17 000 km

Quiz Islande vs Nouvelle-Zélande

17 000 km séparent ces deux pays, pratiquement aux antipodes de notre planète. Islande et Nouvelle-Zélande restent les deux plus incroyables lieux que j’ai eu la chance de découvrir; pas un jour ne se passe sans que je repense à ces voyages.

Quand je sombre dans le pelage d’une licorne à paillettes, et qu’elle m’épargne incendies, kidnappings d’enfants et autres tremblements de terre, il m’arrive de rêver que je pars m’installer alternativement dans l’un de ces deux pays. Généralement, j’y ouvre une pâtisserie, qui rencontre un succès fou et devient la reine du cake topper. Bien sûr, dans mes rêves, je parle couramment maori ou islandais, ça aide. Bien que pour quelqu’un qui redoute incendie, volcan en éruption ou tremblement de terre, Islande et Nouvelle-Zélande soient plutôt des choix étonnants. Il faudra que j’en touche un mot à Sigmund la prochaine fois que le croise sur sa licorne.

Et si on découvrait quel serait notre pays rêvé dans ce quiz Islande vs Nouvelle-Zélande ?

(suite…)

Pays sauvage

De Titirangi à Karekare, balade dans les Waitakere Ranges, Nouvelle-Zélande

A l’ouest d’Auckland s’étendent les Waitakere Ranges, un parc régional complètement sauvage. On quitte les faubourgs d’Auckland pour monter vers Titirangi, un gros village à l’atmosphère artiste hippie perdu dans le bush. C’est l’occasion de faire le plein d’essence, ou d’acheter votre pique-nique.

Si vous avez la chance d’y passer le dernier dimanche du mois, ne manquez surtout pas le Titirangi Village Market, un merveilleux marché où vous trouverez alimentation, artisanat et produits locaux, pour la plupart bios, bien sûr ! C’est là que nous avons craqué pour la gravure d’un renard, qui surveille maintenant notre chambre. Quand il fait beau, de nombreux groupes se produisent et vous pourrez soutenir l’école Steiner de Titirangi, à l’origine de ce marché, en dégustant leurs délicieux nems.

Notre renard sous le bras, heureux de notre trouvaille, on reprend la route.

(suite…)

Les dieux sont là

Piha Beach, dans les Waitakere Ranges

La région d’Auckland forme un isthme ; côté Est, la baie d’Hauraki, si paisible. Ses nombreuses îles et plages invitent au farniente à l’ombre d’un pohutukawa.

A l’Ouest, la côte sauvage est offerte aux impressionnantes vagues et tempêtes de la mer de Tasman. Cachées entre les falaises, ces plages désertes sont réputées auprès des surfeurs du monde entier. Piha Beach est sans aucun doute la plus belle d’entre elles.

(suite…)

De l’autre côté de la baie

Carnet de voyage à Auckland – Devonport

Déjà 5 semaines que nous sommes revenus de Nouvelle-Zélande, autant que de jours passés là-bas. Ce voyage ne fut possible que grâce à un échange de maison à Auckland. Cette expérience humaine a rendu ce séjour si spécial pour nous. On avait déjà traversé le pays de long en large lors de deux précédents voyages et cette fois on avait envie de se poser pour expérimenter l’art de vivre kiwi, pratiquer l’anglais, et continuer la découverte de la région d’Auckland, qui mérite largement qu’on s’y attarde.

C’est à Devonport que nous avons posé nos valises – vous souvenez-vous de notre petite vidéo  ? On connaissait déjà un peu Devonport, petite ville agréable juste en face du port d’Auckland, mais on n’avait pas encore réalisé qu’on se sentirait si bien dans notre quartier d’adoption. C’est dans une belle demeure ancienne en bois que nous avons été accueillis par les plus adorables des échangeurs de maison.

(suite…)

Les pieds mouillés

Une balade le long de Abel Tasman coast track

Abel Tasman National Park, bien qu’étant le plus petit parc national de Nouvelle-Zélande est l’un des plus fameux. D’innombrables plages de sable orangé se succèdent le long de l’Abel Tasman coast track, l’un des plus célèbres sentiers de randonnée du pays qui longe la côte sur 52 km.

On peut le parcourir en autonomie en 3 à 5 jours ou n’en faire qu’une portion en se faisant déposer en bateau-taxi. C’est aussi la great walk la plus accessible, aucune portion ne pose de difficulté même si on est un randonneur novice. Les campings et refuges du DOC sont nombreux et bien aménagés  et on peut à tout endroit se faire ramener en bateau ou combiner cette marche avec du kayak. Il est même possible faire transporter son équipement de camping et son sac à dos par un bateau-taxi tandis qu’on randonne. Mais, victime de son succès, le sentier de randonnée de l’Abel Tasman est très fréquenté en haute saison.

(suite…)