solitude

Ecouter le silence

Et si on apprivoisait la solitude ?

J’aime être seule. J’aime le silence et la liberté qu’offrent la solitude. Mais en réalité, je n’ose pas trop le dire. Solitude : aujourd’hui, j’ai l’impression que ce simple mot est mal vu. Et pourtant, être seul n’est-il pas essentiel pour se reconnecter avec soi-même et s’offrir une chance de s’ouvrir aux autres ? (suite…)

en famille a aigues mortes

Des miettes dans les cheveux

Passer du temps avec chacun de ses enfants

Vivre en famille, c’est aussi l’occasion de multiplier les  combinaisons possibles. Parce que mes enfants n’ont pas les mêmes besoins, j’essaie de passer du temps avec chacun d’eux en tête-à-tête. 

J’ai deux garçons que j’aime autant l’un que l’autre. Et pourtant, je ne cherche pas à leur donner la même chose. Et je trouve que c’est très bien ainsi. Passer du temps avec chacun de ses enfants, n’est-ce pas aussi essentiel que de se retrouver tous ensemble ?

Philéas et Virgile ont 11 ans d’écart. Je sais, c’est plutôt inhabituel de laisser un grand intervalle entre deux enfants. Quand Philéas est né, j’avais 22 ans. Ensemble, j’ai découvert ce que c’est d’être maman. On a voyagé, j’ai travaillé, puis construit notre maison – entre autres. La vie file si vite, j’avais envie d’être réellement disponible pour ce petit dernier, quitte à attendre quelques années.

(suite…)

Blog VS vraie vie

La couronne de Noël attendra

A force de discuter, on commence à se connaître un peu toi et moi. Mais comment me vois-tu à travers le prisme du blog ?

Si on s’arrête à la surface, je donne peut-être l’impression de passer ma vie à chasser des billets d’avions d’un clic tout en tournant du béton de l’autre main. Ce qui n’est pas totalement faux. Mais un peu réducteur.

Aujourd’hui, j’avais prévu de partager un article sur une couronne de Noël DIY. Tant pis – la couronne attendra sagement son heure de gloire, Noël n’est que dans un mois. (suite…)

déguisement nourriture

Le déguisement aliment en action

Le déguisement sac de courses au supermarché

Virgile trépigne en attendant de faire la tournée du quartier ce soir. Il parle d’emporter un seau pour transporter les bonbons qu’il va soutirer aux voisins – cet enfant m’épatera toujours par son pragmatisme. D’ailleurs, une fois le seau rempli, il a décidé de se lancer dans l’écriture de sa lettre au Père Noël, ainsi que d’une missive à François Hollande, pour améliorer le trafic aérien. Son idée ? Proposer d’afficher le drapeau de la destination de chaque avion pour qu’en les voyant voler on sache où ils vont. Plutôt logique, non ?

Mais établissons une liste de priorité; d’abord Halloween, ensuite apprendre à écrire pour contacter François & Noël. Le rangement de la chambre passera après, concentrons-nous sur l’essentiel ( et regardons où nous posons nos pieds pour ne pas finir empalés sur la lance d’un playmobil romain.

Ce soir, le projet est d’aller sonner chez nos voisins habillé en sac de courses, déguisement oh combien seyant et élégant, tout en présentant l’avantage de pouvoir glisser une doudoune par-dessous si le temps se refroidit. Mais avant, on a procédé a un test en conditions réelles.

Samedi, à notre retour de Nantes, le frigo criait famine. Pourquoi ne pas profiter de cette excitante virée au supermarché pour y tester le déguisement aliment en sac dans son biotope d’origine ?

(suite…)

Un jardin de garrigue en automne

Les plantes à l’honneur dans la garrigue en automne

Des plantes qui fleurissent et donnent des fruits en septembre – octobre pour prolonger l’été indien

Après les pluies de la fin de semaine dernière, tout reverdit ici. L’été fut caniculaire et ce début d’automne prend des accents printaniers. Mi-septembre, on a finalement aperçu quelques brins d’herbe épars tenter une timide pousse après des mois de sècheresse. Enfin, la nature sortait de sa léthargie estivale pour reprendre des couleurs.

Et même si les jours n’en finissent plus de raccourcir et les températures de chuter, ici, l’automne ressemble à un second printemps. Alors, on savoure chaque nouvelle fleur et fruit, peut-être le dernier de la saison. D’accord, il a bien fallu se résoudre à ranger shorts et sandales, mais en contrepartie, quel plaisir de respirer à nouveau l’odeur de l’herbe mouillée et de voir la nature prolonger l’été indien !

Et si je vous embarquais faire un tour dans ma garrigue en automne, à la découverte des plantes qui sont à l’honneur en cette saison ?

(suite…)