un placard pour poser mes quelques affaires; mais je n’avais strictement aucune raison d’y toucher et je n’aurais surtout pas voulu trahir cette confiance qu’on avait mise en moi.

      Mais je crois que tu soulèves une question intéressante; c’est vrai, je me sens quand même plus à l’aise en faisant un échange de maison avec des gens qui ont le même niveau de vie que moi. Ou plutôt, devrais-je dire, qui envisagent la vie de la même façon que moi; parce qu’avant d’être un agrément matériel, l’échange de maison est surtout une très belle aventure humaine.

  7. Ça a l’air d’être une belle expérience, surtout quand on en a pris l’habitude. Mais c’est sûr que ça demande du temps à mettre en place, rien que préparer sa maison, l’annonce et créer une bonne relation entre échangeurs.

    1. C’est vrai Fanny; pour cette raison, je pense que l’échange de maison ne peut pas convenir à tous.

      Cela nécessite un vrai investissement en temps qu’on y consacre; mais comme dans bien des domaines, au fil des échanges on prend l’habitude et les choses se font bien plus facilement. Et ce temps que j’y consacre, j’en bénéficie doublement; à mon retour, je retrouve une maison mieux organisée pour attaquer la rentrée avec de bonnes résolutions 😉 .

  8. Je n’avais jamais vraiment pensé à ce mode de voyage mais après avoir fait ton quiz il y a quelques temps, j’y penses de plus en plus.
    Mon seul frein: mon bonhomme qui ne conçoit ni le voyage lointain, ni l’échange de maison… Mais je ne perds pas espoir d’arriver un jour à le convaincre de quitter ses montagnes 🙂

    1. Mais si échangez votre maison loin, vous aurez encore plus de plaisir à la retrouver ensuite ;-). Voilà peut-être un argument pour achever de le convaincre ?

      C’est amusant, je remarque que ce sont souvent les femmes qui prennent en charge les échanges de maison aussi – il est rare que je discute avec les deux conjoints d’un couple à ce sujet. Comme quoi, nos stéréotypes ont encore de beaux jours ( et je m’inclus dedans ).

  9. Je me souviens avoir commenté un de tes articles sur le sujet il y a plus d’un an. Depuis nous avons fait 2 échanges et un troisième est prévu cet été. Que dans des destinations inhabituelles mais toujours des super vacances pour notre famille : être dans une vraie maison, avec des jeux pour les enfants, découvrir les adresses locales, préparer notre maison et faire découvrir les bonnes adresses près de chez nous. Bref, cela a changé notre manière de voyager. Pour l’instant nous n’avons fait qu’accepter des demandes sans vraiment chercher (pour moi qui suis indécise, c’est parfait) mais je vais m’y mettre. Je trouve par contre assez désagréable que beaucoup de personnes envoient des demandes savoir lu mon annonce (en particulier le titre… où j’indique que cet été, je ne prends plus d’échange…). Et pour le rangement de la maison et la préparation, ça incite à faire du tri, et un ménage de printemps plus régulier. J’appréhendais les premières fois mais plus du tout maintenant !

    1. Fantastique Claire ! Oui, je me souviens de tes retours très pratiques concernant l’organisation avec 4 enfants, dont un petit bout.

      Peut-être pourrais-je d’ailleurs faire un article de témoignages de lecteurs sur l’échange de maison ?

      Je suis comme toi; j’aime en profiter pour faire des échanges dans des coins moins touristiques et découvrir des régions hors sentiers battus. Et puis, j’aime l’immersion dans un autre quotidien, qui nous fait sortir du statut de simple voaygeur de passage dans un lieu.

      Je reçois aussi pas mal d’offres inapropriées et dois avouer que je n’arrive pas toujours à répondre à tout le monde. Mais je pense que c’est inhérent au développement de l’échange de maison. On est devenu au fil des années le second pays en nombre d’offres, loin devant nos autres voisins européens.

      J’ai aussi appris à apprécier les échanges de maison pour leurs contraintes; au moins, je suis sûre d’être obligée de faire un peu de tri !

  10. merci Daphné pour cet article! je suis déjà convaincue par mon frère qui le pratique depuis un an. je partage toutes les belles raisons que tu as évoqué! Mon mec est plus frileux mais je sais que nous pouvons allègrement nous partager les tâches de préparatifs et j’avoue que nous allons déménager dans deux mois, nous devenons propriétaire….donc notre budget vacances va prendre une claque! et pour moi c’est un signe, cela veut dire qu’il faut se lancer!
    nous habitons à Strasbourg à 15 minutes du centre ville et de la frontière allemande, donc je sais déjà que nous trouverons des candidats curieux de Knack City et ses alentours!
    je vais faire lire cet article à mon homme 😉
    j’ai découvert ton blog via le compte Instagram de Wafa et je suis ravie , au passage, continue de chanter des odes à Marie Pierre Planchon, j’adore!!

    1. Super, quel chouette projet pour votre famille !

      Oui, sans échanges de maison, nous ne pourrions sûrement pas voyager autant; et l’argent économisé peut être dépensé pour améliorer notre maison et ainsi créer un cercle vertueux. De plus, c’est toujours une bonne motivation pour enfin s’occuper des petites bricoles qui traînent.

      Seul hic, je reviens souvent de nos échanges avec de nouvelles obessions ménagères; modèle de frigo, machine à café et aspirateur furent adoptés à Sydney, Reykjavik et Londres – mais je résiste pour l’instant à la machaine à à pain de nos échangeurs de maison d’Edimbourg 😉

      Tu veux dire que je devrais sérieusement envisager de créer un tshirt RIP Météo Marine ? Attention, je risque de relever le défi !

      PS: ne suis-je donc pas la seule à attendre la recette de financiers aux cerises de la douce Wafa ?

      1. Oui au tee shirt !!!!

        1. J’ai un petit DIY sur le feu pour la fin d’année scolaire mais je garde l’idée en tête 😉

  11. J’ai toujours voulu le faire mais notre appartement parisien était continuellement en travaux, nous l’avons entièrement refais pour le rendre à notre goût. Et lorsqu’il a enfin été terminé nous l’avons vendu pour partir faire un tour du monde. Mais j’ai hâte de découvrir cette manière de voyager lorsque nous rentrerons en France !

    1. Waouh, j’ai découvert votre aventure avec enthousiasme ! Quel joli cocon tu as créé dans votre camping-car – je vais suivre vos aventures à bord de Baloo avec plaisir. J’ai déjà été très émue par votre histoire de machine à laver ces derniers jours.

      Connais-tu https://www.familyglobeexchange.com/ ? Ils font en ce moment le tour du monde en échangeant leur maison – peut-être cela vous donnera-t-il des idées à votre rétour ?

      Bonne route Benoît, Camille, Charlie et Gaspard !

      1. Oui, Je connais ! J’ai écumé tous les sites de familles en vadrouille autour du monde lors de nos préparatifs ah ah :p Merci pour ton message et à bientôt alors !

        1. J’ai donc deux tours du monde à suivre maintenant; et hop, je me suis abonnée à votre compte instagram ! 😉

          1. Chouette, bienvenue chez nous ! 😉

  12. Bonjour !

    Je suis aussi de celles qui aimeraient franchir le pas mais uniquement en France, à la limite Europe pour visiter une ville.
    Pourquoi ?
    Si je vais à l’étranger c’est généralement pour en voir le plus possible et rester au même endroit, même en ayant la possibilité de rayonner, ça me paraitrait trop frustrant.
    Je voudrai en particulier aller au Canada mais se poser à Québec par exemple et comme faire pour aller jusqu’en Gaspésie ?
    C’est vraiment ce point-là qui m’arrête.
    Sinon as-tu essayé plusieurs agences ?
    Bon week-end !

    1. Bonjour Mamina,

      quand on est allés en Nouvelle-Zélande ou lors de notre premier voayge en Islande, on a combiné échange de maison + voyage itinérant. Dans ce cas-là, la maison peut-être une base entre deux excursions en permettant de rallonger le voyage 😉 .

      Nous sommes restés 5 semaines en Nouvelle-Zélande lors de notre dernier voyage, bien plus longtemps que ce que nous aurions pu nous permettre si nous avions du financer tout le voyage.

  13. Coucou les filles (les messieurs me pardonneront mais je ne les ai pas repérés !
    Je me suis laissée convaincre par l’échange de maison à l’automne dernier par mon amie qui fait ça depuis 10 ans et par… Daphné !
    Je suis sur un site qui n’intéresse visiblement que des catégories sociales au moins « moyennes plus », ça se voit quand on regarde les professions et les maisons !
    Pour ma part, j’ai écouté les habitués et n’ai rien mis sous clef. J’ai rangé le peu d’argent liquide qui trainait dans un tiroir, j’ai houssé le violoncelle et précisé qu’il ne fallait pas y toucher (mais au piano, oui), j’ai mis l’argenterie quotidienne dans un tiroir par peur qu’elle soit passée à la paille de fer… et c’est tout ! Les italiens avaient visiblement fait pareil, tout était plein de vie !
    J’étais un peu confuse d’échanger un appart de ville (mais très calme) avec une petite maison avec jardin à Florence mais ils étaient ravis !
    Nous partons en Autriche dans moins d’un mois (ouiiiiii ! ) et c’est un bled perdu à une heure de Vienne. ? Nous allons nourrir les lapins et profiter de la nature (et visiter Vienne) et nos autrichiens visiteront Marseille et les calanques ! Tout le monde est content.
    Par contre, en France, non, aucune envie ! Comme si la barrière de la langue protégeait mon intimité !
    Là, j’en suis au stade où je regarde les pièces et note mentalement ce qu’il faudra y faire et je n’ai jamais fait le ménage avec autant d’enthousiasme qu’avant de partir à Florence.
    Mais tu as raison, Daphné, c’est moi qui organise tout ! Mais c’est l’homme qui peint les plafonds !
    Berf (si, j’ose !), l’échange de maison, c’est génial !

    1. Oui, je trouve assez étonnant que l’échange de maison soit plutôt pratiqué par des gens aisés – alors même que ce peut être une excellente solution pour ceux qui ne pourraient pas partir en vacances autrement.

      Comme le dit Florence plus bas, je crois aussi qu’à travers l’échange de maison on recherche une expérience, une immersion pour ne plus être qu’un simple voyageur. Je n’ai jamais eu de souci en laissant nos affaires là où elles sont d’habitudes – et quand j’arrive dans une maison, je commence toujours par faire un petit tour. Philéas m’accompagne dans la brigade des objets fragiles; les trucs qui nous paraissent fragiles sont mis de côté, photo à l’appui pour tout remettre en place à notre départ. Et zou, Virgile peut débouler ! ( Bien que je doive admettre que j’ai créé la brigade quand Philéas était petit – son frère ne fait que payer les pots cassés du grand ).

      Avec 2 ou 3 échanges par an, tu verras, ta maison sera toujours impeccable ! C’est encore bien plus efficace qu’une visite de belle-mère pour se motiver à trier/ranger/nettoyer – et au retour, c’est nous qui en profitons !

      1. Je ne suis pas très étonnée, j’ai un peu l’impression que les gens se reconnaissent et acceptent de partager leurs biens entre eux. Ensuite, regarde tous les « oh mais ma maison n’est pas assez grande/rangée/dans un beau quartier » (rayer la mention inutile) de ceux qui n’ont pas sauté le pas ! Clairement, on ose quand on est fier de son home. Et ce n’est pas forcément le cas pour les gens moins aisés. Je fais beaucoup de prosélytisme au boulot et je vois des collègues qui ont commencé par dire « jamais » et qui, finalement, posent plein de questions. C’est drôle comme l’idée d’enfermer mes affaires ne m’a jamais effleurée !
        Et même l’idée du grand ménage qui m’attend (toutes les vitres !!!!) ne m’ennuie pas ! Dieu sait que le ménage est pourtant une corvée pour moi !

  14. Moi aussi c’est Daphné qui m’a convaincue, en lisant ses commentaires sur un autre blog.
    Avant je me disais:  » non mais je me connais, je vais passer mes vacances à faire le ménage chez les autres » ou  »  » ma maison va être ravagée… » ( rien que ça!)

    Puis le temps passant et la sagesse venant…et donc Daphné….

    Je me suis inscrite il y a 3 semaines et je ne suis pas partie que je m’éclate déjà à recevoir les propositions.( Usa, Baléares,Prague, Londres,mais aussi en France…)
    Pourtant, je me demandais qui ça intéresserait de venir passer des vacances chez nous et surtout en s’inscrivant à un moment où la plupart des gens ont conclu leur échange pour cet été.
    Je n’ai pas encore trouvé de destination, on souhaite rester en France dans une région qu’on n’a pas encore visitée.
    En fait le plus difficile ce sont les photos et le texte pour l’annonce.
    Surtout ne pas complexer en se disant qu’on n’a pas la maison idéale, chacun trouve son bonheur et le but, ce n’est pas de retrouver sa maison à l’identique. On recherche souvent une région, ou on se laisse tenter par une « expérience de vacances », je ne sais pas si je me fais bien comprendre.

    J’ai longtemps fait des vacances itinérantes mais avec le recul, je vois beaucoup de choses mais je « n’imprime » rien, alors là, j’ai envie de rester plus longtemps dans les régions que je visite.
    Je viens d’envoyer quelques propositions ce matin et j’attends les réponses, j’ai hâte!

    1. Oh super Florence ! As-tu vu comme l’échange ouvre le champ des possibles ? Mon seul problème, c’est que je pourrais passer des heures à rêvasser en regardant les annonces – j’ai toujours quelques onglets ouverts au cas-où.

      Oui, créer son annonce, puis le guide de la maison, demande un vrai investissement en temps. Mais une fois que c’est fait, il suffit juste de les mettre à jour de temps en temps.

      Je partage entièremment ton idée d’expérience de vacances, tout aussi importante que le lieu où on va. C’est une vraie immersion que je recherche en échangeant ma maison et cela se traduit d’ailleurs souvent par de belles rencontres.

      Je pense que l’échange de maison correspond à une forme de slow travel. Cela permet de se réapproprier son voyage, nous pousse à sortir du tourisme de masse en remettant l’humain au coeur du projet. N’est-ce pas essentiel dans notre société qui nous pousse à consommer toujours plus ?

      J’espère que tu trouveras l’échange parfait; tu nous tiendras au courant ?

      1. Ca y est, je reviens donner des nouvelles, notre échange est quasi conclu.
        Je n’en reviens pas comment cela a été facile.
        Maintenant il faut qu’on regarde la logistique mais comme c’est leur premier échange aussi, ça rassure.
        Pour celles qui ont des enfants et qui trouvent que leur maison n’est pas assez bien rangée, je vais donner mon exemple, nous sommes juste un couple et nous échangeons avec une famille avec enfants. Donc les chambre des enfants peuvent rester dans leur état normal, on n’a aucune raison d’y entrer!
        Il faut que je fasse le guide de la maison, je vais me poser la question sur le fond d’épicerie, comment fait-on, je vais rechercher ça sur tes articles sur l’échange de maison, je trouverai des réponses à mes questions je pense!

  15. Depuis que je suis propriétaire d’un appartement à Toulouse, j’y songe mais je n’ose pas encore me lancer! Ce qui me bloque surtout c’est le côté logistique , parce que personne ne pourrait accueillir les personnes pour moi si nous partons simultanément…
    As tu un site à conseiller?

    1. Oui, la logistique d’un échange demande toujours un peu de préparation en amont; mais pour les derniers échanges que j’ai faits, personne n’était présent à notre arrivée ou celle de nos échangeurs de maison. On s’était envoyé les clés à l’avance et sommes restés en contact par téléphone; tout s’est toujours bien passé.

      Je pense qu’il est difficile de conseiller un site en particulier; chacun d’entre eux à des avantages mais je crois que le choix dépendra surtout de ta destination – le ratio d’offres varie beaucoup d’un site à l’autre.

      1. Merci pour ta réponse, je vais me pencher sur la question plus sérieusement maintenant que tu as résolu mon problème de clés 🙂

  16. Merci pour cet article intéressant. C’est vraiment très tentant, mais avec 3 enfants de moins de 9 ans je crois qu’il n’est pas réaliste pour nous, pour encore quelques temps, d’espérer avoir une maison suffisamment rangée… à moins que ce ne soit moi qui mette la barre trop haut et que les familles avec enfants elles aussi ne soient pas si regardantes que cela sur le rangement…

    1. Je comprends ton appréhension Emma, et la partage; mais d’un autre côté, il y a plein de familles avec enfants qui cherchent des échanges. Parce que c’est une bonne façon de continuer à partir en vacances quand la famille s’agrandit et qu’on a besoin de plus de place.

      Je me souviens d’un échange à San Francisco, quand Philéas avait 4 ans; il avait sorti tous les jouets de la maisonnée pendant les vacances. Du coup, avant d’accueillir nos échangeurs chez eux à leur retour, on leu avait préparé un bon repas et tout rangé à fond. Quand on est revenus le soir prendre nos bagages et faire coucou, tout était à nouveau en vrac, exactement comme la veille – où qu’ils soient dans le monde, les enfants sont les mêmes 😉 .

      Peut-être y a-t-il moyen de te faire aider d’un point de vue logistique ? On fait le ménage nous-mêmes à la maison mais quand on prépare un échange, je fais appel à quelqu’un pour nous aider le jour J et pendant notre absence. C’est le genre de petit luxe que je peux m’offrir en économisant sur le reste du budget voyage.

  17. Bonjour Daphné.
    Cela fait des années que j’aimerais partir grâce à l’échange de maisons, et mon homme est plutôt réfractaire à l’idée (ah, les hommes…). J’ai donc compulsé tes conseils et autres récits de voyages… puis ai entrepris une campagne de lobbing auprès de chéri. Et ça y est, il est ok pour un échange, court et en Europe dans un premier essai. Yaouh ! On prépare ça pour l’année prochaine.
    Merci pour tes conseils, et pour ta disponibilité, je suis toujours impressionnée par l’attention portée à tes réponses.
    PS : on est (presque) voisines, j’habite dans le Gard, à proximité d’Avignon.

    1. Oh, fantastique Wondernath ! Ce n’est pas toujours facile de gérer le blog, en plus du reste. Mais en lisant ton commentaire, je me dis que ça a du sens et que ça vaut le coup de continuer cette aventure ensemble.

      Je serais ravie de suivre votre aventure, si tu as envie de la partager ici 😉 . Et je vais continuer mes articles sur l’échange de maison, j’ai encore plein de choses à partager à ce sujet.

  18. Bonjour
    Je cherchais uniquement des idées pour rénover mon plan de travail et voila-t-y pas qu’en me promenant, je tombe sur cet article qui a réveillé de vieux rêves de voyages .
    Par quel organisme passes-tu pour ces échanges?

    1. Bonjour Mélodie; j’espère que tu as trouvé la bonne solution pour ton plan de travail 😉 . Côté échange de maison, je parle de du site par lequel je passe dans cet article :
      https://www.befrenchie.fr/faire-un-echange-de-maison/

      Et il se pourrait bien qu’il y ait bientôt par ici une petite surprise qui devrait te plaire.

  19. Je suis en pleine réflexion, ça me donne vraiment envie de tenter l’expérience. Le souci c’est qu’on est locataire. Et puis notre maison n’a rien d’exceptionnelle. Ok la région peut être sympa, il y a de chouettes choses à découvrir mais c’est la maison qui me bloque. C’est une maison semi-mitoyenne avec un petit jardin en ville (quartier résidentiel). mais franchement pas de piscine, ni de jolie vue… J’ai peur que cela ne plaise à personne en fait.

Laisser un commentaire