greenway agatha christie

Greenway, dans l’intimité d’Agatha Christie

A la découverte de la maison de vacances d’Agatha Christie

On est rentrés lundi soir d’un long week-end dans le Devon. Cette région rurale du Sud-Ouest de l’Angleterre est connue pour ses immenses landes qui contrastent avec les plages abritées de l’English Riviera et pittoresques villages campagnards. Je ne connaissais pas encore ce coin et l’idée d’y faire un mini road-trip me titillait depuis longtemps. Vendredi après-midi, j’ai embarqué mes gaçons, sacs sur le dos et réhausseur sous le bras direction Bristol. 2 heures plus tard, on roulait en pleine campagne anglaise.

Samedi, notre projet était de visiter Greenway, la maison d’Agatha Christie. J’en rêvais depuis si longtemps et avais raté l’occasion d’y aller lors de nos échanges de maison dans les Cornouailles. Mais pour rendre hommage à sa reine incontestée, je vous propose d’embarquer avec moi pour un polar au coeur de Greenway *.

Une maison d’écrivain dans la campagne anglaise

Chapitre 1 En approchant de Greenway, les routes se font de plus en plus étroites, sinueuses et raides. Les rétroviseurs frôlent les hautes haies. Il suffirait de tendre nos mains vitres ouvertes pour cueillir un bouquet de bluebells. Impossible de faire demi-tour, il faut que Greenway se trouve au bout du chemin.

Cela faisait tant d’années que je rêvais de découvrir Greenway Estate. C’est ici que la mère d’Hercule Poirot et Miss Marple venait passer ses étés, tout près de Torquay, sa ville natale. Dans les méandres de l’embouchure de la Dart River se cache cette demeure dont le jardin descend en pente douce vers le fleuve. Ici, on peut aller acheter son pain en bateau; il suffit de se laisser porter par le courant jusqu’à la petite ville de Dartmouth, à cheval sur les deux rives. Je gare la voiture, descend le chemin et arrive derrière la demeure. Elle en impose avec son austère allure georgienne.

 

agatha christie maisongreenway housevisite maison agatha christiemaison agatha christie angleterrevisiter la maison de agatha christie

Dans l’intimité d’Agatha Christie

Chapitre 2 Rentrer dans Greenway, c’est pénétrer dans l’intimité d’une des plus célèbres auteurs du 20ème siècle. Voulez-vous des chiffres ? Son oeuvre est publiée dans 153 pays et 2 milliards de romans d’Agatha Christie ont été vendus dans le monde. Chaque jour qui passe, 11 000 livres supplémentaires sont achetés. A part Jésus et Ikea, qui peut en dire autant ? A la fin de la seconde guerre mondiale, au sommet de la gloire, Agatha Christie achète Greenway. Ce sera son refuge, qu’elle retrouve avec délectation entre deux expéditions archéologiques dans lesquelles elle suit son mari.

Enigme à Greenway

Chapitre 3 Ici, tout est resté figé dans les années ’50, quand la duchesse de la mort s’installait le soir au piano pour ses invités. Son petit-fils a gardé la maison telle quelle, avant d’en faire don début 2000 au National Trust, l’équivalent des monuments historiques au Royaume-Uni. Aujourd’hui, la maison est ouverte à tous et offre la chance de découvrir une maison d’écrivain dans la campagne anglaise.

Dans le salon, un château de cartes vient d’être monté, tandis que la pile quotidienne de lettres d’admirateurs attend la maîtresse de maison dans le grand vestibule. Attention en passant devant le buffet; il croule sous les antiquités accumulées par Agatha et Max. Après avoir négligemment pioché un chocolat dans la boîte de la bibliothèque, on monte découvrir la penderie d’Agatha Christie, remplie de costumes pour les soirées théâtrales à l’improviste.

On est si bien là ! D’ailleurs, pourquoi ne pas s’intaller pour prendre le thé chez Agatha ? Dans la cuisine, une bouilloire chauffe sur la vieille Aga de la famille. Installez-vous sous la fenêtre de la cuisine pour un si typique cream tea.

Vous êtes venus en famille ? C’est parfait, la visite est adaptée aux plus petits. Virgile a testé pour vous les livrets d’activités pour enfants. Panique, Miss Lemon arrive affolée. Asseyons-là et servons-lui un thé. Ses paroles sont confuses mais nous comprenons qu’un meurtre vient d’être commis. Mais où a-t-il eu lieu ? Vite, partons sur les traces de cette énigme !

agatha christie greenwaygreenway dartmouthgreenway national trustagatha christie maison vacancesgreenway devon

Greenway Estate, le jardin paradisiaque d’Agatha Christie

Chapitre 4 Notre enquête nous mène aux 4 coins du jardin. L’alibi de Sir Henry Clithering est rapidement confirmé; il jouait bien au tennis avec Virgile. Quand a Daphné, on l’a croisée, rêveuse, affalée dans le champ d’ail des ours – la photo prouve qu’elle y a posé à cette heure-là. Installons-nous sur ces transats pour réfléchir plus posément: la vue sur la Dart River nous aidera à nous concentrer. A peine assis, notre regard est attiré par un mystérieux canon posé au bord de la rivière.

Soudain, je m’écrie: regardez juste à côté ! Mais oui, une grosse tache rouge comme du sang coule devant le hangar à bateaux. Vite, descendons ! On cavale dans le jardin aux camélias. Trop pressés pour s’arrêter admirer les fleurs tant aimées de Dame Agatha, on avale 4 à 4 l’escalier qui mène au boathouse.

boathouse greenwaymaison écrivain en angleterregreenway boathousegreenway estatedevon maison agatha christie

En découvrant the boathouse

Chapitre 5 Ce que nous avions pris pour une tache de sang n’était qu’une brassée de fleurs de camélias. Mais quelque chose nous intrigue dans ce bâtiment. Personne aux alentours. Et pourtant, la surface de l’eau de la piscine enterrée fait des ondes. Pas de doute, quelqu’un est passé ici juste avant nous. De l’autre côté de la rivière, regardez, les taillis bougent ! Virgile s’empare des jumelles et scrute au loin. Soudain, il aperçoit une biche sautant. Encore une fausse piste. Nous remontons l’escalier pour quitter Greenway, bredouilles, quand nous apercevons une porte dérobée qui mène à un petit salon, au premier étage du boathouse. On pousse la porte grinçante. Là, au milieu de la pièce, on découvre la chaise de jardin fétiche sur laquelle s’installait Agatha Christie pour réviser ses manuscripts. Dessus, un livre « Dead man’s folly »est posé, à côté d’une fleur de camélia.

greenway maison agatha christiegreenway jardindartmouth angleterre

Dead man’s folly – quand Agatha Christie mêle fiction et réalité

Chapitre 6 Quel peut bien être le sens de tout ça ? Miss Lemon se glisse dans le boathouse et nous sourit. Mais oui, c’est vrai ! Comment avons-nous pu être aussi bêtes ?

Dans Dead man’s folly, Agatha Christie situe de lieu du meurtre de Marlene Tucker dans ce salon. Par cette habile mise en scène, Miss Lemon a simplement voulu nous guider jusqu’au lieu préféré d’Agatha Christie à Greenway et nous faire découvrir l’antre à fleur d’eau où elle travaillait coupée du monde. Et si on remontait faire une partie de croquet pour nous remettre de nos émotions ? Mais avant, let’s have a cup of tea my dear !

* cher lecteur, je te rassure. Promis, ceci sera ma seule tentaive d’écrire un polar. On va dire que j’ai encore plus de chances de percer dans le tuto bricolage.  

Visiter Greenway House 

détails pratiques

 

  • oui, tout est vrai : à Greenway, on peut réellement jouer du piano sur le Steinway d’Agatha Christie, s’asseoir sur la chaise où elle révisait ses manuscrits, prendre le cream tea dans la cuisine, jouer au tennis et criquet dans le jardin
  • la visite de la maison de vacances d’Agatha Christie est particulièrement adaptée avec des enfants : des livrets leurs sont remis pour suivre un parcours à la recherche d’indices
  • Greenway est une propriété du National Trust. Vous pouvez soit acheter vos billets à l’unité, soit opter pour un touring pass de 7 ou 15 jours, très avantageux si vous voulez profiter de vos vacances pour découvrir d’autres leiux. Le National Trust gère pléthore de propriétés, jardins et lieux remarquables à travers le Royaume-Uni.
  • vérifiez les horaires avant d’y aller : Greenway ferme en semaine pendant les mois d’hiver

 

Comment rejoindre Greenway Estate ?

Le trajet jusqu’à Greenway fait déjà de cette visite un moment très particulier. On peut aller à Greenway de plusieurs manières:

  • en voiture : le parking est petit et il n’existe aucun autre endroit pour se garer aux alentours. Si vous envisagez d’y aller en voiture, il faut impérativement réserver votre place de parking en ligne à l’avance.
  • en ferry : depuis Dartmouth, Totnes ou Torquay. Le ferry vous dépose à l’embarcadère au pied de la maison
  • en train : des trains à vapeur partent de Paignton ou Kingswear
  • à pied :plusieurs chemins de randonnée mènent à Greenway, dont certains longent la Dart River

Ce week-end fut décidément placé sous le signe de la littérature anglaise. Le lendemain, on est partis explorer les landes sauvages du Dartmoor, qui inspirèrent « le chien des Baskerville » à Arthur Conan Doyle. Mais c’est déjà une autre histoire. 

 

Partager:

Poster un Commentaire

27 Commentaires sur "Greenway, dans l’intimité d’Agatha Christie"

avatar
Val Lao sur la Colline
Invité

Hahahaha ! Mais qu’y avait-il dans le thé que tu as bu ? Là reste le mystère le plus épais de cette histoire rocambolesque…
Ton introduction m’a immédiatement ramenée vers le film « Tamara Drewe », (by Stephen Frears) vu il y a quelques années. Le film ne casse pas 3 pattes à un canard, l’intrigue est nulle, mais j’avais adoré les paysages du Dorset, voisin du Devon que tu décris (et finalement assez proches de mes paysages gersois, si si) et l’idée de cette résidence pour écrivains.

Miss Blabla
Invité

Alors, autant, je te suis sans problème à Greenway, autant, je laisserai ma place pour le  » Chien des Baskerville « . Je ne veux rien avoir à faire de près ou de loin avec cette oeuvre…. Impensable ! Trop de cauchemards !
Pour les livrets pour les enfants, ils ne sont qu’en anglais ou il y a d’autres langues ?

bobette
Invité
bobette

Hé hé tu as un petit air romantique sur ces photos Daphné, l’air de la campagne anglaise sans doute??
Ton billet accroit encore cette envie que j’ai de redécouvrir l’Angleterre si proche de chez moi. Ces lieux laissent apparemment l’imagination vagabonder, sans doute qu’Agatha et Arthur avaient besoin de nature eux aussi pour laisser leur talent d’écrivain s’exprimer. Et sinon qui est la dame assise à la table? Un guide, une visiteuse ? (oui je suis curieuse)?

Yanne
Invité
Yanne

Aaaaaahhhhh ! Mon auteur culte ! Arrivée à Montreal l’an dernier, je m’aperçois qu’il y avait une expo Agatha Christie, j’y ai trainé l’homme et passé un moment délicieux ! Mais chez elle ! Quel bonheur ! Bon, allez, je tente Londres l’an prochain. En mars (ouille) ou en mai ! Je peux avoir un livret même su je suis grande ?

Fanchette
Invité
Fanchette

Sounds great !
J’adore les maisons d’écrivains et les ateliers d’artistes demeurés dans leur jus ou reconstitués. Les Anglish sont fortiche pour faire ça !
Si tu aimes les landes et la brumes : monte dans le nord et va dans le Peak District… voire plus haut : le Lake district. C’est comme l’Ecosse… en mieux. C’est là que j’ai vécu… My heart belongs to Peak.

PS : j’ai acheté un aspirateur à brancher sur la ponceuse : nan mais Daphné : t’as pas ça toi ? Nan mais allo quoi ?! Quelle libération. J’ai envie de tout poncer dans la maison (ça tombe bien y’a des planchers et des boiseries à refaire ) !!

Samsha
Invité

Génial cette adresse pour se rendre sur les traces d’Agatha Christie!! J’adorerais le faire 😉 Merci pour cette belle découverte !

sabine demain_unautrejour
Invité
sabine demain_unautrejour

Non mais pourquoi je ne peux pas voyager ….tu nous montre des endroits tellement magiques, magnifiques ….Puisque c’est comme ça, je rends mon tablier au boulot, à la maison et je m’enfuis avec mon sac à dos 😉

Marine Le Puy des Livres
Invité

Tu m’as donnée des envies de voyages. Ces photos sont sublimes !

Camille - mavielabas
Invité

Mais j’adore ! J’ai eu l’impression de faire la visite avec vous 🙂

wpDiscuz